Souvenirs précieux de 1994 : Se rappeler la cinquième série de conférences du Maître à Guangzhou

[Site Clartés et Sagesse]


Par un pratiquant de Falun Gong de Chine

Maître Li Hongzhi, fondateur du Falun Gong, a tenu une série de conférences dans le stade Yuexiu dans la ville de Guangzhou, Chine, du 21 au 28 décembre 1994. C’était la cinquième session tenue à Guangzhou. En cette occasion, Maître Li a été invité par l’Association de qigong de Guangzhou. De nombreuses personnes se sont rassemblées sur le terrain ouvert devant le stade avant que la conférence ne débute. A l’entrée, le personnel de l’association de qiqong (non-pratiquants) vendaient des copies de Zhuan Falun pour sept yuans chaque, et elles ont été très rapidement vendues.

La série de conférences a duré huit jours, et le coût était de quatre-vingt yuans. C’était le prix le plus bas autorisé par l’association de qigong. Maître Li voulait que le prix soit encore plus bas afin de réduire les charges pour les élèves, dont beaucoup parcouraient de grandes distances pour venir y assister. Dans le passé, Maître demandait uniquement quarante yuans et seulement vingt yuans pour les anciens pratiquants. Comparés aux autres sessions de qigong qui habituellement demandaient plus de trois cents yuans et plusieurs dizaines de plus pour leurs matériaux, les frais des conférences de Maître étaient les plus bas.

De nombreuses personnes venaient de toute la Chine pour y assister. Même certains maîtres de qigong qui avaient enseigné à plusieurs milliers d’élèves ont commencé à pratiquer Falun Gong et sont devenus d’authentiques disciples de Falun Gong.

Les cinq mille sièges du stade ont été rapidement pleins. Lorsqu’il n’est plus resté de tickets, beaucoup faisaient toujours la queue et ne voulaient pas partir, ainsi, ils se sont assis et ont médité à l’extérieur du stade. Certains avaient les larmes aux yeux parce qu’ils ne pouvaient pas entrer pour écouter les conférences du Maître. Voyant cela, Maître s’est entretenu avec les personnes de l’association de qiqong afin qu’ils ouvrent une autre salle, de façon à ce que les gens puissent assister à une diffusion des conférences en direct. Après que quelques anciens pratiquants aient entendu cela, ils ont quitté leurs sièges et les ont laissés aux nouveaux pratiquants afin qu’ils écoutent les conférences de Maître en personne et sont allés dans l’autre pièce pour regarder la diffusion. J’ai été très touché en entendant cela. Bien qu’étant encore un adolescent, j’avais vécu toutes sortes d’ épreuves et ne voulais pas rechercher la renom ou les intérêts personnels. J’avais le souhait de pratiquer et de cultiver. Je pensais que les conférences de Maître étaient droites et grandioses.

Lorsque la classe était sur le point de commencer, Maître est entré par la porte avant du stade. Tout le monde a applaudi avec enthousiasme et l’atmosphère était très chaleureuse. J’ai remarqué combien de nombreux pratiquants paraissaient heureux. L’atmosphère, tout au long des classes était si paisible et pure. Un énorme champ de compassion entourait chacun dans la classe. Maître est très élancé et grand, gentil et digne.

Maître prenait rarement de pause pendant les conférences. Il n’utilisait aucune note, excepté un ou deux morceaux de papier. Maître expliquait des principes profonds dans un langage très simple et Il incluait tout dans ses conférences, des temps anciens jusqu’à nos jours, de la Chine à l’étranger, et de comment être une bonne personne aux points essentiels de la ‘cultivation’ et pratique. Bien que le but de pratiquer la ‘cultivation’ dans Falun Dafa n’aot pas pour but de guérir les maladies, la plupart des personnes qui écoutaient les conférences du Maître et étudiaient consciencieusement la Loi étaient guéries de leurs maladies. Lorsque Maître installait les mécanismes énergétiques pour les pratiquants, il disait que les personnes dehors les recevaient aussi. Certains pratiquants dont l’œil céleste étaient ouvert voyaient Maître comme un immense Bouddha assis sur une fleur de lotus ; certains pratiquants voyaient le halo du Maître se refléter sur le mur ; d’autres voyaient un Falun en rotation, et d’autres encore voyaient Maître comme un grand Taoïste, Ses cheveux enroulées sur le dessus de Sa tête. D’autres pratiquants ont vu de nombreux Bouddhas, Taos et Divinités dans le ciel, écoutant à genoux les conférences du Maître.


Maître a insisté à de nombreuses reprises : Il s’agit de ‘cultivation’ pratique et Il ne soigne pas les maladies. Si quelqu’un voulait voir ses maladies guéries, il devait aller voir les maîtres de qigong ou aller à l’hôpital. La classe ne prenait personne qui était gravement malade. Maître nous a dit que certains malades du cancer s’étaient faufilés, et que des personnes comme cela devaient se rendre immédiatement à l’hôpital si elles se sentaient mal.

De nombreux élèves qui ont abandonné leurs attachements à la maladie ont eu beaucoup de guérisons inattendues. M. Zhang qui était venu à la session avec moi, souffrait de maladies cardiaques et d’une pression sanguine élevée depuis un long moment. Peu de temps après être arrivé à Guangzhou, il est allé à l’hôpital et a passé un examen. Cependant, les jours suivants, après avoir écouté les conférences, il a été guéri. Lorsqu’il est retourné à l’hôpital pour un autre examen, toutes ses maladies avaient disparu. De nombreux autres pratiquants qui venaient des autres villes ont été guéris de toutes sortes de maladies compliquées. Maître ne soigne pas les maladies, mais Il purifie le corps d’un authentique pratiquant.

Alors que Maître expliquait des principes de niveau de plus en plus élevés, l’énergie émise purifiait constamment les corps des pratiquants. Je sentais que l’atmosphère dans le stade était de plus en plus claire. Pendant la session, je me sentais entouré par une énergie puissante et droite que je ne pouvais décrire. Après que Maître ait enseigné la Loi sur la question de manger de la viande, j’ai pris une assiette de viande et trouvé cela écœurant et n’ai pu la manger. Très rapidement, j’ai surmonté l’attachement à manger de la viande.

Maître enseignait pendant plus d’une heure par jour, puis passait une demi-heure à nous apprendre les exercices.

Les principes d’Authenticité-Compassion-Tolérance et leurs effets magiques ont touché le cœur de chacun. Après la classe, certaines personnes restaient toujours pour aider à nettoyer le stade. S’ils trouvaient des bracelets en or, des montres, de l’argent liquide et autres choses, ils les donnaient au Maître qui demandait au propriétaire de venir récupérer son bien.

Je me souvenais que d’autres pratiquants et moi, ainsi que des pratiquants de Qiqihar dans la province du Heilongjiang, de Changchun dans la province de Jilin et autres villes, demeurions ensemble dans l’université de médecine traditionnelle chinoise de Guangzhou. Les dépenses quotidiennes étaient très minimes, peut-être cinq à dix yuans par jour, et chaque repas seulement un yuan. Il y avait une dame âgée de la province de Heilongjiang. Je lui demandais pourquoi elle avait fait tout ce chemin jusqu’à Guangzhou pour apprendre Falun Dafa, elle a répondu : « Cette pratique est si bonne. » Puis, elle m’a raconté comment elle avait bénéficié de la pratique de Falun Gong. Certaines personnes sont même venues du Xinjiang pour étudier Falun Gong. Un soir, après avoir diné avec de nombreux autres pratiquants, nous avons vu soudain un immense Falun en rotation dans le ciel, et il y avait des nuages colorés flottant tout autour. Certaines personnes en ont pris des photos avec leurs caméras.

J’ai rencontré de nombreux pratiquants vétérans et leurs visages semblaient roses et en bonne santé. Ils n’avaient pas de rides et ils paraissaient très jeunes. Dans la matinée, quelquefois, je descendais les escaliers pour me promener. J’ai vu de nombreux pratiquants de Changchun méditant et faisant les exercices sur l’herbe, à l’extérieur de l’université. La paix et la pureté qui irradiaient d’eux, ainsi que la belle musique des exercices m’emmenait dans un autre monde. Certains pratiquants d’autres agglomérations avaient des difficultés financières et ne mangeaient que des nouilles instantanées et des biscuits. Chacun était simplement venu à Guangzhou pour entendre la Grande Loi du Cosmos-Falun Dafa. Plus tard plusieurs pratiquants venus de très loin ont été à court d’argent. Lorsque d’autres pratiquants l’ont appris, ils leur ont donné de l’argent pour qu’aucun souci ne crispe leur cœur et qu’ils puissent se concentrer sur les exercices et la Loi. Lorsque Maître l’a appris, Il a demandé aux coordinateurs du site de pratique d’apporter de l’aide aux personnes qui manquaient d’argent.

Maître est connu par de nombreuses personnes et a cent millions de disciples. Il est très bon. A la fin de la classe, Il nous a dit : Si un jour, vous semblez ne pas pouvoir supporter quelque chose, rappelez-vous cette phrase que je vous dis –« C’est difficile à endurer, mais on peut l’endurer, c’est difficile à faire, mais on peut le faire.»

La plupart des personnes qui ont assisté aux conférences du Maître ont été des disciples de Dafa très diligents et déterminés au cours de ces dix dernières années. Ils font les Trois choses, demandées par Maître et sauvent les êtres sensibles, déterminés à réaliser leurs vœux. Mais il y aussi d’autres personnes qui ont abandonné la pratique sous la pression de la persécution meurtrière de régime communiste. C’est vraiment triste ! Pour ma part, j’ai traversé plusieurs expériences de proximité de la mort à cause de la persécution et été protégé par notre Maître révéré, j’ai fermement marché sur mon chemin de ‘cultivation’.

Ces personnes qui ont des relations prédestinées avec Dafa, ne laissez pas, je vous prie, passer une chance si précieuse d’étudier la Loi. Nous avons attendu des centaines de millions d’années cette opportunité ! Une chance si précieuse ne se produit seulement qu’une fois et chacun devrait la chérir !

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise : http://www.clearwisdom.net/html/articles/2010/6/4/117627.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2010/5/31/224452.html