Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes : réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre V

Par Ouyang Fei, Sun Sixian, Lin Zhanxiang

Cet article a été publié pour la première fois en janvier 2010.

(Minghui.org) En 2006, le journal The Epoch Times a révélé une histoire stupéfiante au sujet de ce qui est indiscutablement une des atrocités les plus terribles commises par un gouvernement, non seulement à l’époque moderne, mais au cours de toute l’histoire enregistrée. Comme cela a été documenté dans le rapport d’enquête : ‘’Prélèvement meurtrier’’ par le célèbre avocat des droits de l’homme David Matas et l’ancien Secrétaire d’état pour la région Asie Pacifique, David Kilgour, il existe une preuve accablante du rôle effrayant du régime communiste chinois dans l’assassinat systématique des pratiquants de Falun Gong, la collecte de leurs organes, et les énormes profits engrangés en agissant de la sorte. En réponse au tollé international, le régime chinois a tenté d’expliquer un des principaux éléments de preuves circonstanciées—l’accroissement fulgurant du nombre de greffes d’organes et les temps d’attente extrêmement courts, dans une culture réfractaire aux donations d’organes—en déclarant qu’il s’agissait d’organes prélevés sur des criminels exécutés, après leur mort. Face à une preuve indéniable, il a tenté d’échapper à sa culpabilité pour une atrocité monstrueuse en admettant un crime moindre. Dans ce rapport, nous montrerons des preuves qui contredisent directement cette affirmation et donnent davantage de crédibilité aux graves accusations portées contre le régime chinois.

(Lire les parties précédentes à

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/19/E133156_20120508_Fr.html

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/18/E133120_20120506_Fr.html

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/17/E133084_20120504_Fr.html

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/20/E133178_20120509_Fr.html

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/21/E133250_20120511_Fr.html)

V. Le marché des greffes d’organes en Chine est monté en flèche en 2003

Selon Huang Jiefu, Ministre adjoint de la santé publique: ‘’Le nombre des greffes d’organes en Chine s'est accru rapidement au cours des dix dernières années, entre 1997 et 2007.’’ [24] Dans une histoire publiée par le Nanfang Zhoumo: ‘’La Chine met fin au tourisme des greffes d’organes,’’ Huang a critiqué la croissance explosive des greffes d’organes dans les hôpitaux: ‘’Il y a plus de 600 hôpitaux et plus de 1.700 médecins engagés dans les opérations de greffes d’organes. C’est beaucoup trop!’’ [25] En comparaison, il y a approximativement 100 hôpitaux aux Etats-Unis spécialisés dans les greffes de foie et moins de 200, spécialisés dans les greffes de reins. A Hong Kong, il y a seulement trois hôpitaux, et chacun est spécialisé respectivement dans les greffes de foie, de rein et de cœur. Les statistiques publiées par le Centre oriental de greffes d’organes de Tianjin et par l’hôpital N° 2 de la seconde université militaire (aussi connue sous le nom d’hôpital Changzheng de Shanghai), deux hôpitaux ayant des liens étroits avec l’armée chinoise, fournissent un aperçu de la croissance rapide du marché des greffes d’organes en Chine. (Appendice 2)

Les chiffres des experts chinois sur les greffes d’organes, bien que variables, indiquent clairement la croissance massive du marché des organes en Chine au cours des dix années passées. (Se référer à l’appendice 3 pour les données exactes.) Entre 2003 et 2006, des hôpitaux souterrains ont de même émergé. (Appendice 4). Les greffes d’organes de ces hôpitaux souterrains ne sont très probablement pas incluses dans les statistiques publiques. Ainsi, le nombre réel de greffes d’organes durant cette période devrait être plus élevé que les données publiques.

En utilisant les informations fournies par Huang Jiefu et Shi Bingyi, directeur du Centre de greffes d’organes de l’armée de libération du peuple, ainsi que des reportages des médias chinois, nous avons créé le tableau suivant pour montrer la tendance du marché des greffes d’organes en Chine. (Voir Appendices 3 et 5 pour une information de contexte détaillée.) A l’intérieur, nous avons divisé la période comprise en 2000 et 2008 en trois phases: avant 2003, entre 2003 et 2006, et après 2006


2000 – 2008: Trois phases dans le marché des greffes d’organes en Chine

 

Période


Nombre annuel de greffes d’organes

Source principale des donneurs

Phase I


Avant 2003

Moyenne aux alentours de 6.000 depuis 2.000 (avec même des chiffres inférieurs avant 2000)

Détenus condamnés à mort

Phase II

Entre 2003 et 2006

12.000 en 2004; d’autres estimations indiquent 15.000 en 2005 et 20.000 en 2006
Aucune donnée nationale disponible concluante pour 2003, cependant, dans un hôpital militaire de pointe pour les greffes d’organes, il y a eu une augmentation de prés de 60% de 2002 à 2003 (avec 801 cas), qui a alors presque doublé jusqu’à 1601 cas en 2004 (déclaré par le site Internet de l’hôpital comme étant le nombre le plus important de greffes dans le monde en 2004)

Détenus condamnés à mort et autres sources inconnues

Phase III

2007 et plus tard

Chute approximative de 40%en 2008 (aucune donnée nationale concluante pour 2007)

Détenus condamnés à mort et donneurs en vie parmi la famille

Bien que le nombre ait chuté de façon significative depuis 2007, il est encore plus élevé que lors de la période avant 2003. Selon le gouvernement chinois, le nombre plus élevé est dû à l’accroissement des donneurs en vie parmi la famille suite à de vigoureuses promotions. A présent, 40% des organes proviennent de donneurs en vie parmi la famille. [26]

2003 marque le début de la poussée du marché des greffes d’organes en Chine
.
Mais ceci n'explique pas le soudain et vaste accroissement des greffes de 2003 à 2006.

La question est, qui constituait la source des organes qui a entraîné la montée en flèche du marché des greffes d’organes en Chine?

Le nombre de greffes d’organes au cours de la période de dix ans comprise entre 1997 et 2007 était relativement stable dans les autres pays du monde. Au Canada, le nombre de greffes d’organes a grimpé de 1500 en 1997 à 2200 en 2007, alors qu’aux Etats-Unis, le nombre a grimpé de 20.000 en 1998 à 27.000 en 2008 (Appendice 6). Cependant, en Chine, après une période relativement stable entre 1997 et 2002, il y a eu une croissance soudaine, et rapide des greffes. Après que les allégations de collectes d’organes à vif sur des pratiquants de Falun Gong aient émergé en 2006, le nombre de greffes a chuté radicalement. La Chine ne correspond pas au schéma mondial.

[24] Huang Jiefu, Mao Yilei et J. Michael Millis: ‘’Politique de greffes d’organes en Chine,’’ Le bistouri, http://download.thelancet.com/flatcontentassets/series/china/comment11.pdf

[25] Southern Weekend [Nanfang Zhoumo], ‘’La Chine cesse le tourisme de greffes d’organes,’’ http://www.infzm.com/content/9556

[26] China Daily: ‘’Appel public pour les donations d’organes,’’ 26 août 2009
http://www.chinadaily.com.cn/china/2009-08/26/content_8616938.htm

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2010/1/20/114029.html

Version chinoise: http://pkg2.minghui.org/mh/center/organ/death-roll-organs.html