Témoin des premiers enseignements de la Loi par le Maître à Changchun – un tuyau en métal est tombé sur ma tête

[Site Clartés et Sagesse]


Soumis pour la Journée mondiale de Falun Dafa le 13 mai, relayé oralement, puis compilé par un autre disciple de Changchun.

J'ai 81 ans, et je suis une élève de la première classe d'enseignement de la Loi de Maître). Je suis la personne que Maître a mentionnée dans Zhuan Falun . Un tuyau en métal m'est tombé sur la tête mais je n'ai rien eu.


Bonjour Maître ! Vous me manquez! Je sais que vous savez qui je suis, j'attends votre retour !

Maître a commencé à propager le Falun Gong au printemps 1992. Il portait un chandail de couleur grise et ses vêtements étaient usés. Sa fille Meige était avec lui et Maître apportait toujours le déjeuner dans une boîte déjeuner. Maître a enduré beaucoup d'épreuves. La première classe s'est tenue sur la côte sud du Parc de la colline des singes dans la ville de Changchun. Maître a parlé là bas à 5 ou 6 personnes puis il a commencé à leur apprendre les exercices. Aussitôt, plusieurs dizaine de personnes s'y sont joints alors Maître a donné des enseignements.


Un des premiers élèves de Maître était un enseignant employé dans le cinquième lycée de Changchun. Il a emprunté une salle de classe et Maître y a donné sa première conférence. Le billet d'entrée ne coûtait que dix yuans. Mon père est mort trois jours avant le début des conférences. J'ai dit à Maître que je n'avais que quelques yuans, pas assez pour acheter un billet. Maître a dit, je te laisserai entrer gratuitement. Maître faisait payer un petit peu pour l'achat les livres imprimés.


Quand Maître enseignait, sa fille Meige jouait à l'extérieur de la salle. Je prenais soin de mon petit fils alors il jouait avec Meige. Une fois je leur ai apporté des sucettes de crème glacée, mais Meige ne voulait pas en prendre. Je lui ai dit ton père est mon Maître alors nous sommes comme une famille dans la même école. Après que Meige ait mangé la sucette de crème glacée, elle est allée tranquillement tirer le Maître par un coin de sa chemise. Maître lui a donné un peu d'argent et elle a acheté une sucette de crème glacée à mon petit fils. Meige est une très bonne fille. Elle dit que Maître n'a peur de rien mais est inquiet de voir les être souffrir. Chaque fois qu'il voit des gens souffrir les larmes lui montent aux yeux. Nous avons appris que Maître voulait publier des livres, alors nous avons décidé de donner de l'argent. Certains ont donné 100 yuans, d'autres 50 yuans. Certaines personnes n'ont pas appris la pratique mais ils ont quand même donné de l'argent parce qu'ils ont vu combien Maître est une bonne personne. En tout, quelques 40 à 50 personnes ont donné de l'argent. Le livre qui a été plus publié sous le titre de Falun Gong coûtait 8 yuans.


Il n'y avait pas beaucoup de personnes au printemps 1992 mais en 1993 il y avait tellement de gens que l'est, le sud et l'ouest des pentes de la colline des singes étaient couvertes de nouveaux pratiquants. Maître a tenu plusieurs séries de conférences dont une au Club de l'aérospatiale, dans la zone de construction des véhicules et j'y étais. Il y avait tellement de monde, tous les sièges étaient occupés. De nombreuses personnes sont venues de l'extérieur de la ville, même des étrangers. L'hôtel de l'Armée de l'air, près du parc du Triomphe était plein. Il y avait un couple âgé, la femme a pu venir mais l'époux avait du rester chez lui s'occuper de leurs petits enfants et le mari a tellement pleuré. Vous voyez, les gens savent du fond de leur cœur que c'est une bonne pratique! Il y avait une agricultrice qui avait rêvé qu'il y aurait un Maître du nom de "l" (le nom de famille de Maître est formé de ces deux caractères) et elle est venue dans la ville de Changchun.


Un jour un assistant volontaire a amené une dame américaine d'une vingtaine d'années. Elle m'a regardé et m'a salué en heshi avec les deux mains jointes (les mains pressées ensemble devant la poitrine). De nombreuses personnes avaient appris que j'avais été frappée sur la tête par un tuyau en acier mais que j'étais en bonne santé. Ma maison était à proximité d'un chantier de construction, Un jour en passant devant, un tuyau en métal est tout d'un coup tombé de très haut sur ma tête. Il a frappé ma tête, puis est allé s'enfoncer dans le sol près de moi. Ma tête avait un petit creux mais pas de sang ni de douleur. J'ai dit: "qui m'a tapée?". Quand je me suis retournée, j'ai vu un Falun blanc tournoyer et s'élever ! Cette pratique est trop bonne, je le pense vraiment.


Chaque matin, j'étais en général la première à arriver au parc du Triomphe. Je quittais ma maison entre 2h00 et 3h00 du matin, en portant un balai ou une pelle. Je n'étais pas du tout hésitante. Je commençais les exercices dès que j'arrivais et je finissais à l'aube. Puis avec les autres du groupe on commençait à balayer l'endroit. De nombreux disciples faisaient pareil. Une dame âgée vivait dans le district de Tiebei et elle se levait chaque jour à minuit et marchait jusqu'au parc (à cette heure là il n'y a pas de bus). Une autre dame âgée vivait dans la communauté de Jinqianbao, une banlieue reculée du nord de Changchun. Elle commençait à marcher pour venir sur le site chaque jour à 3h00 du matin. Nous étions pauvres et n'avions pas de veste en duvet. Nous portions seulement des chemises en coton épais et un pantalon. Nous étions si dévoués ! Maître dirigeait les exercices debout sur les marches de la Colline des singes et nous les disciples nous les pratiquions dans le bois au sud.

Plus tard Maître a voulu faire payer seulement 20 yuans pour chaque billet d'entrée. L’association de qiqong n'était pas d'accord et a dit aux autres de faire payer 50 yuans. Pourquoi voulez vous faire payer seulement 20 yuans? Maître a répondu: "Je n'ai besoin d'argent que pour imprimer des livres." Finalement Maître a accepté de faire payer 30 yuans. L’association de qiqong ne vous embête pas si vous faites payer beaucoup d'argent, mais elle a interféré avec le Maître parce que le Falun Gong faisait payer moins.


Il y a eu de nombreux miracles pendant que Maître propageait la Loi. Il y avait un homme avec des béquilles au Club aérospatial. Maître a dit "Portez le sur la scène". Je n'ai pas vu Maître faire quelque chose, je L'ai juste entendu dire: "Lève-toi". Il s'est levé. Maître a alors dit "Marche". Il a alors marché. Maître a dit: " Descends de la scène" Il est descendu seul de l'estrade. Il était tellement ému !


Un élève a pris une photo sur notre site de pratique. La photo a révélé deux dragons blancs sur la tête d'un élève qui pratiquait le second exercice. Une autre dame âgée qui avait un chignon (très vieux style) a eu ses règles. L'ami de mon fils qui avait vu que j'étais devenue en bonne santé après avoir pratiqué a recommandé la pratique à ses parents. Ses parents ont pratiqué six mois. Une nuit pendant les vacances du Nouvel An chinois, beaucoup de personnes sont venues chez eux pour jouer au Ma-jong. La vieille dame n'est pas arrivée à se contrôler elle a trop joué et a cessé de pratiquer le Falun Gong. Elle est morte chez elle d'un cancer de l'estomac. Sa famille avait décidé de consacrer trois jours au service funéraire mais elle est revenue à la vie le troisième jour. Elle s'est levée, elle a enlevé les vêtements funéraires, a enfilé ses vêtements habituels et a mangé. Puis immédiatement elle a pratiqué le deuxième exercice. Elle semblait être en bonne santé et disait constamment aux autres: "Le Falun Gong est bon ! Je suis revenue pour vous dire que le Falun Gong est bon! Je n'ai pas bien cultivé, j'ai mal fait." Elle est morte de nouveau trois jours après être revenue à la vie. Le nom de la famille de son mari est Chen. Il est venu sur notre site de pratique pour nous dire: "Le Falun Gong est bon! Faites bien votre cultivation! Cette pratique est vraiment miraculeuse!" Quelques disciples avec leur troisième œil ouvert sur notre site de pratique voyaient qu'il y avait des nuages rouges sur lesquels étaient assis les corps de Loi du Maître . Maître nous apprenait personnellement les exercices et corrigeait les mouvements.


J'ai lu le livre et pratiqué les exercices chaque jour et je n'ai pas de problèmes de santé. J'émets les pensées droites pour éliminer les facteurs pervers et aider nos compagnons de pratique détenus à échapper de l'antre de la perversité. J'écris "Falun Dafa est bon" sur de la monnaie papier pour sauver les gens. Ma seule préoccupation est que Maître et Meige me manquent. Je pleure chaque fois que je pense au Maître. Quand je brûle de l'encens pour Maître, je regarde Sa photo très longtemps. Bien que je sois toujours chez moi je ressens être avec Maître au parc du Triomphe. Je suis très vigoureuse et j'attends le retour de Maître. Je veux être un témoin pour Maître. Tout ce que j'ai dit est vrai. Je suis une preuve vivante. (La disciple âgée a pleuré en disant cela)

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise : http://www.clearwisdom.net/html/articles/2010/5/14/116969.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2010/5/13/222876.html