Se souvenir de l’enseignement de la Loi du Maître dans la province de Guizhou

[Site Clartés et Sagesse]


Par un pratiquant de la Province de Guizhou

Maître est venu dans la province de Guizhou pour enseigner la Loi en 1993. Avant qu'il ne commence, beaucoup de gens qui pratiquaient le qigong avaient entendu parler du Falun Gong, et étaient attirés et convaincus par ses enseignements. Même s'il n'y avait pas de publicités ou d’affiches, beaucoup de gens se sont inscrits à la première session de la ville de Guiyang. Ceux qui avaient déjà bénéficié de la pratique ont passé le mot sur le caractère merveilleux de la pratique du Falun Gong. En conséquence, certaines entreprises ont loué des autobus pour emmener leurs employés aux conférences. Maître est allé à Guizhou quatre fois pour enseigner la Loi, et a également tenu une conférence pour les assistants locaux. En regardant en arrière ces moments précieux, beaucoup de ceux qui ont participé à de nombreuses conférences du Maître deviennent émotifs et pleurent.

Beaucoup de gens en Chine voudraient savoir comment Maître Li est en tant que personne. Pourquoi est-il si profondément respecté par des millions de pratiquants ? Comment Maître Li et le Falun Gong sont différents des rumeurs fabriquées par le régime communiste ? Les éléments suivants sont des faits et des expériences personnelles de plusieurs pratiquants.

Pratiquant A : Les cours de Falun Gong étaient les moins chers parmi les pratiques de qigong en Chine

Les conférences de Falun Gong étaient les moins chères des pratiques de qigong en Chine. Chaque conférence coûtait 40 yuans et 20 yuans pour y assister pour la deuxième fois. Maître n'enseignait pas pour réaliser un profit. Pendant le temps que Maître enseignait la Loi à Guiyang, il vivait une vie très simple. Il lavait ses vêtements, chaque soir, pour pouvoir les porter le lendemain. Quand il est arrivé à Guiyang, l'hôte local a offert à Maître une remise de 10 yuans par jour, et rien pour ses assistants. Maître a aimablement refusé l'offre et a tout arrangé lui-même. Il est resté au même endroit que les assistants et il partageait les repas avec eux. Lorsqu’il revenait à l'hôtel après avoir fini la conférence de la journée, il rencontrait souvent des pratiquants. Parfois, ils posaient des questions, prenaient des photos avec Maître, ou Lui demandaient des autographes . Maître était toujours d'accord avec un sourire.

Une fois, lorsque Maître est venu à Guiyang pour enseigner, l'hôte local a convenu de prendre 60% du montant des recettes et de laisser Maître en garder 40 %. Plus tard l'hôte a décidé de prendre presque toute la somme perçue pour les cours, et n’a laissé presque rien pour le Maître. Ainsi, maître pouvait à peine payer la chambre et la pension et n'avait pas l'argent pour acheter un billet de train pour retourner à Beijing. Les pratiquants ont été bouleversés, mais Maître en a ri avec magnanimité. La troisième séance s'est tenue à l'Auditorium du gouvernement provincial de Guizhou. Il y avait tellement de participants que les gens étaient debout à l'extérieur de l'auditorium. En voyant le grand nombre de gens, l'agence a voulu augmenter le prix de location de l'auditorium. Maître a aimablement expliqué que quelqu'un avait suggéré d'augmenter les frais lors de sessions précédentes, mais son but était d'offrir le salut aux gens, pas de leur créer des difficultés financières. Parce que les frais n'ont pas augmenté, l'organisme a fait beaucoup de choses scandaleuses. Maître était très tolérant et les a ignorés, ensuite il a déplacé le cours au centre d'activité de la jeunesse. La séance a été conclue par la suite dans le Hall d'Exposition de la Technologie.


Pratiquant B : Maître pratiquait ce qu'il prêchait

Au moment où j'ai atteint la cinquantaine, j'ai eu différents problèmes de santé. En 1987, quand j'ai entendu que le qigong pouvait améliorer la santé, j'ai commencé à apprendre les différents types de pratiques de qigong. Ce n'est pas avant 1993 que je suis tombé sur la pratique la plus droite - Falun Gong. En mai 1993, Maître Li a accepté l'invitation de l’Association de qigong de Guizhou pour enseigner le Falun Gong à Guiyang. Nous avons entendu parler de la première session du Falun Gong à Guiyang, quand mon frère et moi-même sommes allés à Guizhou au bureau d’informations du Qigong pour y chercher un livre. Nous avons décidé de nous inscrire, et étions parmi ceux qui ont assisté à la première session de Guizhou. Il y avait environ deux à trois cents personnes à cette séance. Je me souviens très bien que Maître a dit qu'un pratiquant doit cultiver son caractère moral et donner de l'importance à la vertu; un pratiquant ne doit pas rendre les coups ni les injures. J'ai appris beaucoup de pratiques de qigong et le Falun Gong est le plus intègre.

Maître n'utilisait pas de notes quand il enseignait. Il parlait clairement et ses conférences étaient fluides. Les principes de Dafa sont puissants et touchaient le cœur des pratiquants. Maître enseignait en fonction de la situation des étudiants. Il changeait sa méthode d'enseignement et utilisait un langage simple et facile à comprendre pour expliquer les principes profonds de la Loi. Le 15 août 1993, j'ai assisté à la troisième session à Guizhou. En 1994, je suis allée à la ville de Chengdu pour y écouter les conférences du Maître.


Maître est une personne honnête et intègre. Il vivait une vie simple, et quand il voyageait, il séjournait dans des hôtels bon marché, pas des hôtels de luxe. Quand Maître a enseigné à Chengdu, bien que son logement n'était pas à proximité de la salle de conférence, je l’ai toujours vu marcher pour aller au cours. Contrairement à d'autres maîtres de qigong, maître n'était pas ostentatoire, il n’avait pas non plus un air de supériorité. Il n'était pas pointilleux sur la nourriture et mangeait tout ce qui était disponible. Il mangeait des nouilles et du riz, et s’arrêtait pour des petits pains cuits à la vapeur le long du chemin plutôt que dans un restaurant pour un repas complet. Maître ne faisait aucun gaspillage. Quand il prenait un repas avec des pratiquants, il finissait souvent les restes de sorte que la nourriture ne soit pas perdue. Après le repas, il finissait même les restes de condiments du repas, comme la sauce piquante et la sauce de soja. Maître portait une vieille chemise blanche, mais elle était toujours impeccable. Il émanait un air de justice et mettait en pratique ce qu'il prêchait. Il établissait un exemple personnel et était très abordable, faisant toujours passer les autres avant lui. Chaque fois que les pratiquants voulaient le ramener à l'hôtel, Maître a toujours aimablement répondu, "je vais bien. S'il vous plaît, retourner chez vous. "Après avoir assisté à plusieurs séances, mon cœur était rempli d'exaltation, de joie et d'émotion. Je voulais pleurer, mais ne pouvais pas. J'ai eu le sentiment que j'avais rencontré à nouveau Maître après une séparation de nombreuses et longues années. Maître n'est pas un maître de qigong ordinaire. Au fond, je savais pourquoi Maître est là, mais je n'étais pas en mesure de le décrire. Depuis lors, je suis venu à comprendre le sens de la vie et ce que cela signifie de revenir à son être véritable. J'ai été en mesure de rectifier le sens de ma vie, et de lâcher la recherche de la gloire et du profit.


Pratiquant C : J'ai dû être porté dans la salle de conférences, mais j'en suis ressorti en marchant !

Le(la) pratiquant(e) C a déclaré en larmes : "Avant la pratique, j'étais malade depuis longtemps. J'étais alité toute l'année et un fardeau pour ma famille. Quand j'ai appris que Maître donnait des cours de Guiyang, j'étais déterminé à y aller. "Ayant entendu le Dao le matin, on peut mourir le soir. " C'est le souhait que j'avais avant de mourir. Ma famille m'a porté dans la salle de conférence. Lorsque Maître a nettoyé nos corps, j'ai immédiatement senti l'air froid sortant de la plante de mes pieds et une sensation de chaleur dans tout mon corps. Après avoir nettoyé mon corps, Maître a dit : "Détendez-vous, levez-vous et marchez !" Je me sentais nerveux, mais Maître m'a dit de ne pas avoir peur et de commencer à marcher. Alors je me suis levé et j’ai commencé à marcher. Les applaudissements d’encouragement des gens dans la salle de conférence m'ont fait pleurer. Dans le même temps, mon œil céleste s’est ouvert et j'ai vu des choses magiques dans d'autres dimensions. Depuis lors, mes enfants et petits-enfants en sont tous venus à croire en Maître et la Loi. Peu importe les circonstances autour de nous et peu importe la gravité de la persécution, rien de tout cela peut changer notre pratique et cultivation résolue dans Dafa."

Pratiquant D : Nous sommes arrivés en toute sécurité sur trois roues


Beaucoup de choses miraculeuses ont eu lieu lorsque Maître est venu enseigner la Loi dans la province de Guizhou. Un jour, un bus plein de gens est venu de Zunyi. Ils étaient dans une telle hâte que personne n'a remarqué qu’une roue manquait jusqu'à ce qu'ils soient arrivés et descendus du bus. Les gens ont été choqués que le véhicule ait roulé sur trois roues. Après avoir compris que Maître les protégeait, ils étaient reconnaissants et ont pleuré. Sous la protection de Maître, de nombreuses situations dangereuses ont été évitées et il y a d'innombrables histoires comme ça chez les pratiquants de Dafa.


Pratiquant E : Falun Dafa a changé nos vies

J'ai eu la grande chance d'assister à la troisième session à Guiyang en 1993 et aux conférences données par Maître à Chengdu en 1994. La troisième session à Guiyang a duré dix jours, et environ 1.400 participants étaient présents. Pendant les premiers jours, tout le monde essayait d'obtenir des places au premier rang et certains ont même réservé plusieurs sièges pour leurs amis. Maître a fait ses conférences sur la Loi et expliqué les principes profonds de l'univers, ce qui a rapidement touché le cœur des pratiquants et les a éveillés à leurs insuffisances. Beaucoup ont commencé à comprendre comment être une bonne personne et ont changé leur point de vue sur la vie. Après quelques jours, lutter pour obtenir des places au premier rang n'avait plus d'importance.

L'hépatite B est dans ma famille. J'ai quatre frères et sœurs, et trois d'eux n’ont pas vécu au-delà de l'âge de 35 ans. Mon jeune frère a également l'hépatite B, et le médecin a dit qu'il n'allait pas vivre très longtemps. A notre grande surprise, le Falun Gong a complètement changé notre vie. Maître a nettoyé le corps des pratiquants à chaque session. Au cours du cours, Maître nous a demandé de nous lever et de réfléchir à l'emplacement de la maladie dans chaque personne ou chez nos proches. Maître, par la suite a crié, "Un, deux, trois», et tout le monde a piétiné des pieds, et nos maladies ont été éliminées. J'ai participé à plusieurs séances, et chaque fois j'ai pensé à différentes maladies que ma famille et moi avons eu. Maître a nettoyé nos corps de nombreuses fois.

En rentrant chez moi du cours, j'ai senti une grande main retirer un gros morceau de mon foie, et je n'ai plus eu de maladie du foie. Une fois que j'ai commencé à pratiquer le Falun Gong, toutes mes maladies ont disparu, et je savais que Maître était en permanence entrain de nettoyer mon corps. Après avoir assisté à la session en 1993, je suis devenu une personne saine. Je n'ai plus pris des médicaments et je ne suis plus allé chez le médecin,économisant pour moi et le pays une grosse somme en factures médicales. Mon frère, à qui on avait donné quelques jours seulement à vivre, a miraculeusement survécu aussi. Son médecin a dit : "Vous vivez plus longtemps que vous êtes censé le faire. Avec votre condition physique, vous devriez être mort depuis longtemps."

Les enseignements de Falun Gong ont permis aux pratiquants d'élever leurs valeurs morales, d’améliorer leur santé et de bénéficier au peuple et à la nation. En 1999, lorsque le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter le Falun Gong et ses pratiquants, j'ai été envoyé au camp de travail forcé et au centre de lavage de cerveau. Face à cette répression maléfique et pendant les moments les plus difficiles de ma vie, ma famille m’a apporté beaucoup de soutien. Ils m'ont protégé, ainsi que mes livres de Falun Gong et mes matériaux. Ils ont vaillamment résisté avec moi contre la persécution sanglante sans précédent.

Pratiquant F : Etre témoin de miracles au cours de l’Expo Orientale de la Santé

Au cours de l'Expo Orientale de la Santé en 1992 et 1993, j'ai été témoin de l’élimination de toutes sortes de maladies incurables de personnes par le Maître. Maître émettait un gong très puissant et efficace. Peu importe la gravité ou le temps que la personne avait souffert de la maladie, y compris les phases terminales et les maladies chroniques, Maître était en mesure de les éliminer immédiatement d'un geste de la main. Beaucoup de gens qui sont venus se faire soigner par le Maître souffraient de maladies en phase terminale pour lesquelles les médecins ne pouvaient rien faire. Ces gens étaient alités et étaient un fardeau pour leur famille. Au cours de l'Expo de la Santé, je les ai vus être transportés sur une civière ou poussés dans un fauteuil roulant. Certains ont été portés sur le dos ou soutenus par d'autres. Maître a dessiné quelques cercles avec ses mains, a trépigne à plusieurs reprises, et le patient était guéri miraculeusement, ou pouvait se lever et sortir de l'expo. L'une était une vieille dame qui est entrée sur un brancard. Maître lui a demandé de se lever et posa ses mains sur ses mains. Maître s’est reculé de quelques pas et lui a demandé de marcher. La vieille dame a dit qu'elle était paralysée depuis huit ans et ne pouvait pas marcher. Maître lui a demandé de nouveau de marcher, et la vieille dame s’est mise à marcher, de plus en plus rapidement. Elle a ensuite couru deux tours autour de l'arène. Ceux qui ont vu ce qui s'est passé sont devenus émotifs, et beaucoup se sont mis à pleurer. La vieille dame s’est mise à pleurer. Sa famille était tellement excitée qu'ils se sont mis à genoux devant Maître et l’ont appelé un Bouddha vivant.

Au cours de l'Expo de la santé de 1993, Maître a donné un discours académique sur le Falun Gong. Le comité d'organisation avait initialement prévu deux sessions, mais ils ne pouvaient pas accueillir tout le monde, une troisième session a été organisée. Les trois sessions ont été si pleines qu'il y avait des gens assis sur le trottoir et les rails.

Le public a applaudi fortement et longtemps après avoir écouté le discours du Maître. Après que Maître ait fini son discours, un malade en phase terminale, résident de la maison de convalescence de Beidaihe a marché vers le podium. Il criait et sautait joyeusement, "Ma maladie est partie! Ma maladie est partie !" Il a remercié Maître d’avoir sauvé sa vie.

Maître a fait don de tout la somme des recettes du discours à la Fondation du Bon Samaritain. Cela m’a montré que Maître a un caractère noble et magnanime, et un cœur généreux. Je ne trouve pas de mots pour décrire adéquatement ses actes. Peu importe combien le régime de Jiang essaie de diffamer et calomnier Maître et le Falun Gong, aussi longtemps que les gens apprennent les faits, les rumeurs et les mensonges ne résisteront pas. Cela explique pourquoi Jiang et son groupe ont tellement peur que les gens découvrent la vérité.

Il existe de nombreuses histoires merveilleuses de chaque session enseignée par Maître. C'est une des raisons pour lesquelles le Falun Gong a attiré des millions de personnes en Chine et dans le monde dans un si court laps de temps. Chaque pratiquant qui a bénéficié de la pratique peut être un témoin. Peu importe combien le PCC et le régime de Jiang discréditent le Falun Gong, la gloire du Falun Gong ne sera jamais touchée par leurs mensonges.

En réponse aux invitations de la Société de recherche en sciences du Qigong du gouvernement chinois, Maître Li a donné cinquante-quatre sessions du 13 mai 1992 au 21 Décembre 1994. Chacune d'une dizaine de jours. Des dizaines de milliers de personnes y ont assisté. Du 21-28 Décembre 1994, Maître a enseigné la cinquième session dans la ville de Guangzhou, devant un rassemblement de cinq à six mille personnes. Ce fut la dernière session tenue en Chine. Après avoir conclu ses enseignements en Chine, Maître est parti pour Hong Kong et a commencé à donner des conférences à l'étranger.

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise : http://www.clearwisdom.net/html/articles/2010/8/1/118981.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2010/7/25/227302.html