Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Après le décès d'un pratiquant de Falun Gong de 34 ans suite à la brutalité de la persécution —les fonctionnaires de la prison Dongling se soustraient à leur responsabilité et intimident sa famille (Photos)

Samedi 28 mars 2009

(Minghui.org)

M. Xu Dawei était un pratiquant de Falun Gong de 34 ans du village Yuzigou, municipalité de Yingermen, comté de Qingyuan, province du Liaoning. Il a été brutalement maltraité pendant huit ans dans quatre prisons. Le dernier lieu d’incarcération étant la prison Dongling dans l’agglomération de Shenyang. Il est décédé le 16 février 2009, moins de deux semaines après sa libération de cette prison.

La famille de M. Xu n’a pu le voir qu’une seule fois après son transfert dans la Salle trois de la prison Dongling en juillet 2007. La visite était le 14 février 2008. Les fonctionnaires de la prison ont en conséquence interdit toute visite de la famille. Le terme de huit ans de M. Xu a expiré le 3 février 2009, lorsque sa famille est venue le chercher, ils l’ont trouvé extrêmement émacié et mentalement désorienté.

La famille l’a emmené à un hôpital. Les médecins ont déclaré qu’il était trop tard pour qu’il supporte un traitement, à cause de sa défaillance cardiaque. Il n’était plus possible de faire de prélèvements de sang pour des examens, et sa peau rigide manquait de toute élasticité. M. Xu ne pouvait plus manger, et ses organes ne fonctionnaient plus normalement. M. Xu est décédé en dépit de son admission à l’hôpital.

M. Xu Dawei, plusieurs mois avant sa mort

M. Xu Dawei, peu avant sa mort, avec des cicatrices laissées par les décharges électriques

Le 27 février 2009, l’épouse de Xu, son plus jeune frère, et plusieurs autres membres de la famille se sont rendus à la prison Dongling pour demander des informations concernant les mauvais traitements qui lui avaient été infligés en prison. Ils ont aussi demandé à savoir pourquoi la prison n’avait pas autorisé la famille à lui rendre visite alors qu’il s’y trouvait. Ils ont clairement fait savoir qu’ils voulaient que les auteurs soient punis.

Les fonctionnaires de la prison ont ordonné au chef de la Salle trois, Guo Baiyuan et au gardien Wu Baoquan de traiter avec la famille. Tous deux ont refusé de révéler leur nom et leur poste. Initialement, Wu Baoquan portait son badge avec son nom, mais lorsque la famille a demandé son nom, il a rapidement caché son badge avec son manteau.

Interrogés par la famille, Guo et Wu sont resté muets. Après une heure, tous deux ont dit à la famille : ‘’Nous vous donnerons une réponse jeudi ou vendredi prochain.’’ Mais ils ont refusé de laisser à la famille toute information de contact. En sortant, la famille a remarqué une facture de téléphone affichée sur le mur, ainsi et avaient l’intention de noter les numéros de téléphone sur la facture. Un garde en faction s’est précipité pour arracher la facture du mur.

Le mercredi 4 mars 2009, le père de M. Xu, son épouse, son plus jeune frère et d’autres membres de la famille se sont de nouveau rendus dans la prison Dongling, Guo Baoyuan, Wu Baoquan, un gardien d’âge moyen dont le numéro de badge de police est 211094 et qui a déclaré représenter la prison Dongling, s’est présenté à la porte de la prison pour chasser la famille de M. Xu et les témoins.

Le père de M. Xu s’est adressé aux trois gardiens de la prison: ‘’Mon fils avait tout juste une trentaine d’années et il a été si gravement maltraité qu’il est mort! Je veux vous parler !’’ Guo Baoyuan a d’abord dit : ‘’Pas d’admission sans carte d’identité.’’ Puis, il a dit : ‘’Attendez à l’extérieur du portail, et je vous parlerai un peu plus tard.’’

Le père de M. Xu a attendu et attendu mais il n’a jamais eu une chance de parler à quiconque de la prison.

Les trois gardiens ont conduit l’épouse et le plus jeune frère de M. Xu dans leur bureau. Interrogés par la famille, ils ont tout tenté pour nier leur implication dans la mort de M. Xu. Ils ont aussi enregistré la conversation.

Les trois gardiens mentaient et se contredisaient en répondant aux questions de la famille. Ci-dessous certaines de leurs remarques :

‘’Xu Dawei allait totalement bien en prison. Il n’était pas malade du tout. Pourquoi l’aurions-nous emmené à l’hôpital?’’
‘’Et s’’il était mort en prison si nous ne l’avions pas envoyé à l’hôpital? Combien de problèmes aurions-nous alors ?’’
‘’Personne n’a jamais battu Xu Dawei. Nous n’avions pas de détenus prés de lui.’’
‘’Nous avions choisi quelques détenus pour surveiller Xu Dawei.’’
‘’Xu Dawei a mangé normalement dans la prison.’’
‘’Xu Dawei n’a pas mangé pendant dix jours.’’
‘’Une fois, il a refusé de manger pendant plus de deux mois.’’
‘’Xu Dawei avait dejà des problèmes mentaux en prison.’’
‘’Xu était trop enthousiaste avant sa libération, c’est pourquoi il semblait mentalement désorienté.’’

L’épouse de Xu a demandé: ‘’Pourquoi la prison n’a pas informé la famille lorsqu’il a été torturé à un tel point? Pourquoi la prison ne nous a t elle pas autorisés à le voir tout ce temps ? La prison Dongling déclare être une prison civilisée. Pourquoi force t elle les visiteurs à insulter le fondateur de Falun Gong ? ‘’

Les trois gardiens sont restés sans voix. Finalement, ils ont dit: ‘’Peu nous importe si vous voulez nous poursuivre en justice. Allez-y.’’

La famille a montré la photo de M. Xu, prise le second jour après sa libération et a dit: ‘’Il y avait des marques sur le cou, indiquant une possible strangulation et des blessures sur son corps dues aux chocs des matraques électriques. Ses mains et ses pieds avaient enflé, et il avait des problèmes mentaux.’’ Guo Baoyuan a rétorqué : ‘’Vous ne pouvez rien dire juste à partir d’une photo.’’ La famille a alors répondu : ‘’Si nous vous montrions son corps ?’’

Le gardien avec le badge numéro 2112094 a immédiatement menacé la famille : ‘’ Si vous amenez son corps ici, vous aurez à faire face aux conséquences légales. Si vous prononcez quoi que ce soit en rapport avec Falun Gong, vous serez aussi légalement responsables.’’

Avant le décès de M. Xu Dawei, deux autres pratiquants sont décédés alors qu’ils étaient en garde-à-vue dans la prison Dongling. Le 22 octobre 2007, Zhang Youjin, 67 ans du comté Qingyuan est décédé en prison. Le 19 août 2008, Zheng Shoujun, 44 ans, de l’agglomération de Shenyang a perdu sa vie suite aux mauvais traitements dans la prison. Un chef de prison, Yao Shuliang, a dit une fois à la famille de Zheng Shoujun : ‘’Je suis responsable,’’ mais il a refusé d’endosser une quelconque responsabilité. Dans le but d’éviter les responsabilités, la prison a fait percer un trou dans le corps de Zheng par quelqu’un pour faire croire qu’il avait reçu un traitement médical. Après que la famille ait découvert ce point, les gardiens n’ont plus rien trouvé à dire. Finalement, les fonctionnaires de la prison ont forcé la famille à signer les formulaires pour la crémation du corps de Zheng Shoujun.

Après que la famille de M. Xu soit partie, le personnel de la prison a diffusé des rumeurs comme quoi:’’ Les personnes de Falun Gong assiègent la prison Dongling.’’ Ils ont aussi demandé au secrétaire du Parti du village Yuzigou et au personnel judiciaire dans la ville natale de Xu de harceler le frère cadet de M. Xu et de menacer de l’arrêter. Le frère était indigné et a demandé : ‘’Mon frère est mort suite à des sévices brutaux. Nous, en tant que famille demandons justice. Pourquoi m’arrêteriez vous ?’’

Nous appelons toutes les personnes soucieuses de justice à prêter attention à la situation critique de la famille de M. Xu.

Prison Dongling

Fonctionnaires de la prison qui ont participé aux sévices brutaux et aux mauvais traitements infligés aux pratiquants de Falun Gong:
Zhou Qingjun: 86-13998151887 (Portable), Li Zhong: 86-24-24711754, Yao Shuliang et Xu Shuwen
Salle trois de la prison Dongling: Guo Baoyuan, chef ( 46 ans, badge de police 2112114); Wu Baoquan ( cinquantaine, badge de police 2112116)
Chefs d’équipes Huo Xizhong, Qi Jinlong, Feng Chunjun, et Zhou Guanghong
Chef politique Wang Fa
Les gardiens Jin Fuzhi et Xie Antai ( tous deux sont très mauvais et sont ceux qui habituellement, empêchent les familles de rendre visite aux pratiquants détenus)
Bureau de l’éducation : Jin Weimin, Zhuang Zhigang, Ma Dengke, Wang Shouyong
Bureau des visites : Li Kefei
Détenus utilisés pour surveiller les pratiquants : Na Jiajou, Chen Chen, Li Ximing
Autorités supervisant de la prison Dongling
Bureau judiciaire de l’agglomération de Shenyang, Zheng Chaoquan, chef, responsable de l’administration judiciaire et de l’administration de la prison et du camp de travail.
Téléphone: 86-24-22824660, Fax: 86-24-22822455, Internet: http://www.sypf.com/ Email: sfzhw2006@126.com

Traduit de l’anglais le 22 mars 2009