M. Zhang Mingtong décède suite à la torture dans un camp de travaux forcés dans la province du Henan

[Site Clartés et Sagesse]


M. Zhang Mingtong, 58 ans, vivait dans le village Shawobei, municipalité de Shawo, comté de Qi. Avant de pratiquer Falun Dafa en 1996, il souffrait de graves problèmes cérébraux et d'autres maladies, avait très mauvais caractère, buvait souvent, jouait et se disputait avec sa femme et avec tous. Peu après sa pratique, il a changé et est devenu une personne bonne et sincère, sans mauvaises habitudes, avec un caractère constant. Ses maladies ont toutes disparues, et les gens disaient qu’il avait changé de l’intérieur grâce à sa pratique de Falun Dafa. Sous l’énorme influence d'un changement aussi radical, plus d’un millier d'agriculteurs des municipalités proches, dont celles de Hugang, de Sumu, de Gegang, ont eux aussi entrepris la ‘cultivation’ d’Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Ils vendaient leur meilleur blé à l’état, et même les gouvernements des municipalités ont dû admettre-ce-fait.

Le 20 juillet 1999, le régime de Jiang a interdit Falun Gong. Dans le but de le défendre, M. Zhang Mingtong est allé faire appel à plusieurs reprises. Le 22 juillet 1999, il s’est rendu au Complexe du gouvernement provincial et a été détenu dans le centre de détention du comté de Qi pendant plus d’un mois. Il a été torturé et forcé de s’asseoir dans une position semi accroupie pendant un long moment, et a été menotté les mains derrière le dos, tout en étant enchaîné et giflé.

En novembre 1999, il s’est rendu à Pékin pour y faire appel, a été arrêté et détenu à nouveau par la police du Bureau 610 du comté Qi, a été torturé par la torture dite "Serrer la corde (1)" , menotté les mains derrière le dos, et battu brutalement par les autres prisonniers. Les gardiens ont déchiré ses vêtements par un froid hivernal glacial, l’ont mis dans une grande salle de conférence sans chauffage, ont ouvert les fenêtres et ont fait tourner un ventilateur électrique pour le faire geler davantage pendant plus de trois heures durant. Ils l’ont libéré après qu’il ait fait une grève de la faim de plusieurs jours.

En mai 2000, M. Zhang Mingtong, s’est rendu de nouveau à Pékin pour y faire appel, et a été arrêté par les agents du Bureau 610. Cette fois, il a été détenu pendant plusieurs mois dans le centre de détention du comté de Qi, où il a enduré toutes sortes de tortures, il est tombé malade avec une grave anémie. Son taux de globules rouges était très bas. Il a été libéré temporairement, parce qu’ils l’avaient fait arrêté officiellement, ce qui signifie qu’il était prêt à passer en jugement. Ils l’ont arrêté à nouveau après qu’il ait un peu recouvré, l’ont condamné à trois ans de prison, et enfermé dans la prison du comté Mi.

Après avoir été libéré de prison, il était très faible, mais il s'est remis grâce à l’étude de la Loi et la pratique persistante des exercices de Falun Dafa.

Le 12 août 2007, la police a arrêté de nombreux pratiquants de Falun Dafa avec ‘’l’excuse’’ de l'approche des JO. Aux alentours de 13 heures, le 13 août 2007, le chef de la division de la sécurité intérieure du comté de Qi, Liu Hongtao, et le directeur du poste de police de la municipalité de Shawo, Li Xiangyang, sont entrés par effraction au domicile de Zhang Mingtong, et l’ont arrêté alors qu’il dormait, sans suivre aucune procédure légale. Il a été détenu dans le centre de détention du comté Qi, et a été condamné à 21 mois de travaux forcés, quelques jours plus tard. Il a été emmené dans le camp de travaux forcés de la province du Henan dans l’agglomération de Xuchang.

M. Zhang a enduré de nombreuses épreuves dans le camp de travail, soumis au lavage de cerveau et privé de sommeil, il a été brutalement battu et torturé par des toxicomanes et des gardes. On l'a forcé à un travail prolongé dépassant sa capacité physique, et privé de nourriture. M. Zhang a été torturé au point où il a développé de l'hypertension, ses mains et ses pieds étaient engourdis, et il ne pouvait plus assurer ses besoins personnels. L’administration du camp ne voulait toujours pas le libérer, mais a dû autoriser sa famille à venir le chercher en novembre 2007, alors qu’il ne pouvait plus parler, était paralysé et inconscient.

Après être retourné chez lui, il a recouvré un petit peu. Il a pu bouger ses mains et ses pieds, étudier la Loi et faire les exercices, il a pu quitter le lit et aller aux toilettes en marchant avec une canne. Le PCC ne lui a laissé aucune tranquillité, ils l'ont harcelé à plusieurs reprises avant que les Jeux Olympiques ne commencent en août 2008. Ils l’ont menacé et ne le laissaient pas pratiquer Falun Dafa.

Une fois, plusieurs agents ont fait irruption chez lui et l’ont trouvé en train de lire Zhuan Falun, et ils ont immédiatement confisqué le livre. Ils l’ont menacé : ‘’Si tu oses lire ce livre, nous t’arrêterons à nouveau.’’ M. Zhang commençait tout juste de se remettre, mais sa condition a empiré suite à ces harcèlements. Il est décédé le 2 octobre 2008. Son fils et sa fille ont tous les deux moins de 18 ans.

***

(1) La méthode de torture ‘’Serrer la corde ’’ utilise une corde de chanvre de la taille d’un doigt, trempée d’eau. Les persécuteurs la passent au cou du pratiquant, et l'enroulent étroitement autour des bras. Dans le but d’augmenter la douleur pour la victime, ils ne laissent souvent au pratiquant que ses sous-vêtements. Habituellement, ils s'y mettent à trois pour appliquer cette torture. Lorsque la corde arrive aux poignets, elle est resserrée. Ils tirent les mains du pratiquant derrière son dos, les deux extrémités de la corde sont insérés dans la partie de corde qui entoure le cou, alors deux tortionnaires tirent de toutes leurs forces les deux extrémités de la corde vers le bas puis les attachent. A ce moment, la circulation sanguine est coupée et la victime éprouvera un battement cardiaque accru, une douleur épouvantable dans les deux bras et en quelques minutes, une abondante transpiration.

Afin de s’assurer que la corde est aussi serrée que possible, les tortionnaires insèrent des bouteilles de verre et des bâtons de bois sous les poignets du pratiquant, de sorte que la corde pénètre profondément dans sa chair. Pendant ce temps, ils giflent aussi le visage du pratiquant et lui administre des décharges de matraques électriques. Chaque session de ‘’Serrer la corde’’ dure de dix à vingt minutes. Quand la corde est enlevée, la victime a perdu toute sensation dans ses bras, et il lui faut beaucoup de temps pour récupérer. Pour ceux qui ont expérimenté cette torture, leurs bras restent souvent handicapés dans les cas graves, ou ils ne peuvent plus soulever leurs bras, ou perdent certaine fonction dans les bras. Les marques laissées sur les bras par la corde ne disparaissent habituellement pas avant un ou deux ans. Voir le cas sur http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2004/1/31/44607.html


Traduit de l’anglais le 3 novembre 2008

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2008/11/1/101914.html

Version chinoise disponible à : http://minghui.org/mh/articles/2008/10/30/188783.html

http://fr.clearharmony.net/articles/200811/42346.html