Se souvenir de plusieurs occasions où Maître a enseigné la Loi à Shijiazhuang

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par Tian Yun, un pratiquant de la Province du Hebei

J'ai commencé à pratiquer le Falun Gong en mars 1994, à Shijiazhuang. J'ai vécu à Changchun et pendant deux ans, me suis déplacé pour affaires du milieu de l'année 1987 jusqu'au printemps 1989. Je suis passé de nombreuses fois par le Parc Shengli à Changchun pendant ces deux années, mais je n'y étais jamais entré. J'étais allé au Parc du Lac du Sud, et je m'étais aussi rendu à l'extérieur de l'entrée du Palais Géologique de la Place de la Culture où le Maître faisait les exercices. J'ai voyagé de nombreuses fois dans les environs de Changchun mais rentrais directement chez moi après mes voyages d'affaires. Je n'ai jamais eu la chance de me rendre loin de chez moi depuis lors. Peut être n'était-ce pas mon moment prédestiné pour rencontrer le Maître.

J'avais 53 ans cette année là et travaillais comme commercial. À cause de la pression à mon travail, j'ai développé des problèmes de cœur. J'amenais souvent des cachets avec moi lorsque je voyageais pour affaires. Je pratiquais un qigong, mais il ne soulageait pas ma maladie. Après être revenu de mon voyage d'affaires à Changchun, on m'a chargé de travailler à l'entrée de la gare. Dès que le train transportant des marchandises arrivait, il était de ma responsabilité d'ouvrir la barrière. Je devais travailler 12 heures de suite et puis nous nous relayions entre nous pour prendre une pause. De nombreuses personnes de ma famille, incluant mes parents, mes frères et ma femme, avaient des maladies ou autres problèmes, et nos vies étaient difficiles. J'avais pratiqué de nombreux types de qigong et voulais qu'ils me rejoignent, mais ils ne voulaient pas.

Le 1er mars 1994, mon voisin m'a dit, "Le Maître du Falun Gong va venir à Shijiazhuang pour enseigner les exercices, et ce qigong est vraiment bon. Nous vivons tout près de Shijiazhuang, alors allons y!" Deux jours plus tard, nous étions trois collègues à prendre le bus pour nous rendre à la salle militaire de Shijiazhuang. Nous avons été si chanceux d'avoir pu voir le Maître enseigner la Loi en personne.

Le 3 mars, nous avons assisté à la Conférence du Maître à l'Usine de Coton numéro 2. Pendant la deuxième conférence, Maître a dit que s'il y avait d'autres personnes que nous connaissions qui souhaitaient venir apprendre, nous leur disions de se dépêcher, et que ce n'étais pas bon s'ils arrivaient en retard. Donc j'ai parlé à ma femme et lui ai dit de prendre le bus pour Shijiazhuang. Elle est venue à la Troisième Conférence et est aussi devenue pratiquante. Elle en a vraiment beaucoup bénéficié. Elle a senti tout son corps devenir léger après avoir passé deux jours à assister aux Conférences de Maître. C'est devenu si facile pour elle grimper les côtes en vélo. Elle ressentait comme si quelqu'un l'aidait en la poussant par derrière.

Le 11 mars, les conférences se sont terminées. Maître et les élèves ont pris des photos tous ensembles. Le responsable du local voulait qu'un photographe professionnel prenne les photos, mais chacun devait payer 20 yuans. En entendant cela, Maître s'est levé immédiatement, et a dit, "Qui sait prendre les photos?" Parmi les élèves, il y en avait qui savaient prendre les photos. Nous avons pris les photos nous-mêmes et chacun a du juste payer trois yuans pour le développement. Il y avait plusieurs centaines de pratiquants de Shijiazhuang. Maître s'est fait prendre très patiemment en photo avec des groupes de vingt élèves. En étant si proche du Maître, j'ai pu vraiment sentir sa compassion et sa chaleur paternelle. Je me suis assis au fond de la salle de 1000 personnes durant les conférences, donc je ne pouvais pas voir clairement à quoi Maître ressemblait. Mais cette fois-ci, lorsque nous avons pris les photos, j'ai clairement vu que Maître était grand et beau et qu'il avait un sourire compatissant. Je savais dans mon cœur que c'était mon véritable Maître. Dans le passé, lorsque j'apprenais d'autres qigong, je ne voyais pas de maître. Je passais juste quelques jours dans des cours d'amateurs, à écouter. Après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, j'ai totalement oublié tout les autres qigong que j'avais étudiés pas le passé, et j'ai jeté tous leurs livres.

Le 12 mars, le second jour après le cours, j'ai eu une forte fièvre à la maison et me sentais très mal. La température de mon corps dépassait les 39 degrés et j'avais envie de dormir. Je n'ai pas réalisé alors que Maître était en train d'éliminer mon karma, et ma femme m'a emmené à l'hôpital. Une fois que la fièvre a eu disparu, j'ai remarqué que mon problème de cœur avait lui aussi disparu. Je n'oublierais jamais l'immense grâce du Maître qui a changé ma vie.

Après les conférences du Maître, je me suis souvenu qu'une dizaine d'étudiants s'étaient réunis sur la Place des Sports pour pratiquer les exercices que Maître nous avait enseignés, et pour promouvoir Dafa. De plus en plus de gens sont venus apprendre les exercices. Un grand nombre qui avaient des relations prédestinées ont commencé à rejoindre la cultivation de Dafa.

Lors du Festival du balayage des tombes, je suis retourné dans ma ville natale à la campagne. J'ai appris que quelques voisins et membres de ma famille étaient sérieusement malades. Leurs vies étaient vraiment difficiles. Ils avaient dépensé beaucoup d'argent pour se faire soigner, mais rien n'avait marché. J'ai vraiment sympathisé avec eux et voulais leur enseigner les exercices du Falun Gong. En même temps, nous avons établi un site pour promouvoir le Falun Gong. J'ai commencé avec ma famille. En étudiant la Loi et en faisant les exercices, un membre de ma famille a expérimenté de nombreux changements dans son corps. Son voisin savait que Falun Gong était bon et vraiment miraculeux. La bonne nouvelle s'est transmise par le bouche à oreille, et de nombreuses personnes sont venues chez lui pour apprendre le Falun Gong. Ainsi, un site de pratique des exercices a été établi.

Ça s'est passé comme ça. Le Falun Gong s'est transmis de personne en personne et de village à village, et très rapidement, de nombreux sites de pratique ont été établis.

La femme de mon cousin avait huit différents types de tumeurs dans son abdomen. Elle ne pouvait même plus prendre soin d'elle et n'avait pas les moyens de payer le traitement. Dès que j'ai entendu cela, je me suis rendu chez elle pour lui enseigner les exercices, et je lui ai donné les livres du Falun Gong, la musique des exercices, et les cassettes des conférences du Maître. Elle a étudié la Loi et a pratiqué les exercices diligemment, et la majorité de ses tumeurs avaient disparues après une demi-année. Il restait seulement une petite tumeur au milieu de son ventre. Elle a continué à pratiquer Dafa et elle a disparu progressivement.

Un de mes cousins avait une hépatite et avait dépensé beaucoup d'argent pour se soigner. Il avait essayé de nombreux types de médecines chinoise et occidentale, mais aucune ne l'avait guéri. Comme il ne pouvait plus travailler à la ferme, sa famille connaissait de grandes difficultés financières. Alors, je lui ai suggéré d'apprendre le Falun Gong. Après qu'il ait commencé à pratiquer, sa condition s'est améliorée très rapidement. Il a arrêté de prendre des médicaments et a pu retravailler un peu. Après avoir passé une année à étudier la Loi et à pratiquer les exercices, il est une personne en bonne santé, pouvant vivre une vie normale et pouvant travailler de nouveau.

Il y a tant d'exemples comme cela. Par exemple, avant qu'une personne ne devienne pratiquant, il était couvert de mycoses ( l'appellation scientifique est scléroderme). Ça le démangeait terriblement, et c'était vraiment difficile à supporter. Il s'était rendu dans de nombreux hôpitaux spécialisés, avait pris de toutes sortes de médicaments, et dépensé beaucoup d'argent, mais il n'avait toujours pas retrouvé la santé. Peu après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, ses mycoses ont disparu et il a été totalement guéri. Lorsque d'autres personnes ont entendu cela, ils ont pensé que le Falun Gong était miraculeux et se sont rendus chez lui pour apprendre le Falun Gong. Sa maison est devenu par la suite un site de pratique.

Il y avait aussi des gens qui étaient à moitié paralysés. Ils ne pouvaient se déplacer qu'à l'aide d'une canne et ne pouvaient plus prendre soin d'eux. Après avoir pratiqué Dafa, ils sont redevenus en bonne santé et étaient capables de se rendre au marché à vélo.


Quelques histoires extraordinaires du Maître prenant soin de ses disciples lorsque j'ai commencé à pratiquer pour la première fois

J'étais de service à la barrière du chemin de fer jusqu'à 2 heures du matin en 1995. Le direction ne m'avait pas informé que les marchandises devaient arriver. Lorsque j'ai entendu le sifflement du train, celui-ci était déjà très près de l'entrée et je me suis précipité dans cette direction. Lorsque je suis arrivé, à ma grande surprise, la barrière était déjà ouverte ! Et juste à la largeur nécessaire pour que le train puisse passer. Je me suis dépêché d'ouvrir la barrière au maximum tout du long, mais le train était déjà en train de passer la barrière et arrivait à la gare. Peu après, je me suis demandé, "Qui a fait cela pour moi?" J'étais l'unique personne qui avait la clé de la barrière, et le verrou était vraiment énorme. Si quelqu'un avait essayé de l'ouvrir, cela aurait fait beaucoup de bruit et s'il avait essayé d'ouvrir le verrou, le bruit aurait été encore plus fort. Pourquoi ne l'avais-je pas entendu? Ayant une piètre compréhension, j'ai juste pensé que c'était une coïncidence inhabituelle.

Une semaine plus tard, c'était à nouveau mon tour d'être de service. Il était une heure du matin passée. Une fois encore la gare ne m'avait pas informé de l'arrivée du train. Le train était à 20 mètres et il a sifflé pour que j'ouvre la barrière. J'ai pensé que cette fois personne n'avait pu ouvrir la barrière pour moi. En effet, elle n'était pas ouverte, mais le gros verrou était ouvert. Cette fois-ci, j'ai réalisé que le corps de Loi du Maître m'avait aidé à ouvrir le verrou. J'ai remercié le Maître pour son aide du fond de mon cœur. A partir de ce jour-là, j'ai accordé une attention toute particulière à l'heure et n'ai plus jamais été en retard pour ouvrir la barrière.

Un autre incident s'est produit en octobre 1995, lorsque je suis allé à la campagne rendre visite à des amis pratiquants. Après avoir fini les exercices dans la cour, nous avons écouté les conférences de Jinan, ayant obtenu les cassettes de l'enseignement que Maître y avait donné. Il y avait des prises de courant dans la pièce à l'intérieur de la maison. Une douzaine de pratiquants sont allés écouter les cassettes, et je me suis assis à l'extérieur pour écouter. Le lecteur de cassettes était tout juste allumé que des pratiquants m'ont demandé d'entrer à l'intérieur me faisant une place sur le lit. En m'asseyant, une sensation de chaleur a circula autour du bas de mon dos comme un hula hoop. La sensation était vraiment forte et vive et m'a fait me sentir très bien. J'ai réalisé que Maître était en train de m'encourager étant donné que j'avais beaucoup fait pour promouvoir la Loi.

Je me suis rendu à un autre site de pratique le jour suivant. C'était le matin, au domicile de mon cousin. Ils m'ont dit de prendre le petit-déjeuner. Juste au moment où j'ai soulevé le bol de soupe de maïs et où je m'apprêtais à manger, j'ai vu un Falun coloré tournant dans le bol de soupe jaune. Il avait la même taille que les petits haricots et il était très clair, ce qui m'a rendu si heureux. À partir de ce moment là, j'ai pu voir constamment un Falun dans mon œil droit, et en particulier pendant la journée. Si je lève les yeux vers le ciel, trois Falun apparaissent en même temps mais dans des endroits différents. Ils montent et descendent et ils sont entourés d'innombrables Falun de couleurs. Le gros Falun de couleur au milieu est le plus clair et le plus brillant, et il est extrêmement beau. Le Falun magnifique apparaît chaque jour et me tient compagnie. Cela m'encourage à cultiver diligemment jusqu'à ce que j'atteigne l'éveil et retourne avec le Maître.

Ce qui précède est un peu du partage de mes expériences de cultivation depuis que j'ai commencé à pratiquer et à promouvoir la Loi. Je me sens très heureux et extrêmement béni lorsque je m'en souviens à présent.

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise : http://www.clearwisdom.net/html/articles/2010/5/25/117371.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2010/5/19/223936.html