Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Information supplémentaire au sujet de l’assassinat du pratiquant de Falun Gong Peng Guangjun dans le camp de travail forcé Tuanhe à Pékin

Jeudi 14 octobre 2004

(Minghui.org)

M. Peng Guangjun était un pratiquant de Falun Gong âgé qui vivait dans le village de Houqiaozi, ville de Qiaozi, quartier de Huairou à Pékin. Le 15 janvier 2004, il a été transféré du centre de distribution de travail forcé de Pékin au camp de travail forcé de Tuanhe. Le 22 janvier 2004, alors que le camp de travail faisait la cérémonie du levé de drapeau, il a crié « Falun Dafa est bon ! » Il a immédiatement été éloigné puis envoyé dans la section centrale d’entraînement par Zhao Jiang, un policier de la troisième section.

Le 24 janvier 2004, un peu plus de 24 heures plus tard, Peng Guangjun a été amené aux urgences de l’hôpital de Tuanhe et a été déclaré mort la même journée. En fait, Peng Guangjun a été battu à mort avant d’être amené à l’hôpital. Les autorités du camp de travail l’ont amené à l’hôpital afin de dissimuler leur crime.

La famille de M. Peng a demandé une autopsie, mais l’officier responsable leur a dit, « Si vous n’essayez pas de connaître la cause du décès de Peng Guangjun, vous aurez la permission de choisir pour lui une urne funéraire et un cimetière. Le gouvernement vous donnera aussi 15'000 yuans afin de couvrir les dépenses funéraires. » Il les a aussi menacés, « Si vous ne voulez pas obéir à l’arrangement proposé par le gouvernement, nous allons faire en sorte que tous les membres de votre famille perdent leur travail afin que vous ne puissiez plus vivre correctement. » La famille de M. Peng, sous une telle pression, a été obligée de faire un compromis.

Alors que le corps de Peng Guangjun allait être brûlé, quelqu’un a eu l’occasion de voir la dépouille et a constaté que le corps et la tête étaient couverts de contusions noires et sanglantes. Son visage avait des signes de brûlures dues à des chocs de matraques électriques. Il y avait aussi des fractures apparentes.

Après le décès de Peng Guangjun, pour camoufler ses atrocités, le camp de travail a arrangé, pour les dates du 11 au 23 février 2004, un examen médical pour les pratiquants de Falun Gong âgés. Ensuite, le camp de travail a déversé sa propagande affirmant « son souci pour les pratiquants âgés de Falun Gong. » Il n’y a eu aucun autre examen médical avant et après cet événement.

En ce moment, le camp de travail forcé de Tuanhe emprisonne encore beaucoup de pratiquants âgés, y compris quelques couples. M. Yue Guangshen, âgé de 73 ans, vivait dans le village de Beidian, ville de Liudan du quartier de Pinggu à Pékin. Il avait besoin d’aide quand il marchait, maintenant, il est emprisonné tout simplement parce qu’il pratique le Falun Gong. Les fonctionnaires ont déclaré que ces personnes âgées « ont sérieusement dérangé » l’ordre social.

Traduit en Suisse le 13 octobre 2004