Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

La Cour Supérieure de New York jugera Liang Guanjun et ses complices pour assaut

Mercredi 15 décembre 2004

(Minghui.org)

Le correspondant de Vraiesagesse, Cai Jun rapporte de New York :

Le 30 novembre 2004, Han Shuhui, l’avocat représentant les pratiquants du Falun Gong, a officiellement demandé que Liang Guanjun et ses complices soient amenés devant la justice, plutôt que de régler le différent à l’amiable.

Le 23 juin 2003, Liang Guanjun et d’autres individus reliés au Parti communiste chinois ont verbalement et physiquement attaqués des pratiquants du Falun Gong à l’extérieur du Restaurant Yidong, à New York. Me Han Shuhui a remis les documents nécessaires à la cour. Nous avons appris que Han Shuhui a reçu un avis de la cour le lendemain stipulant que la Cour Supérieur de New York allait tenir une audience le 20 décembre 2004.

Le 22 juin 2004, des pratiquants de Falun Gong ont déposé une poursuite au civil contre Liang Guanjun et ses complices, les accusant de voies de fait, d’assaut, de conspiration, de diffamation, d’intention de causer des troubles émotionnels et de violation des droits civils. Le 3 juillet 2004, les défendeurs ont reçu un subpoena de la Cour Supérieur de New York.

Le 23 juin 2003, Wang Yingfan, un ambassadeur de la Chine à l’ONU quittant bientôt son poste, et Zhang Hongxi, le Consul Général du Consulat chinois de la ville de New York, ont participé à un banquet ayant lieu au Restaurant Yidong dans le quartier chinois de New York. Des pratiquants de Falun Gong faisaient appel à l’extérieur du restaurant. Des membres du groupe participant au banquet ont attaqué les pratiquants de Falun Dafa, causant des blessures aux pratiquants Li Jun et Zhu Weiyong. Les pratiquants ont rapporté l’assaut à la police et Liang Guanjun a été subséquemment accusé d’assaut au troisième degré. Le 25 juin 2003, Liang Guanjun a reçu un subpoena de la cour criminel et la police a pris la déposition de son crime. L’enquêteur pour la région de Manhattan a aussi effectué une enquête criminelle au sujet de l’incident.

Liang Guanjun est le président de la Confédération new-yorkaise des associations chinoises (NYCCA) et il a un historique d’harceler et d’interférer avec les activités des pratiquants de Falun Gong à New York. La NYCCA a des liens solides avec le Consulat chinois et elle a été impliquée dans plusieurs activités co-organisées par le Consul Général Zhang Honxi ayant pour but d’attaquer et d’inciter la haine envers le Falun Gong. Zhang Hongxi a calomnié et attaqué le Falun Gong à plusieurs reprises et a constamment essayé de ranger la communauté chinoise contre le Falun Gong.

Mme Xiong, une pratiquante de Falun Gong de New York, dit que durant les cinq dernières années, le groupe de Jiang a employé une combinaison de mensonges, de propagande, d’incitatifs financiers et de coercition pour forcer les Chinois à participer dans la persécution du Falun Gong. Le groupe de Jiang utilise aussi les dirigeants des communautés chinoises étrangères pour répandre des mensonges et inciter la discrimination envers les pratiquants du Falun Gong. L’assaut perpétré par Liang Guanjun et ses complices n’est seulement qu’un exemple de la persécution des pratiquants du Falun Gong qui est orchestrée par le gouvernement chinois et qui est exportée outre-mer.

Durant les cinq dernières années, les pratiquants du Falun Gong ont, sans répit, exposé les mensonges et clarifier la vérité avec sincérité et bonté, tout en utilisant des moyens pacifiques et légaux. Les pratiquants du Falun Gong dans la région de New York vont exposer la vérité au sujet de l’incitation à la haine commise par les dirigeants des communautés chinoises pro-Parti et par les fonctionnaires du Consulat chinois et ils vont amener les protagonistes en justice.

Les fonctionnaires américains enquêtant sur les détails de l’affaire se sont montrés grandement concernés par cette attaque. Le Sénateur Lautenberg du New Jersey a dit : « L’attaque des pratiquants de Falun Gong à New York est totalement inacceptable. » Le Sénateur Lautenberg est d’avis que cela constitue un crime haineux et dit : « Si le gouvernement chinois a vraiment pris part à cette affaire et qu’il interfère avec la liberté de croyance sur notre territoire, cela ne peut absolument pas être toléré. »

L’assaut a été mentionné dans la Résolution 304 qui a passée au Congrès américain le 4 octobre 2004 : « COMPTE TENU que le 23 juin 2003 des pratiquants de Falun Gong ont été attaqués à l’extérieur d’un restaurant dans la ville de New York par des individus demeurant aux États-Unis ayant des liens avec le gouvernement chinois. » La résolution demande que « le Président (américain) devrait... émettre une démarche publique officielle, une protestation formelle, avec le Ministère des Affaires Étrangères chinois en réponse aux violations répétées par le gouvernement chinois des droits humains fondamentaux protégés par des conventions internationales dont la République Populaire de Chine est signataire; et... le Procureur Général devrait enquêter sur les rapports selon lesquelles des fonctionnaires des Consulats chinois ont commis des actes illégaux en essayant d’intimider ou d’influencer de manière inappropriée les pratiquants de Falun Gong ou les élus locaux et, en consultation avec le Secrétaire d’État, déterminer une réponse légale appropriée; et... les fonctionnaires des gouvernements locaux aux États-Unis devraient... rapporter les incidents de pression et d’harcèlement effectués par des agents de la République Populaire de Chine auprès des Membres du Congrès, du Procureur Général et du Secrétaire d’État. »

L’avocat Han Shuhui dit que Liang Guanjun et ses complices doivent être amenés en justice, car ils ont volontairement harcelé, menacé et causé du mal aux pratiquants de Falun Gong. Leur utilisation de la violence contre des pratiquants pacifiques de Falun Gong ne peut pas être tolérée dans aucune société civilisée gouvernée par la loi.