Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Depuis quatre ans, les avocats n’ont pas le droit de défendre le Falun Gong, maintenant Jiang menace de juger un citoyen américain au tribunal

Dimanche 23 mars 2003

Le 13 mars 2003

(Minghui.org)

Yeong-Ching Foo, la fiancée du Dr Charles Li, actuellement détenu en Chine, a dit qu’elle a reçu des nouvelles du Consulat américain de Shanghai le 10 mars, à l'effet que la Chine va juger Charles en Cour le 21 mars, sous l’accusation de sabotage des programmes de télévision.

Aucun avocat n’est autorisé à représenter le Falun Gong

Selon un expert en législation chinoise, il n’y a aucune loi en Chine qui dit que le Falun Gong est illégal. Peu de temps après l'interdit du  Falun Gong, en 1999, les avocats n’avaient pas le droit de représenter les pratiquants du Falun Gong. Plus tard, la politique a été changée afin que les avocats ne soient pas autorisés à utiliser la défense selon laquelle les pratiquants du Falun Gong sont innocents.

Yeong-Ching Foo, diplômée en informatique, a souligné que la Chine n’a jamais suivi de loi en ce qui a trait au traitement réservé aux pratiquants du Falun Gong. Si vous admettez que vous pratiquez le Falun Gong, vous serez arrêté. Sous une telle condition, pouvons-nous nous attendre à ce que Charles Li, également un pratiquant du Falun Gong, reçoive un traitement juste ?

Charles est diplômé de l’Université médicale Zhongshan de Guangzhou, province Guangdong. Plus tard, il est allé aux Etats-Unis et a obtenu une maîtrise en physiologie de l’Université de Illinois. Avant de s’établir en Californie pour s’occuper de son entreprise en médecine chinoise, il a travaillé à l’Université Harvard. Il est devenu un citoyen américain l’an dernier. Le 22 janvier 2003, il a été arrêté à l’aéroport de Guangzhou quand il est retourné en Chine pour visiter ses parents. La fausse accusation qui lui est imputée par le Gouvernement chinois peut donner lieu à une peine d’emprisonnement allant jusqu’à 15 ans. Charles a été détenu depuis et a été privé du droit de recevoir des visites de la part de sa fiancée et des membres de sa famille.

Ce procès est une mascarade

Concernant ce procès qui a l’allure d’une mascarade montée par le Gouvernement chinois, un analyste a fait la remarque suivante : « Il n’y a aucun contenu substantiel légal. Ce procès est tout simplement une mascarade. » La police chinoise a arrêté et imputé une accusation contre un citoyen américain, au moment même où le Gouvernement américain s’occupe de la question de la guerre. Il ne fait aucun doute que le but de toute cette affaire est de réduire l’influence que pourrait exercer le Gouvernement américain sur ce cas, de créer une impression que le Gouvernement chinois intente un procès contre les pratiquants du Falun Gong d’outre-mer et d’empêcher les pratiquants d’outre-mer de lancer un appel contre les violations des droits de l’homme.

En juillet 1999, Jiang Zemin a violé la Constitution Chinoise et la loi et a émis l’ordre de déclarer illégal le Falun Gong par le Ministère des Affaires civiles. Durant les quatre ans qui ont suivi, des dizaines de milliers de pratiquants du Falun Gong ont été jetés dans des camps de travail forcé pour subir la torture sans aucun procès. Plus de 600 pratiquants ont été torturés à mort. Jiang est la personne qui devrait être jugée par le tribunal et non les pratiquants du Falun Gong qu’il persécute. Ces faits sont bien compris et documentés par les organisations militant pour les droits de l’homme et le Gouvernement américain.

Un avocat américain qui prêtait attention à la persécution des pratiquants du Falun Gong a dit que la loi chinoise actuelle ne protège pas les droits humains fondamentaux de son citoyen. Par contre, elle est utilisée comme outil pour priver les gens de leurs droits, en particulier ceux des pratiquants du Falun Gong.

Le Gouvernement chinois a peur d’être dénoncé pour les crimes commis contre le Falun Gong

Madame Zhang Xuerong, une des amies de Charles en Californie, a dit qu’elle ne croit pas que Charles ait quelque chose à voir avec l’interception du programme de télévision. Cependant, durant les quatre dernières années, le régime de Jiang a bloqué toutes les voies d’information et a utilisé la propagande de l’état pour diffamer le Falun Gong. De nombreuses personnes ont été trompées et donc haïssent le Falun Gong. L’interception d’un programme de télévision est une action pacifique que les pratiquants du Falun Gong posent dans une telle situation. C’est une action juste. Elle a fait ressortir : « C’est une action admirable de diffuser la vérité sur le Falun Gong dans un environnement sans foi ni loi en Chine. La fondation de la loi est supposée aider à maintenir la justice. »

L’arrestation de Charles Li a attiré beaucoup d’attention aux Etats-Unis et parmi les pratiquants du Falun Gong autour du monde. Les gens de toutes conditions sociales essaient de faire de leur mieux pour aller à la rescousse de Charles Li.

Aujourd’hui, la nouvelle s’est répandue selon laquelle beaucoup de pratiquants en Amérique du Nord ont commencé à émettre des pensées droites afin d’éliminer les arrangements des forces perverses.

« Évidemment Jiang a fait de cela une affaire personnelle; il veut réprimer cette organisation »

Le 12 novembre 1999, le Washington Post a publié un article intitulé Cracks in China’s Falun Gong Crackdown. Dans cet article, l’auteur a analysé pourquoi Jiang veut ardemment éradiquer le Falun Gong.

 En voici quelques extraits :

« Le Gouvernement a qualifié le Falun Gong de « dangereux » et « XX » et a mobilisé des milliers de personnes de la sécurité et les médias étatisés pour réprimer le groupe.

« Mais aussi longtemps que la campagne est maintenue et que plus la Chine rencontre des difficultés à enfermer les pratiquants du Falun Gong, plus l’épisode dévoile les faiblesses, l’insécurité et les divisions internes des dirigeants chinois aux lecteurs de leur propre pays et à l’extérieur.

« La campagne a révélé la dissension régnant au sein des hauts échelons du pouvoir, nuisant ainsi à l’image représentant l’unité et le pragmatisme du leadership chinois. Les sources du Parti Communiste ont dit que le comité permanent du Politburo n’a pas accepté à l’unanimité la répression et que seul le Président Jiang Zemin a décidé que le Falun Gong doit être éliminé. Certains observateurs croient que Jiang a choisi ce qui lui semblait être une proie facile et sa détermination a été renforcée en apprenant que les gens proches de lui étaient des adhérents du groupe.

« ' Évidemment Jiang a fait de cela une affaire personnelle’, a dit un représentant du Parti. ‘ Il veut réprimer cette organisation ’.

« L’inquiétude de Jiang à propos du Falun Gong est si profonde que durant la réunion de la Coopération économique de l’Asie-Pacifique (APEC) tenue en Nouvelle Zélande en septembre, il a distribué un livre attaquant le groupe aux nombreux participants à cette rencontre, incluant le Président Clinton. Cette action a stupéfié les diplomates, renforçant ainsi les inquiétudes que des dirigeants du Parti se sont complètement éloignés de la réalité quotidienne et que Jiang est soit non disposé ou incapable d’engager des discussions essentielles avec les dirigeants occidentaux.»

(L’article au complet peut être lu au http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/articles/A54486-1999Nov11.html)