[Sélection d'œuvres ou de témoignages] Falun Dafa à Changchun (1ère partie)

(Minghui.org)

Maître a écrit “Falun Dafa à Changchun”

1ère partie: Le Maître diffuse le Fa en Chine

1. Le Maître a donné sept sessions de conférences de Fa à Changchun

Le Maître a dit : Vous êtes ici, la première classe. C’est vraiment précieux. Vous ne serez pas capable d’obtenir ce que je vous donne quel que soit le nombre d’années.” (http://www.vraiesagesse.net/news/1005/26/E117354_20100524_fr.html)

Le Maître a donné une deuxième session de conférence de Fa dans la même école du 25 mai au 3 juin 1992. Le nombre de participants a augmenté de 180 à la première session à 250 à la seconde.

La carte d’entrée et un certificat de participation

Le Maître a présenté Falun Dafa à la société sous la forme du Qigong de ce fait les deux premières sessions ont principalement attiré les passionnés de Qigong. Il y avait également quelques Bouddhistes laïques. Afin d’aider les élèves à comprendre les principes du Fa , le Maître a personnellement compilé le contenu des conférences en ce qui a été appelé “Falun Gong ”et en a donné une copie à chacun le premier jour de chacune des sessions.

Maître a dit clairement au début que le Falun Gong n’était pas un qigong ordinaire. Il a expliqué les caractéristiques fondamentales du qigong :

En effet, au niveau inférieur, le Qigong peut s'employer à améliorer l'état de santé de l'homme pour qu'on puisse le fortifier et le guérir ; et au niveau élevé, il veut exactement dire faire la cultivation et la pratique sur le Corps originel. ” (Falun Gong, Chapitre I)

En fait, il s'agit purement de la chose chinoise de cultivation et pratique sur le corps humain. ” ( Falun Gong, Chapitre I)

Pour répondre à l'appel d'un plus grand nombre ayant la volonté de se perfectionner, et pour aider davantage de pratiquants à progresser, cette méthode a été spécialement adaptée pour qu'elle soit présentée au public sous forme de méthode facile à vulgariser. Il n'empêche que le Falun Gong dépasse de loin les autres méthodes de pratique ordinaire, à la fois sur le plan du contenu et du niveau. ” (Falun Gong, chapitre II)

Les pratiquants doivent donc avoir une vertu abondante et améliorer leur xinxing tout en pratiquant les exercices. Ils doivent s’assimiler aux caractéristiques de l’univers Authenticité-Compassion-Tolérance et abandonner leur recherche de célébrité et différents autres attachements. Le Maître a dit aussi aux amateurs de qigong que l’échec de l’accroissement de leur “gong” vient du fait qu’ils n’ont pas obtenu le Fa(Loi ou principe) juste et qu’ils ne prêtent pas attention à la cultivation de leur xinxing.

Après la seconde classe, Maître a fait le tour de la ville de Changchun sur sa vieille bicyclette démodée et a complètement nettoyé la ville et installé des mécanismes d’énergie. Le Maître m’a dit : “Un mécanisme d’énergie a été installé dans toute la ville de Changchun, vous pouvez donc faire les exercices partout.” (http://en.minghui.org/html/articles/2010/5/17/117115.html)

Le Club d’Aviation de Changchun

La troisième session des conférences de Fa a été donnée au Club d’Aviation de Changchun située parc Shengli du 26 août au 4 septembre. Environ 550 personnes y ont assisté. Au cours de cette session entre les conférences, Le Maître a organisé des réunions spéciales dans lesquelles il a ajusté le corps des élèves et des membres de leur famille gratuitement. Le Maître a dit : “Aussi longtemps que je pourrais sauver les gens, je suis prêt à sacrifier sans demander en retour.” Au moins 300 personnes ont bénéficié des réunions portant le gong du Maître. Nous avons vu que Maître tournait les deux mains d’abord vers la gauche puis vers la droite, comme s’Il tournait un Falun géant. Juste comme ça, le Maître a enlevé les maladies de tout le monde et nous étions tous impressionnés et remplis d’émotion.

Entre le 8 et le 17 septembre, le Maître a donné quatre sessions de conférences de Fa à l’Auditorium du gouvernement provincial. Ensuite, Il a voyagé à différents endroits du pays pour donner des conférences puis est retourné à Changchun pour donner la cinquième session à la mi 1993 et environ 1 000 personnes y ont assisté.

Au cours des cinq sessions, le Maître donnait en général les conférences puis demandait aux anciens pratiquants de faire la démonstration des exercices. Le Maître allait de-ci de-là pour corriger les mouvements des élèves. En même temps, Il purifiait le corps des élèves. À partir de la sixième session, le Maître a commencé à ajuster et nettoyer le corps des élèves à grande échelle.

Un pratiquant se rappelle: Après la première conférence, le Maître avait prévu de nettoyer notre corps. Maître a demandé aux pratiquants de se lever et de se détendre. Il nous a demandé de penser à une seule maladie que nous avions chacun. Debout sur le podium Maître a dit : “Détendez-vous ! Détendez-vous ! Puis il a soudain agité sa main droite et a dit : “Vas-t-en.” Puis le Maître a tapé des mains deux fois. Comme s’Il s’était débarrassé de quelque chose. Quand le Maître a agité la main j’ai vu une lueur bleue sur la main droite du Maître. Quand j’ai assisté au cours le soir j’ai vu la même lueur que le matin. Je savais que c’était réel. Plus tard j’ai entendu que quelqu’un d’autre avait également vu la lueur sur la main droite du Maître. (http://www.vraiesagesse.net/news/0610/23/E79004_20061016_fr.htm)

L’Auditorium de l’Université Mingfanggong de Jilin

Les deux dernières sessions de conférences de Fa ont été tenues à l’Auditorium de l’Université Mingfanggong de Jilin.

Un pratiquant s’est rappelé : “Lors de la sixième session d’enseignement du Fa et d’apprentissage des exercices (du 27 juin au 4 juillet 1993) le Fa que le Maître a enseigné était d’un niveau un peu plus élevé. En parlant de l’œil céleste, le Maître a mentionné la question d’autres dimensions qui existent en même temps et au même endroit que celui-ci, tout a sa propre forme d’existence. Le Maître a vu que nous n’arrivions pas à comprendre ce qu’il disait, alors il a pris la tasse sur la table et l’a mise sur sa main droite. Il a dit à chacun de regarder attentivement que leur œil céleste soit ouvert ou pas. Maître a utilisé le pouce et l’index de sa main gauche pour sortir lentement une petite tasse de la première. La petite tasse ressemblait exactement à la première mais avait ¼ de sa taille. Le Maître a demandé : “Avez-vous tous vu clairement ?” Tout le monde a répondu : “Oui nous avons vu.” Ensuite le Maître a doucement remis la petite tasse dans la première. Nous avons vu clairement la petite tasse se fondre progressivement dans la première. Le Maître nous a permis de voir quelque chose qui existait vraiment dans une autre dimension, qui ne peut pas être expliqué par des moyens scientifiques. Ainsi le Maître a dit :

Les gens se demandent quelles sont les dimensions de l’univers, je vais vous le dire: cet univers a ses limites, mais même au niveau d’un tathâgata, on le perçoit comme étant sans limites et infiniment grand. Or ce qui existe à l’intérieur du corps humain, des molécules jusqu’aux microparticules au niveau microscopique, est aussi vaste que cet univers, même si cela peut paraître inconcevable. Quand un être humain ou un être vivant est créé, les éléments spécifiques qui déterminent sa vie et sa nature intrinsèque sont déjà constitués à un niveau extrêmement microscopique. C’est pourquoi les recherches de notre science moderne dans ce domaine en sont encore très loin; en comparaison avec les vies de sagesse supérieure des planètes de tout l’univers, le niveau scientifique et technologique de notre humanité est bien bas. Nous n’arrivons même pas à accéder aux autres espaces qui existent simultanément en un même endroit, alors que les soucoupes volantes venant d’autres planètes, elles, peuvent filer directement à travers ¬ d’autres espaces où la conception de l’espace-temps est complètement différente; c’est pourquoi elles peuvent aller et venir à volonté à une vitesse si grande que l’homme, selon sa conception des choses, ne peut l’accepter. ” ((Zhuan Falun, Leçon 2) )

(http://en.minghui.org/html/articles/2004/5/19/48273.html)

Le Maître a donné la septième session de conférences de Fa à l’Auditorium Mingfanggong du 29 avril au 8 mai 1994. En plus des pratiquants de Jilin plus de 700 personnes sont venues d’autres provinces, dont Qinghai, la Mongolie intérieure, Shandong, Pékin et Heilongjiang. Afin de satisfaire tout le monde, le Maître tenait une classe le jour et une autre le soir chaque jour ce qui a permis à plus de 3 000 personnes d’entendre les conférences.

L’édition révisée du Falun Gong de Chine a été publiée en décembre 1993. Plus tard le Maître a enregistré une série de conférences audio basée sur Ses enseignements à différentes endroits et a demandé aux élèves de transcrire ses enseignements à partir des bandes. Ensuite, les conférences sont devenues le livre céleste Zhuan Falun.

Peu après que Zhuan Falun ait été publié le 4 janvier 1995, le <<Falun Gong de Chine>> a cessé d’être publié et le titre du livre a été changé en Falun Gong.

Le Temple Cihang

Au cours de la septième session, quelque chose d’étonnant est arrivé. Près de l’Université de Jilin se trouvait le temple Cihang, dont la nonne en résidence s’appelait Jigkong. Elle avait 80 ans et souffrait de symptômes d’AVC. Un élève résidant au temple lui a dit qu’elle était venue à Changchun pour apprendre le Falun Gong et lui a montré l’exercice de méditation. Jigkong a dit immédiatement : “le véritable Bouddha est là ! Mon Maître est là !” S’il vous plaît emmenez-moi voir Maître Li Hongzhi demain. Je dois y aller !” Le lendemain elle est allée à l’auditorium et le Maître l’a emmenée dans un bureau et lui a offert de l’eau à boire et une chaise pour s’asseoir. Mais durant tout le temps le Maître n’a fait que sourire sans dire un mot. Quand le cours a commencé, Jigkong s’est assise près du Maître et a écouté la dernière conférence de la session. Quand la conférence s’est terminée elle a dit joyeusement : “Maintenant je comprends tout et j’ai lâché tous mes attachements. Elle a dit aux gens que le Maître avait éliminé toutes ses maladies et lui avait fait savoir qu’elle pouvait s’attendre à atteindre la plénitude parfaite dans deux ans.

Quand Jingkong est retournée au temple, toutes les nonnes ont été surprises de la voir si pleine d’énergie. Jusque-là elle ne savait pas comment faire la méditation mais après la conférence elle croisait souvent les jambes pour méditer. Exactement deux ans plus tard, en 1996, elle est décédée durant sa méditation. Des sariras colorées ont été découvertes après que son corps ait été incinéré.

En tout le Maître a donné sept sessions de conférences de Fa à Changchun du 13 mai 1992 au 08 mai 1994. Rien qu’à Changchun plus de 7 000 personnes ont eu la chance d’écouter Maître enseigner le Fa personnellement. Juste comme l’a dit le Maître dans Zhuan Falun :

À mon avis, ceux qui peuvent m’entendre directement leur transmettre la méthode et leur expliquer la Loi sont vraiment, comment dire… Enfin, vous comprendrez tout cela plus tard et vous réaliserez que ces moments ont été extrêmement heureux. ” (Zhuan Falun, Première leçon)

Après avoir été témoins de ce que le Maitre a enseigné et a fait pour nous, nous avons commencé à comprendre ce que Maître a dit dans Zhuan Falun :

Car celui qui sauve les gens n’impose aucune condition, aucun prix, il n’exige aucune rétribution et ne fait pas ça pour la gloire; il est bien plus noble que les personnages cités en exemple dans la société humaine ordinaire, il le fait uniquement par compassion.” (Zhuan Falun, Deuxième leçon)

2. Les miracles abondent au cours des conférences de Fa du Maître

Au cours des sept sessions, le Maître a montré aux gens de nombreuses choses extraordinaires. Ceux qui ont assisté aux deux premières sessions étaient pour la plupart des fervents de Qigong et le Maître a ajusté leur corps sur place. Deux élèves avaient de sérieuses bosses et le Maître les a redressés. Tout de suite ils ont paru plus grands. Tous ceux qui ont vu cela étaient stupéfaits.

Au cours de la troisième série de conférences, une patiente qui était paralysée avoir été cognée par un sac de riz a assisté à la conférence. Elle avait reçu plusieurs traitements mais sans aucun succès. Les membres de sa famille l’ont amenée sur une civière. Plusieurs patients de cet hôpital sont également venus à la conférence. Avant que la conférence ne commence, le Maître a nettoyé lui-même son corps. Il a tapoté son front et son dos avant de lui demander de s’asseoir et elle s’est assise. Le Maître lui a ensuite demandé de se mettre debout et elle s’est mise debout. Il lui a alors demandé faire le tour du podium en marchant et elle a effectivement fait le tour en marchant. Sa famille et les autres patients étaient remplis de gratitude. Après cela tous les membres de sa famille ont commencé à pratiquer le Falun Gong

Au cours de la quatrième série de conférences, le Maître a demandé à plusieurs pratiquants de se mettre debout sur le podium. L’une d’eux avait une grosse tumeur au ventre. Quand le Maître a nettoyé son corps, du sang et du pus ont coulé le long de son pantalon – la tumeur a été détruite et le gonflement sur son ventre a disparu. De si nombreux pratiquants ont été témoins des miracles. (http://www.vraiesagesse.net/news/0605/25/E73296_20060515_fr.htm)

Au cours de la septième série de conférences, le 6 mai 1994 un ingénieur de soixante-sept ans nommé Li Fengming qui avait eu un AVC quatre ans plus tôt a voulu prendre une photo avec le Maître après la conférence. Il était assis sur une chaise tenant sa canne. Le Maître lui a dit de lâcher sa canne et quitter la chaise. Il s’est lentement mis debout et a jeté sa canne, il a mis son pied gauche en avant puis le pied droit et finalement a fait le tour de la place qui se trouvait à l’extérieur de l’entrée de devant. Tout le monde était impressionné et disait : "C’est miraculeux!” Plus tard, l’épouse du vieil homme a écrit une lettre au Maître en disant qu’elle pratiquerait le Falun Gong diligemment pour exprimer sa gratitude. (http://www.vraiesagesse.net/news/0605/25/E73296_20060515_fr.htm)

     

Li Fengming et sa lettre de gratitude

Un autre jour, un home en uniforme des chemins de fer dans la cinquantaine s'est précipité à l'intérieur. Il a couru en avant les mains jointes puis en arrière. Il a couru immédiatement là où se trouvait le Maître et s'est prosterné à répétitions devant le Maître. Il continuait à verser des larmes et a dit qu’il avait eu une attaque. Il était très excité et a écrasé sa canne contre le ciment en marchant autour du jardin dans l’auditorium. Il a dit qu’il voulait dire au revoir à la canne pour toujours. Face à cette situation le Maître était si calme et paisible. (http://www.vraiesagesse.net/news/0612/19/E80626_20061207_fr.htm)

Sa thrombose cérébrale a disparu

Maître a dit dans Zhuan Falun:

Voici une autre histoire qui s’est passée à Changchun. À côté de la maison d’un élève, on construisait un bâtiment – aujourd’hui les bâtiments sont très hauts, les échafaudages étaient montés sur des tubes en fer de 2 pouces31 de diamètre et de 4m de long. L’élève venait de sortir et s'était éloigné quelque peu de chez lui, un de ces tubes de fer est tombé verticalement de l’immeuble en se dirigeant droit sur sa tête, les passants dans la rue regardaient, saisis de frayeur. Mais il a dit: «Qui m’a tapé?» Il croyait que quelqu’un lui avait donné un coup sur la tête. À l’instant où il s’est retourné, il a vu au-dessus de sa tête un grand Falun qui tournoyait, et le tube de fer a glissé à côté de sa tête. Après cela il est resté planté droit dans le sol. S’il s’était vraiment planté dans son corps, imaginez, avec un tel poids, l’homme aurait été traversé de haut en bas comme une brochette de fruits caramélisés. C’était vraiment dangereux! ”

La pratiquante que Maître a mentionnée plus haut s'est rappellé: Ma maison se trouvait près d’un site de construction. Un jour alors que je passais par-là, un tube de fer est soudain tombé droit sur ma tête. Il a heurté ma tête, puis s’est planté dans le sol. Ma tête avait un petit creux mais ne saignait pas et ne faisait pas mal. J’ai dit “Qui m’a tapée ?” Quand je me suis retournée j’ai vu un grand Falun tourner et monter ! Cette pratique est trop bonne, j’y crois vraiment.

(http://www.vraiesagesse.net/news/1005/18/E116969_20100514_fr.html)

Maître a dit aussi dans Zhuan Falun:

Quand nous faisions le stage à l’Université de Jilin la dernière fois, un élève sortait de la porte principale de l’université en poussant son vélo; à peine arrivé au milieu de la rue, il a été pris en sandwich entre deux voitures; les voitures ont failli le bousculer mais il n’a pas du tout eu peur. Quand des choses de ce genre se ¬ présentent, le plus souvent nous n’avons pas peur; les voitures se sont ¬ arrêtées à la dernière seconde et rien ne s’est passé.”

Maître se tenait debout à droite de l’entrée de l’Université de Jilin

Le pratiquant mentionné plus haut a dit: “C’était moi dans ce récit. C’était la septième classe à Changchun en mai 1994. À la fin de la classe j’étais le dernier à quitter le Palais Mingfang. Je me trouvais en face du portail de l’Université de Jilin et j’ai vu le Maître debout près du portail. Je poussais ma bicyclette au milieu de la voie rapide de l’avenue Jiefang quand deux voitures venant de l’ouest et de l’est m’ont pris en sandwich avec moi au milieu. Elles m’ont presque cognée mais se sont tous les deux arrêtées brusquement. Je n’ai pas eu peur et j’ai marché vers la voie lente et j’ai regardé en arrière. Le Maître se tenait debout du côté est du passage piéton et me regardait toujours. A l’époque je n’ai pas compris la situation jusqu’à ce que je lise Zhuan Falun qui venait d’être publié en 1995 Cet incident devait prendre ma vie mais le Maître m’a protégé et j'ai remboursé une dette de vie, également” "(http://en.minghui.org/html/articles/2010/5/17/117115.html)

Un autre pratiquant a aussi fait l'expérience de l’extraordinaire pouvoir de Dafa. Mon mari et moi avions prévu d’installer ce jour-là une porte de sécurité en acier. Nous sommes allés au domicile de la sœur de mon époux pour récupérer la porte. Il conduisait un tricycle et j'étais assise derrière. Sur le chemin du retour à la maison nous devions descendre une colline. Il y avait une grosse remorque remplie de petis cailloux devant nous. “Bang ! ” J’ai senti quelque chose de très lourd tomber sur mon corps. J’ai été instantanément renversée sur la porte de sécurité avec mon côté contre la porte mais j’arrivais quand même à bouger la tête. J’ai regardé autour de moi et j’ai vu une ampoule grosse comme une marmite de soupe qui s’était fracassée devant mes yeux. Quand j’ai regardé de nouveau, j’ai réalisé qu’un poteau électrique en béton qui avait été renversé par la grosse remorque avait atterri sur moi.

La porte de sécurité en acier était déformée quand elle est tombée sur l'auteur ci-dessus. Afin de l'utiliser quand même, le mari de l'auteur a dû l’aplatir avec un marteau, mais la partie qui a atterri sur la hanche de l'auteur n'était pas réparable et la bosse est encore visible aujourd'hui. Cette photo a été prise 18 ans après l'accident.

Mon époux était si effrayé que son visage était devenu blanc pensant que j’avais dû certainement être tuée. Voyant qu’il avait eu si peur qu’il n’arrivait pas à bouger, j’ai crié : “Dépêches-toi ! Trouves du monde pour me tirer de là !” Quand j’ai crié il a compris que j’étais toujours vivante et s’est précipité pour chercher de l’aide.

Sept ou huit jeunes hommes de la remorque qui avait cogné le Poteau sont venus aider mon époux. Toutefois, ils ne sont pas arrivés à soulever le poteau. Plusieurs autres personnes qui passaient se sont jointes à eux. Avec un grand effort ils sont arrivés à déplacer le poteau. Je me suis alors mise debout. Mes habits étaient sales. Bien que j’ai été lourdement cognée, je ne sentais aucune douleur et ne n’avais ni égratignures ni sang sur moi.

Un vieux couple est passé là au même moment et ils ont été choqués. La vieille dame a dit : “Jeune dame, vous devriez fêter le fait d’être encore en vie. Avez-vous eu une commotion ?” Son époux a dit de suite : “Tu ne devrais pas dire cela.” Alors la vieille dame a dit : “Oh, pardon ! Je suis désolée. Je veux dire allez-vous vraiment bien ?” J’ai tâté ma tête et je n’ai rien trouvé même pas une égratignure causée par le verre. J’ai dit : “Je vais vraiment bien. Je pratique le Falun Gong.”

Le chauffeur de la remorque était effrayé à mort et a dit précipitamment : “Allons à l’hôpital.” J’ai répondu : “Je vais bien.” Mais il était toujours inquiet et a essayé de me convaincre : “Vous devriez au moins vous faire examiner. J’ai répondu : “ Tout va bien. Vous pouvez partir. Je pratique le Falun Gong.” Un monsieur qui passait en voiture s’est arrêté et a montré sa carte de presse et m’a dit qu’il était journaliste et voulait m’interviewer. J’ai répondu : “Je pratique le Falun Gong, je vais bien.”

Quand nous sommes retournés à la maison, nous avons constaté que la forme de mon corps était imprimée sur la porte de sécurité en acier. C'est parce que je pratique Falun Dafa que le Maître m’a protégée et m'a sauvé la vie.

Plus extraordinaire, l’accident est arrivé vers 14h00 dans la ville de Changchun. Les pratiquants locaux qui ont assisté aux conférences de le Maître à Gangzhou sont revenus et ont partagé qu' au cours de la conférence ce jour-là Maître a donné l’exemple d’une pratiquante qui avait été renversée par un poteau électrique sur une porte de sécurité d’acier. Alors que je continuais à écouter j’ai réalisé que le Maître avait donné cet exemple le même jour à 18h00 et les détails étaient exactement comme ce que j’avais vécu. Je n’avais parlé de cela à personne mais le Maître l’a su tout de suite.

Cela m’a fait réaliser plus profondément que le Maître est avec nous à tout moment, prenant soin de nous et nous protégeant. (http://www.vraiesagesse.net/news/1006/10/E117324_20100523_FR.html)

3. Maître a expliqué le Fa aux assistants de Falun Dafa de Changchun

Le 8 septembre 1994, Maître a expliqué le Fa à plus de 100 assistants à Changchun dans un auditorium au septième étage de la salle des Sciences de l’Université de Jilin. Cette fois l’enseignement avec les questions et réponse ont duré cinq heures et trente minutes.

Maïtre a insisté :

Vous devriez comprendre le Fa en profondeur, vous devriez le saisir à fond. Vous devriez lire le livre beaucoup et beaucoup écouter les enregistrements. “

Je vous conseille d’aller juste étudier le Fa et aussi longtemps que vous l’étudiez à fond il n’y aura plus de question ou de problème qui ne seront résolus. ”

Pourrions-nous les premiers commencer dans ma ville natale à organiser une étude de Fa en groupe à heures fixes ? – Nous ne pouvons pas simplement faire des exercices en groupe. Vous pouvez lire et discuter ensemble chapitre par chapitre, section par section. Fixez les moments d’étude comme vous le faites pour la pratique en groupe. Je pense que ce sera plus bénéfique, vous pourrez traiter des questions spécifiques et cela nous permettra de suivre le Fa quand nous rencontrons des problèmes concrets plus tard. Nous allons faire bouger les choses et ouvrir la voie pour les centres d’assistance à travers le pays. Puis d’autres régions du pays pourront suivre le pas. Cela sera vraiment bénéfique pour améliorer notre compréhension. C’est ma suggestion.” (“Expliquer le Fa pour les assistants de Falun Dafa à Changchun,”Expliquer le contenu de Falun Dafa)

Maître a aussi dit clairement que la cultivation de Dafa et l’amélioration du xinxing ont [et ont toujours] un impact positif sur la société. Après cet enseignement de Fa, les assistants locaux ont régulièrement organisé une réunion d’élèves pour étudier et mémoriser le Fa ensemble. En conséquence ils ont pu progresser à pas de géant dans la compréhension du Fa dans un délai relativement court. Peu à peu ils ont commencé à prendre l’amélioration du xinxing dans leur cultivation comme première priorité.

En août 1995, Expliquer le contenu de Falun Dafa a été distribué par la Société d’édition de Changchun. Ce livre incluait les conférences de Fa et les Questions et Réponses que le Maître a données à Changchun, Pékin et Gangzhou quand il a rencontré les assistants.

        

Banderole commémorant la publication de Zhuan Falun

Le 4 janvier 1995, une cérémonie a eu lieu à l’auditorium de l’Ecole de police de Pékin pour célébrer la publication de Zhuan Falun et pour résumer les activités de l’enseignement du Fa. Le Maître a annoncé la conclusion de son enseignement de Fa en Chine. Après la cérémonie, le Maître a voyagé dans différents pays pour enseigner le Fa et n’est pas revenu à Changchun de très longtemps. Toutefois le Maître gardait à l’esprit chaque disciple, portant une attention particulière à la croissance et au développement des assistants et de centres d'assistance. Alors qu’il était à l'étranger, le Maitre a écrit de nombreux articles pour corriger les écarts qu’il observait dans notre cultivation. Ces articles incluaient “Comment donner de l’aide” “Ce n'est pas le travail c’est le xiulian”, “Eliminer encore l’attachement”, “Le Xiulian et le travail”, “Jin Gang”, “le Xiulian et la responsabilité”, “Conférence de Loi ” ,“ Un responsable est aussi un pratiquant, ”et“ Deuxième exposé sur le critère de jugement. ”

Chaque fois que le Maitre est retourné à Changchun, aussi brièvement que ce fût, il a tenu une réunion avec les assistants locaux. Un pratiquant avait des difficultés à s'entendre avec son épouse. Le Maître l’a expressément mentionné et a demandé aux assistants locaux de l'aider à s'améliorer.

Je me rappelle une fois à son retour de l’étranger le Maître a rencontré quelques assistants au Palais de la culture. Il pleuvait un peu mais dès que le Maître est arrivé la pluie a cessé. Entouré par les élèves le Maître a donné un court enseignement et a répondu aux questions. Même s'Il n’a pas beaucoup parlé, il semblait que toutes les plaintes, les conflits, et la mentalité déséquilibrée entre pratiquants aient tous été résolus. Tout le monde a clairement ressenti la compassion, le comportement et l’énergie du Maître.

Maitre a dit:

Je dis souvent que si quelqu’un peut ne prendre que le profit d’autrui comme objectif, et ne garder aucun but personnel ni aucune compréhension personnelle, ses paroles pourront faire pleurer ses interlocuteurs. Je ne vous ai pas seulement enseigné Dafa, mon comportement est aussi destiné à vous être laissé, au cours du travail la manière de parler, le cœur de bonté ajouté à la raison peut changer le cœur des gens, mais un ordre n’y arrivera jamais ! ” (Lucidité, Points essentiels pour un avancement diligent)

La rencontre mentionnée plus haut a été tenue l’été 1996 et le 3 août de la même année le Maître a publié l’article “Prendre le milieu”.

Le 26 juillet 1998, le Maître est revenu de nouveau à Changchun et a enseigné le Fa aux assistants à l’hôtel Xianggelila. Afin que les gens assis à l’arrière puissent le voir, Maître s'est assis sur des chaises empilées et a enseigné Fa pendant cinq heures d’affilée. C’était la dernière fois que Maître a donné une conférence de Fa en Chine. Un an plus tard l’horrible persécution a balayé la Terre du Divin et une bataille entre le bien et le mal a commencé à se déployer .

Maître a dit:

Dans notre cultivation, si nous pouvons bien faire et défendons Dafa dans différentes situations où la société et différentes personnes nous créent toutes sortes d'ennuis, n'est-ce pas sauvegarder le Fa?” “Quant aux personnes mauvaises ou ceux qui font de mauvaises choses, si elles peuvent être sauvées, nous pouvons essayer de les persuader et peut-être qu'elles vont être sauvées. S’ils sont décidés à faire les choses à leur façon et continuent à faire ces choses – les font hystériquement- alors nous nous occuperons d’eux le moment venu. Il est également possible qu'ils soient utilisés pour le moment pour tester nos élèves. Une fois que notre cultivation se termine, ils auront à payer pour tout ce qu'ils ont fait, assurément. ” (“Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi des assistants à Changchun ”)

Rétrospectivement, Maître a déjà dit aux pratiquants ce qu'il fallait faire avant même que la persécution ne commence. C’est juste que nous étions incapables d'en comprendre la signification à l'époque.

Le Maître nous a systématiquement et de manière ordonnée enseigné la loi de l'univers. Le Maître nous a laissé la forme indestructible de cultivation de Falun Dafa, qui sera à suivre pour les générations à venir et existera toujours.

En Janvier 1999, le livre du Maître Hong Yin a été publié par les Presses du peuple de Qinghai. Le livre est un recueil de 72 poèmes que le Maître a écrit entre décembre 1976 et novembre 1998. Nous avons reçu le livre après l'appel pacifique du 25 avril. Les nouveaux enseignements du Maître nous ont fourni d’importantes orientations pour notre cultivation et dans l'environnement changeant...

[À suivre]

(De l'Appel à contribution pour commémorer le vingtième anniversaire de la transmission du Falun Dafa)


Traduit de l'anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2012/7/7/134325.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2012/6/5/258465.html