Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Poursuite criminelle enregistrée en Bolivie contre Jiang Zemin et Luo Gan (Photos)

Samedi 11 décembre 2004

(Minghui.org)

Une action en justice a été enregistrée en Bolivie, dans l’après-midi du 16 novembre 2004, contre l’ancien président chinois Jiang Zemin et le membre permanent du polit bureau Luo Gan, pour les crimes de génocide et de torture. Dans l’action en justice, les avocats ont demandé que le procureur émette un mandat d’arrêt international contre Jiang Zemin et Luo Gan et amène ces premiers coupables devant les cours de justice de la Bolivie.

Conférence de presse concernant l’action en justice

Le procureur général de la Bolivie, avec les officiers de la ville de Sucre, ont reçu la plainte à la date établie du 16 novembre. L’action en justice, qui vise aussi Jiang Zemin et Luo Gan pour avoir soumis des personnes à l’esclavage ou à un état similaire, pour menace, pour violation de la liberté et pour avoir affecté à une persécution brutale des millions de pratiquants du Falun Gong qui ont subi d’horribles tortures ainsi que pour d’autres pratiques cruelles dans des camps de travail chinois. La responsabilité directe de ces crimes vient de Jiang Zemin et Luo Gan, de la direction du Bureau 610 qui a été chargé de coordonner et de conduire la persécution des pratiquants de Falun Gong au travers de toute la Chine.

Le dossier de l’action en justice a été monté par M. Marcos Zabalaga et M. Miguel Mardonez, avocats boliviens, qui ont donné de leur temps et efforts gratuitement. L’action en justice vient elle-même de la propre initiative d’un des avocats tout de suite très motivé après avoir entendu des comptes rendus sur la persécution en Chine. Me Miguel Martinez a dit : « La défense des droits de l’homme, de la vie et de la dignité des personnes doivent être défendus dans tous les pays du monde. »

Mme Dai Zhizhen signe l’action en justice

L’action en justice pour génocide est basée selon le code criminel bolivien qui stipule que le système de justice bolivien est compétent pour engager des poursuites contre le crime de génocide. Les avocats ont expressément demandé que le procureur envoie une copie, de l’action en justice, à l’Ambassadeur de Chine en Bolivie, afin que l’autorité chinoise de Bolivie ait connaissance de cette action légale.

L’action en justice a été déposée par 16 victimes et a été signée en présence d’un des demandeurs, Mme Dai Zhizhen. Son époux a été torturé à mort à l’âge de 34 ans laissant ainsi sa fille qui venait de naître, sans père.

Les droits de l’homme concernent toute la communauté internationale, donc chaque pays devrait monter de la solidarité afin de mettre un terme aux actions de génocide et de torture, comme celle qui sont conduites par Jiang Zemin et Luo Gan. Nous espérons que la justice sera rendue dans l’absolu pour les victimes et leurs familles.

Traduit en Suisse le 6 novembre 2004