Les expériences d’assister à trois des conférences données par Maître dans la ville de Guangzhou

[Site Clartés et Sagesse]

Par un pratiquant de Falun Dafa de Guangzhou

Maître est venu à Guangzhou cinq fois pour y donner des conférences. J’ai assisté à trois d’entre elles et me rappelle toujours le sourire bienveillant et les patientes instructions du Maître


Assister à la 3eme classe à Guangzhou

Le 6 janvier 1994, j’ai assisté à la 3eme classe dans la Salle d’Assemblée de l’union générale du travail. J’avais pratiqué le qi-gong dans le passé et avais suivi plusieurs sessions de qi-gong que j’avais trouvé à peu prés semblables. J’avais de nombreuses questions que les maîtres conventionnels de qi-gong ne pouvaient expliquer, j'ai donc abandonné la pratique du qi-gong et me suis tourné vers les arts martiaux.


Plusieurs amis m’ont encouragé à assister aux conférences de Shifu. Un ancien pratiquant m’a dit que son œil céleste s’était ouvert le jour même où il avait assisté à la conférence. Il était enthousiaste de voir un Falun. Peut-être le temps était-il venu—je leur ai répondu que j’avais vu la photo de Shifu et la présentation du Falun Gong dans un magazine de qigong, et que j’avais décidé d’assister à la session.


Le premier jour de la classe, j’ai pris ma bicyclette et me suis rendu à la salle de l’assemblée de l’union générale du travail. De nombreux pratiquants étaient déjà arrivés et déambulaient dans l’auditorium. A l’entrée, les pratiquants de l’Association de recherche de Falun Dafa de Pékin vendaient le livre Falun Gong. Juste alors, Shifu est entré dans la salle ; c’était la première fois que je Le voyais. J’étais si surpris ! J’avais alors 27 ans, mais il semblait plus jeune que moi. A ce moment, j’ai eu le sentiment que le niveau du Maître devait être très élevé, et j’éprouvais le fort sentiment de vouloir le suivre.


Shifu s’est assis au bureau et a commencé la conférence. Il n’utilisait jamais aucune note lorsqu’il présentait une conférence. Il commençait du niveau élémentaire du qi-gong et peu à peu commençait à enseigner les principes de niveau élevé, énonçant sans ambages que la ‘cultivation’ a pour but d’améliorer son niveau de xinxing. Les histoires que Shifu racontait étaient très plaisantes à entendre et je me sentais très à l’aise.


Lors de la conférence, j’ai senti une roue semblable à un grand moulin à vent tourner très rapidement au dessus de ma tête, avec un son sifflant, mais lorsque j’ai tenté de la toucher au dessus de ma tête, je n’ai pas pu le faire. Puis deux autres roues se sont déplacées du dessus de ma tête vers le bas de mes pieds. J’en sentais aussi une dans ma paume, et une autre tournant dans la partie inférieure de mon abdomen. Je ne savais pas alors que c’était des Falun. Une dame âgée m’a demandé si j’avais un Falun. J’ai répondu que non. Elle m’a dit avoir vu une énorme colonne de lumière au dessus de la tête du Maître et qu’il y avait des Falun partout.


A la fin de la première conférence mon corps entier et mon esprit étaient ‘’vides.’’ Toutes les recherches d’affection, de reconnaissance, de prestige et d’intérêt personnel, et même les discussions entre pratiquants étaient devenues sans objet pour moi. Je sentais que j’étais seul, tout le reste semblait éloigné. Je suis resté là debout pendant longtemps. A ce moment, ces questions que je me posais lorsque j’étais jeune, comme pourquoi nous étions venus en ce monde, et pour quoi vivions-nous, ont soudain surgi toutes ensemble, mais se sont éloignées immédiatement. Mes pensées étaient incapables de vagabonder comme d’habitude et mon esprit était une ardoise vierge.


Je ne m’étais jamais senti si léger en rentrant à la maison sur ma bicyclette. Mes jambes bougeaient automatiquement, et une force me poussait. Les puissants mécanismes énergétiques tournaient au sein du grand circuit céleste, ainsi, je ne me sentais pas fatigué du tout. Même si je travaillais en équipe de nuit, je sentais qu’un Falun tournait, et je ne me sentais pas fatigué. Le lendemain, j’ai continué à assister aux conférences. Au cours des dix conférences, j’avais tout le temps les mêmes sensations. Falun Gong était réellement stupéfiant !


A la fin d’une conférence, un pratiquant curieux a suivi Shifu dans les coulisses. La personne curieuse est bientôt revenue et a déclaré au pratiquant prés de moi : ‘’C’est si étrange. J’ai suivi Maître, et dés qu’il est entré dans les coulisses, Il a disparu. C’est vraiment magique !’’


En quittant la salle de conférence, j’ai vu de nombreux pratiquants demander au Maître de dédicacer le livre Falun Gong ; je voulais aussi le faire. Puis un pratiquant nous a dit combien nous étions attachés à demander des signatures du Maître. J’ai réalisé que je ne devrais pas être si attaché à cela, et j’ai abandonné la tentative de demander au Maître de signer mon livre.


Un jour, en allant travailler, un mendiant m’a frappé avec un bâton. Je lui ai souri et n’ai pas répondu. Je me souvenais de l’enseignement de Maître – qu’en tant que pratiquant, la première chose était de ne pas riposter lorsque nous étions battus ou insultés, et de nous discipliner par des standards de haut niveau. Je savais que tous les conflits [que nous rencontrons] avaient pour but d’éliminer le karma. Certains de mes collègues étaient surpris de voir cela ; auparavant, je me battais souvent et entrais en compétition avec les gens ; comment en étais-je venu à ne pas riposter cette fois-ci ?


Après avoir assisté à la 3eme classe du Maître, j’ai compris ce que signifie la ‘cultivation’. Tout du moins devions nous devenir de bonnes personnes qui ne rétorquent pas lorsqu’elles sont insultées ou battues.

Assister à la 4eme classe à Guangzhou

En juillet 1994, Maître est venu à Guangzhou pour la 4eme session. Cette fois, Il est descendu à l’hôtel Huayuan.


La quatrième classe a eu lieu dans la salle de la zone militaire ; prés de 1 000 personnes y assistaient. J’aidais à vendre les livres de Dafa dans la salle. Cette fois-ci m'a laissé une profonde impression. Lors de la 3eme classe, Shifu avait donné des enseignements en se basant sur le qigong et nous avait raconté de nombreuses histoires tirées du Bouddhisme. Mais cette fois, c’était différent – Il a expliqué qu’il guidait les gens vers les niveaux élevés depuis le début et offrait le salut aux gens, et enseignait systématiquement la Loi.


Les pratiquants étaient réticents à partir après la fin de la 10eme conférence. Un coordinateur a demandé à plusieurs pratiquants, dont moi-même, de nous rendre sur l’estrade où Shifu enseignait. Shifu est descendu de l’estrade et nous a demandé de former le centre d’assistance de Guangzhou et nous a encouragés à aider les pratiquants dans leur ‘cultivation’.


Le soir, les pratiquants de Guangzhou ont invité Shifu à diner dans un restaurant prés de la gare. Nous avons vu Shifu et les pratiquants de la société de recherche deFalun Gong partir après le diner. Nous attendions calmement Shifu sur le quai. Je me sentais si béni et ne savais pas quoi dire : mon cœur était plein de joie ; Une fois monté dans le train, Shifu s’est tenu à la fenêtre et nous a dit au revoir de la main.

Assister à la 5eme classe à Guangzhou

La 5eme classe était sponsorisée par l’Association de qigong de la province de Guangdong. Ils ont envoyé des invitations et loué le site de la conférence. Du fait de la rapide propagation de Falun Gong, de nombreuses personnes qui étaient très malades ont été guéries une fois qu’elles ont commencé Falun Gong et sont devenues de bonnes personnes. En conséquence, l’Association de qigong de la province de Guangzhou voulait que le centre d’assistance de Falun Gong de Guangzhou soit affilié avec leur organisation.


Shifu a décidé de tenir la 5eme classe à Guangzhou comme prévu, de nombreux pratiquants de tout le pays s’y sont précipités. Le centre d’assistance de Guangzhou a formé plusieurs équipes de réception pour coordonner la vente des tickets et autres questions relatives aux conférences. C’était la dernière conférence d’enseignement de la Loi que Shifu tenait en Chine continentale ; de nombreux pratiquants sont arrivés sans tickets. Il y avait plus de 5000 personnes ; même le terrain du stade à l’intérieur était bondé ; de nombreux pratiquants attendaient encore à l’extérieur de la salle de conférence. Finalement, le pratiquant coordinateur s’est entretenu avec le directeur du stade. Ils ont été d’accord pour nous prêter le gymnase des arts martiaux, afin de diffuser les conférences de Maître en direct.


Le jour de la conférence était le 21 décembre 1994. De nombreux anciens pratiquants ont offert de bons sièges aux personnes qui n’avaient jamais assisté aux conférences de Shifu. Puis, ils se sont rendus dans le gymnase des arts martiaux pour regarder la diffusion. Dés que Shifu l’a su, il est sorti pour voir les pratiquants en personne.


Quatre jeunes personnes étaient assises au second rang devant. Ils étaient contrôlés par des esprits et faisaient toutes sortes de gestes étranges. Je craignais qu’ils ne perturbent les autres pratiquants. J’en ai parlé au Maître quand il est arrivé ; Il a souri et répondu : ‘’Je sais’’ et est monté sur l’estrade. J’étais encore inquiet à ce sujet, ainsi, j’ai demandé l’aide d’une autre pratiquante. Elle les a regardé pendant un moment ; un d’entre eux se comportait mieux et nous a salué de la main. Plus tard, lorsqu’un pratiquant local a appris ce fait, il a arrangé qu’un pratiquant qui était un agent de police vétéran s’assoit près de ces quatre adolescents. Au troisième jour de la classe, Maître avait enlevé les esprits possédant ces quatre personnes. Ils agissaient normalement et se sont assis calmement, écoutant les conférences de Maître.


Un matin, un pratiquant local a emmené plusieurs autres coordinateurs et moi à l’hôtel Hutian, où Shifu résidait. Il voulait inviter Shifu pour le thé du matin, une tradition locale. Mais lorsque le pratiquant est arrivé, Shifu avait déjà préparé des nouilles instantanées et nous a plutôt invités dans sa chambre en haut des escaliers.


A la fin de la dernière conférence, lorsque Shifu a répondu à toutes les questions, les pratiquants du pays entier Lui ont présenté des fleurs et des bannières. Cette scène était si touchante. Un tonnerre d’applaudissement a exprimé l’appréciation des pratiquants. Shifu a utilisé plusieurs signes de la main. De nombreux pratiquants étaient réticents à partir, restaient là debout, et regardaient Shifu partir, leurs yeux emplis de larmes.


Le dernier jour, Shifu s’est rendu à l’aéroport, entouré par les pratiquants. Même les policiers en faction étaient surpris de voir le Maître, si bienveillant et différent des autres personnes. Certains hauts fonctionnaires militaires de la zone militaire sont même venus pour Le protéger, réalisant qu’il devait être une personne importante. Les pratiquants qui étaient contrôlés à l’aéroport ont vu Shifu et sont venus pour prendre des photos avec Lui, ce qui a duré plusieurs minutes. Il a déclaré qu’ils devaient cesser de prendre des photos, et ils ont finalement éloigné leurs caméras. Un autre pratiquant et moi étions debout, au loin ; nous ne voulions pas déranger Shifu. Mais Il s’est avancé vers nous et a dit : ‘’Vous avez accompli beaucoup de choses.’’ Entendant ceci, j’ai retenu mes larmes. Je ne savais quoi dire. Je suis juste resté là debout regardant Shifu se diriger vers la salle d’embarquement. Il a jeté un regard en arrière et nous a salués à plusieurs reprises.


C’était il y a 16 ans. Initialement, je ne savais pas ce qu’était la ‘cultivation’ ; je me sentais simplement heureux de pratiquer Falun Gong. L’étude de Fa m’a permis d'en avoir une compréhension plus rationnelle, ainsi que de la signification plus profonde de la ‘cultivation’. Chaque fois que je me souviens des jours où Shifu enseignait la Loi à Guangzhou, mes larmes coulent. Nous ne pouvons remercier suffisamment Shifu pour ce qu’Il a fait pour nous ! Tout ce que je peux faire est de cultiver plus diligemment et ne pas décevoir Shifu.

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise : http://www.clearwisdom.net/html/articles/2010/5/20/117208.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2010/5/13/223150.html