Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes: réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre XI

Par Ouyang Fei, Sun Sixian, Lin Zhanxiang

Cet article a été publié pour la première fois en mars 2010.

(Minghui.org) En 2006, le journal The Epoch Times a révélé une histoire stupéfiante au sujet de ce qui est indiscutablement une des atrocités les plus terribles commises par un gouvernement, non seulement à l’époque moderne, mais au cours de toute l’histoire enregistrée. Comme cela a été documenté dans le rapport d’enquête: ‘’Prélèvement meurtrier’’ par le célèbre avocat des droits de l’homme David Matas et l’ancien Secrétaire d’état pour la région Asie Pacifique, David Kilgour, il existe une preuve accablante du rôle effrayant du régime communiste chinois dans l’assassinat systématique des pratiquants de Falun Gong, la collecte de leurs organes, et les énormes profits engrangés en agissant de la sorte. En réponse au tollé international, le régime chinois a tenté d’expliquer un des principaux éléments de preuves circonstanciées—l’accroissement fulgurant du nombre de greffes d’organes et les temps d’attente extrêmement courts, dans une culture réfractaire aux donations d’organes—en déclarant qu’il s’agissait d’organes prélevés sur des criminels exécutés, après leur mort. Face à une preuve indéniable, il a tenté d’échapper à sa culpabilité pour une atrocité monstrueuse en admettant un crime moindre. Dans ce rapport, nous montrerons des preuves qui contredisent directement cette affirmation et donnent davantage de crédibilité aux graves accusations portées contre le régime chinois.

(Lire les parties précédentes à

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/26/E133653_20120527_Fr.html

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/25/E133635_20100526_Fr.html

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/24/E133611_20120525_Fr.html

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/23/E133588_20120524_Fr.html

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/22/E133555_20120522_Fr.html

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/21/E133250_20120511_Fr.html

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/20/E133178_20120509_Fr.html

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/19/E133156_20120508_Fr.html

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/18/E133120_20120506_Fr.html

http://www.vraiesagesse.net/news/1206/17/E133084_20120504_Fr.html)

Chapitre XI. Preuves supplémentaires

1. Des informateurs révèlent le prélèvement d’organes à vif

Le 9 mars 2006, The Epoch Times a publié un entretien avec un ancien journaliste ayant des informations internes, qui a révélé que le PCC avait créé un camp de concentration secret dans le district de Sujiatun, agglomération de Shenyang, dans le nord de la province de Liaoning qui rivalisait avec ceux des Nazis allemands. Dans le camp étaient détenus des milliers de pratiquants de Falun Gong. [60] Le 17 mars 2006, The Epoch Times a rapporté un entretien avec un témoin qui travaillait à l’hôpital provincial de thrombose de médecine chinoise et occidentale intégrée de Liaoning. Elle a présenté encore d’autres preuves que le camp de concentration était souterrain, sous l’hôpital. [61] Lorsque le prélèvement d’organes à vif a eu lieu, son époux de l’époque, un chirurgien chef a participé aux prélèvements de cornées sur des pratiquants de Falun Gong en vie. Le 31 mars, une lettre d’un médecin militaire vétéran a été publiée dans The Epoch Times confirmant l’existence du camp de concentration secret souterrain dans le district de Sujiatun, agglomération de Shenyang. [62] Dés lors, le rideau occultant les atrocités de prélèvement d’organes à vif par le PCC, a été levé.


2. Enregistrement d’investigations téléphoniques

Suivant les rapports initiaux de prélèvement d’organes à vif, plusieurs organisations à l’étranger ont commencé des investigations téléphoniques. Se présentant eux-mêmes comme des personnes cherchant des consultations pour leurs parents qui pourraient avoir besoin de greffes d’organes, les enquêteurs ont appelé les sections de greffes de nombreux hôpitaux dans toute la Chine. Ils ont en particulier, demandé si les hôpitaux avaient la possibilité d’acquérir des organes provenant de pratiquants de Falun Gong. Ces enquêtes ont validé à nouveau les allégations selon lesquelles les pratiquants de Falun Gong étaient assassinés pour leurs organes.


Luo Guoping de l’hôpital Minzu, agglomération de Nanning, région autonome de Guangxi a reconnu que des organes étaient prélevés sur des pratiquants de Falun Gong

Des enquêteurs indépendants, David Kilgour, ancien secrétaire d’état du Canada pour la région Asie Pacifique, et David Matas, avocat des droits de l’homme international, lauréat d’une prix, ont publié la transcription d’une conversation téléphonique avec Lu Guoping, chirurgien de l’hôpital Minzu de l’agglomération de Nanning, région autonome de Guangxi, dans Bloody Harvest – Report into Allegations of Organ Harvesting of Falun Gong practitionners in Chine (Rapports sur les allégations de collectes d’organes de pratiquants de Falun Gong en Chine.) Lors de la conversation, Lu a reconnu à plusieurs reprises que les pratiquants de Falun Gong constituaient la source des approvisionnements d’organes. Il a précisé: ‘’Certains proviennent du Falun Gong. D’autres, de familles des patients.’’

Liu, à l'hôpital de Nanning Minzu a admis que des organes étaient prélevés sur des pratiquants de Falun Gong

Ce qui suit est un extrait de la conversation entre Lu et un enquêteur::

Enquêteur: Alors votre collègue vous a dit que les opérations [de greffes d’organes] qu’ils effectuaient se faisaient toutes [avec des organes issus du] Falun Gong, n’est-ce pas ?

Docteur Lu: Certains proviennent du Falun Gong. D’autres de familles de patients.

Enquêteur: Oh. Si je veux en trouver de ce type pour mon enfant, issus du Falun Gong, pensez-vous qu’il puisse m’aider à en trouver ?

Docteur Lu: Il pourra certainement en trouver un pour vous.

[....]

Enquêteur: Qu’utilisiez-vous avant [les organes provenant de pratiquants de Falun Gong], provenaient-ils de centre[s] ou de prison[s] ?’’

Docteur Lu: Des prisons.

Enquêteur: Des prisons? Et ils provenaient de pratiquants de Falun Gong en bonne santé… ?

Docteur Lu: Exact. Nous pouvions choisir les bons parce que nous assurons la qualité de nos opérations.

Enregistrement téléphonique: http://organharvestinvestigation.net/Dr.Lu-Voice-Recording/2006-05-22-Dr.Lu-guangximinzuyiyuan.mp3

Transcription: http://organharvestinvestigation.net/Dr.Lu-Voice-Recording/Guangxi-mingzu-ch.pdf (Version anglaise http://organharvestinvestigation.net/report0701/report20070131-eng.pdf)


Des représentants de l’hôpital N° 307 de l’armée de libération du peuple chinois ont négocié des reins provenant de pratiquants de Falun Gong

Lors de l’enquête, des enquêteurs de l’Organisation mondiale d’investigation sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG), ont contacté un courtier représentant l’hôpital N° 307 de l’Armée de libération du peuple à Pékin, prétendant aider des membres de famille et des amis à trouver des reins adéquats pour leurs demandes de greffes. Le contact a duré plusieurs semaines et le temps de conversation a totalisé plusieurs dizaines de minutes. La WOIPFG a compilé un rapport complet des conversations et autres formes de preuves. Si des organisations ou des personnes intéressées ont besoin d’informations supplémentaires, veuillez s’il vous plait, contacter la WOIPFG. Ce rapport sera mis à jour à mesure que de nouvelles preuves deviendront disponibles dans le futur.

Extrait de conversations:

Enquêteur: Allons, aidez-moi à vérifier, si….

Représentant de l’hôpital N° 307 de l’Armée de libération du peuple: Je vous en ai parlé avant, n’est-ce pas? Je vous ai dit auparavant que nous vous avions raconté la véritable histoire, nous nous sommes occupés de deux cas. Vous savez, nous nous sommes occupés de deux cas.

Enquêteur: Vous voulez dire deux opérations impliquant des pratiquants de Falun Gong comme source ?

Représentant de l’hôpital N° 307 de l’Armée de libération du peuple. C’est exact, nous nous sommes occupés de deux cas. La prison nous a affirmé qu’ils avaient fait ça avec Falun Gong. J’ai aussi déclaré à cette dame que nous avions effectivement effectué de telles opérations. Cependant, maintenant, c’est plus difficile qu’avant.

[....]

Enquêteur: Où trouviez-vous les sources de reins auparavant ?

Représentant de l’hôpital N° 307 de l’Armée de libération du peuple: Du district Xicheng [à Pékin].

[....]

Enquêteur: Bien, à part ça, comment pouviez-vous être sûr qu’il (la source) était un pratiquant de Falun Gong, vous êtes-vous renseigné avec certitude ?

Représentant de l’hôpital N° 307 de l’Armée de libération du peuple: Comment identifier positivement un pratiquant de Falun Gong, bien, lorsque le temps viendra—lorsque le moment sera là, notre patron enverra des personnes pour vous montrer les informations, vous savez, il vous montrera les informations et les données, vous pouvez en être sûr.

Enquêteur: Oh, bien.

Enregistrement téléphonique:
http://www.zhuichaguoji.org/cn/upload/audio/Investigation_Organharvest.mp3

Transcription: http://www.zhuichaguoji.org/cn/index2.php?option=content&task=view&id=1437&pop=1&page=0 (Version anglaise: http://www.zhuichaguoji.org/en/index2.php?option=content&task=view&id=175&pop=1&page=0)


Li Honghui, directeur de l’hôpital Yuquan, ou l’hôpital affilié N° 2 de l’universitéTsinghua, a admis que des organes étaient prélevés sur des pratiquants de Falun Gong.

Le 28 avril, un journaliste de Sound of Hope, a pris contact avec Li Honghui, directeur du département de greffes de reins, l’hôpital Yuquan, aussi connu comme étant l’hôpital affilié N° 2 de l’université de Tsinghua. Li a admis que les organes étaient pris sur des pratiquants de Falun Gong.

Extrait de la conversation:

Li Honghui: Il est arrivé que pendant les quelques années passées, des donneurs d’organes soient des pratiquants de Falun Gong.

Enquêteur: Voulez-vous dire que ce type de donneur était plutôt facile à trouver quelques années plus tôt ?

Li Honghui: C’est vrai.

Enregistrement téléphonique: http://media.soundofhope.org/audio01/2006/4/30/tsendu_military_hospital.mp3

Transcription: http://epochtimes.com/gb/6/5/1/n1304909.htm (Version anglaise: http://theepochtimes.com/news/6-5-2/41097.html)

Davantage d’enregistrements téléphoniques

En conséquence la WOIPFG a publié davantage d’enquêtes téléphoniques, y compris des appels téléphoniques aux hôpitaux ci-dessous avec les dates d’appel:

Song Wenli, directeur de l’hôpital central N° 1 de Tianjin, aussi connu comme étant le centre de greffes d’organes oriental, 15 mars 2006, numéro de téléphone: 86-13920128990
Hôpital Zhongshan affilié avec l’université Fudan à Shanghai, 16 mars 2006, numéro de téléphone: 86-21-64041990
Centre de greffes de foie Qianfoshan, province du Shandong, 16 mars 2006, numéro de téléphone: 86-531-82968900
Docteur Dai, hôpital affilié de l’université Jiatong à Shanghai, 16 mars 2006, numéro de téléphone: 86-21-63240090
Hôpital No. 2 de l’université médicale de la province de Hubei, 2 avril 2006, numéro de téléphone: 8627-67813104 poste 2960 ou 2961
Hôpital Tongji de l’agglomération de Wuhan, 30 mars 2006, numéro de téléphone: 8627-83662688 poste Section de greffes de reins (ou section de chirurgie urologique)

Enregistrements et transcriptions: http://www.zhuichaguoji.org/cn/index2.php?option=content&task=view&id=789&pop=1&page=0 (Version anglaise: http://www.zhuichaguoji.org/en/index2.php?option=content&task=view&id=167&pop=1&page=0)


3. Témoignages d’intermédiaires

Le plus grand journal d’Israël, Yediot Achronota rapporté que quatre hommes ont été arrêtés pour ne pas avoir déclaré des revenus issus de la médiation d’organes ; le principal suspect a admis que certains organes étaient prélevés sur des prisonniers de conscience en Chine, y compris des pratiquants de Falun Gong.

Le 17 novembre 2006, Yediot Achronot, plus grand journal israélien, a rapporté que quatre hommes accusés d’avoir empoché des millions de dollars que des patients avaient payé pour des greffes d’organes, avaient été arrêtés en Israël. Yaron Izhak Yodukin, PDG de Medikt Ltd et ses associés, ont fait face aux accusations de non déclaration de revenus obtenus de la médiation de greffes d’organes pour des israéliens en Chine et aux Philippines. Les arrestations ont eu lieu après des mois d’enquêtes, après que le principal suspect ait admis dans un journal israëlien que les organes provenaient de détenus chinois condamnés à mort et de prisonniers de conscience, dont des pratiquants de Falun Gong.


4. Témoignage de pratiquants de Falun Gong et autres détenus

De nombreux pratiquants de Falun Gong libérés des camps de travail et des prisons ont raconté qu’ils avaient été emmenés pour des tests sanguins, alors qu’ils se trouvaient en garde à vue. En juillet 2008, David Matas, co-auteur de Bloody Harvest, a rencontré une personne libérée d’une prison de la province de Jiangsu, qui ne pratiquait pas Falun Gong. Entre mars 2005 et début 2007, il a été emmené dans 17 cellules de prison différentes. Les détenus qui avaient été détenus plusieurs années dans ces cellules ont déclaré qu’en 2002 et 2003, au moins deux ou trois pratiquants de Falun Gong dans chaque cellule ont été tués pour leurs organes. Une production vidéo, Entre la vie et la mort, produite par New Tang Dynasty Télévision, a publié les entretiens téléphoniques avec ces témoins. [65]


5. Rapport d’enquête par David Matas et David Kilgour

David Kilgour et David Matas ont publié les résultats de leur enquête approfondie dans leur rapport, Bloody Harvest. Selon des données du domaine public, les auteurs avançaient le fait que la source de 41 500 greffes, au cours de la période de six ans comprise entre 2000 et 2005, reste inexpliquée. Lorsqu’ils ont publié leur premier rapport en juillet 2006, ils avaient rassemblé 18 éléments de preuves pour justifier les accusations des atrocités de prélèvement d’organes par le PCC. Lorsque l’édition révisée du rapport a été publiée, fin janvier 2007, les preuves avaient augmenté jusqu’à 33 éléments. Les auteurs ont voyagé dans plus de 40 pays dans le monde pour rapporter les résultats de leur enquête, tout en continuant à rassembler de nouvelles preuves. [66]


Bloody Harvest, le livre

En novembre 2009, les Éditions Seraphim, éditeur canadien a publié une version révisée, sous forme de livre de Bloody Harvest.: L’assassinat des Falun Gong pour leurs organes. Il s’agit de la troisième édition du rapport d’enquête de Matas et Kilgour. Elle liste à présent 52 éléments différents de preuves. M. Kilgour a fait remarquer que bien qu’aucun élément de preuve ne puisse à lui seul prouver le crime de prélèvement d’organes à vif, tous les témoignages combinés prouvent de façon quasi irréfutable les allégations.


Références

[60] The Epoch Times: ‘’Exposer les horreurs choquantes à l’intérieur du camp de concentration de Sujiatun,’’ 9 mars 2006, http://www.adresse.htmlhttp://epochtimes.com/gb/6/3/9/n1248687.htm (Version anglaise: http://www.adresse.htmlhttp://theepochtimes.com/news/6-3-11/39169.html)

[61] The Epoch Times: "New Witness Confirms Existence of Chinese Concentration Camp, Says Organs Removed from Live Victims," (‘’Un nouveau témoin confirme l’existence de camp de concentration chinois, affirme que des organes sont prélevés sur des victimes en vie,’’ ) 17 mars 2006, http://epochtimes.com/gb/6/3/17/n1257362.htmhttp://epochtimes.com/gb/6/3/17/n1257362.htm> (Version anglaise: http://theepochtimes.com/news/6-3-17/39405.html)

[62] The Epoch Times: "Sources Reveal Other Chinese Concentration Camps," (‘’Des sources révèlent d’autres camps de concentration chinois,’’ ) Le 31 mars 2006, http://epochtimes.com/gb/6/3/31/n1271996.htm (Version anglaise: http://theepochtimes.com/news/6-3-31/39910.html)

[63] Minghui.net, Between Life and Death (Entre Vie et Mort) , une production vidéo de New Tang Dynasty Television, http://minghui.ca/mh/articles/2009/9/1/207542.html

[64] David Matas et David Kilgour, Bloody Harvest, 2007, http://organharvestinvestigation.net/report0701/report20070131-ch.pdf (Version anglaise: http://organharvestinvestigation.net/report0701/report20070131-eng.pdf)

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise: http://en.minghui.org/html/articles/2012/5/30/133706.html

Version chinoise: http://pkg2.minghui.org/mh/center/organ/death-roll-organs.html