Miracles survenus pendant les conférences du Maître à Pékin


Par un pratiquant de Pékin

J'ai eu la grande chance de participer aux conférences d'enseignement de la Loi (Fa) du Maître à Pékin en juillet 1993. Il y avait dix conférences en tout, dont deux conférences le dimanche, une le matin et une l'après-midi.


Il était midi, le dimanche, et je me reposais dans une zone tranquille en dehors de l'auditorium. J'ai vu de loin le Maître se diriger vers nous. Je me suis immédiatement levé et j'ai vu Maître marcher en direction d'une pratiquante qui était assise dans un fauteuil roulant. Il s'est enquis de son état. La pratiquante avait une maladie très grave et sa famille l'avait amenée là. Maître lui a demandé sur un ton prometteur : "Pouvez-vous vous lever ?"


J'ai vu la main droite du Maître se lever, ses doigts pointant le dos de la pratiquante. La pratiquante a hoché la tête faiblement et a dit : "Oui". Alors elle s'est levée lentement. Maître a alors demandé : "Pouvez-vous marcher ?" J'ai vu Maître lever sa main droite, sa paume face au dos de la pratiquante. Elle a hoché la tête et a dit : "Oui". Elle a esquissé un pas et puis un autre. Maître a alors demandé : "Pouvez-vous courir ?" Elle a dit : "Oui". Alors elle a commencé à courir.


Tout le monde autour l'a applaudie . La pratiquante courait en cercle. Maître lui a demandé de revenir à son fauteuil roulant et a continué d'ajuster son corps. A la fin, nous avons vu le Maître la saisir devant son abdomen, lever ses deux mains comme s' il tenait quelque chose de lourd de la taille d'une cuvette, et marcher de côté et le jeter avec grande force. Maître a alors dit aux membres de la famille de la pratiquante : "Elle est assez faible maintenant. Poussez-la devant, près du podium, pour ma conférence de l'après-midi".


Maître est alors entré dans l'auditorium. J'étais si excité par ce que j'avais vu que je pleurais. Après la conférence, la pratiquante dans le fauteuil roulant est sortie de la salle en marchant toute seule. Chaque fois que je partage cette histoire avec les compagnons pratiquants, les yeux bienveillants, le visage prometteur, et chaque mouvement du Maître apparaissent clairement devant mes yeux.


Je suis très heureux pour cette pratiquante et je suis stupéfait du grand pouvoir du Maître chaque fois que je raconte cette histoire. Après avoir davantage étudié la Loi (Fa), j'ai réalisé combien Maître a dû sacrifier afin de nous sauver. Maître a souffert pour nous plutôt que de nous laisser souffrir. Je me rappelle L'avoir entendu dire une fois dans sa conférence qu'il avait bu un bol de poison afin de sauver une personne qui avait souffert d'une attaque. Combien Maître avait du souffrir pour cette pratiquante en fauteuil roulant ! Maître est si bienveillant. Afin de nous sauver, Il a employé toute son énergie. Je ne peux pas retenir mes larmes à chaque fois que je pense à cela. Comment pouvons-nous rembourser notre Maître si nous ne faisons pas bien ?


De nombreux miracles se sont produits pendant les conférences, ce que les compagnons de pratique ont déjà partagé auparavant. Je voudrais parler de quelques miracles qui me sont arrivés. Pendant les conférences du Maître, en raison du temps chaud et de l'affluence, il faisait très chaud dans l'auditorium, sans ventilateur ni autre équipement pour réduire la température. Cependant, je n'avais pas chaud. Je sentais toujours une brise et j'étais très confortable. C'était comme Maître a dit dans sa conférence, que nous devrions poser nos éventails, et qu'une brise fraîche se ferait sentir aussitôt. C'était juste comme cela, vraiment stupéfiant !


Ce qui était plus étonnant était que les conférences de Maître avaient lieu pendant la saison des pluies de juillet, mais je n'ai jamais été attrapé sous la pluie. Comme je vivais assez loin de la salle des conférences, je devais parcourir en vélo une certaine distance et puis prendre le métro pour y arriver. Il pleuvait avant que je quitte la maison, mais cela s'arrêtait dès que je mettais le pied dehors. La pluie reprenait après que je sois arrivé au métro et avait diminué où s'était complètement arrêtée au moment où j'en sortais. Il a plu de nouveau après que je sois entré dans la salle, et le bruit de la pluie a peu à peu augmenté. Après que Maître ait fini sa conférence et que tout le monde soit sorti de l'auditorium, la pluie s'est de nouveau arrêtée, et tout était trempé. Pendant les jours où Maître a donné les conférences, il a plu chaque jour, et chaque jour je prenais mon imperméable, mais je ne l'ai pas utilisé une seule fois.


Je me rappelle qu'un jour, j'avais pris mon vélo pour aller écouter la conférence du Maître. J'ai vu qu'un de mes pneus était dégonflé après être arrivé à la maison. Il n'y avait pas d'air du tout dans le pneu. Sur une si grande distance , si ce n'était la protection de Maître, je n'aurais pas pu rentrer en pédalant maison.


Ce sont quelques-unes des choses étonnantes dont j'ai fait l'expérience pendant les conférences du Maître, mais ce n'est pas seulement moi. Chaque pratiquant a fait l'expérience de quelque chose de miraculeux lors de sa propre cultivation pratique. Nous ressentons tous la grandeur et le bienveillance de notre Maître. Après dix conférences, mon corps et mon esprit avaient dramatiquement changé . Mon corps était léger quand je marchais. Pour la première fois, j'ai senti à quel point c'était merveilleux de n'avoir aucune maladie du tout. Les sentiments merveilleux étaient au-delà des mots, et je me sentais si chanceux et heureux.


J'ai écrit mes expériences et mes merveilleux souvenirs des conférences de Loi (Fa) du Maître pour les partager avec les compagnons pratiquants.


Date de l'article original : 30/12/2008
Version chinoise disponible à http://minghui.ca/mh/articles/2008/12/15/191575.html