Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Conférence de Presse à Vancouver : Poursuivre en justice les personnes qui persécutent le Falun Gong (photo)

Mercredi 11 février 2004

(Minghui.org)

 Le 20 janvier 2004, les représentants de l' « Organisation Mondiale pour Investigation sur la Persécution du Falun Gong »,  à Vancouver, les Amis du Falun Gong dans la province de Colombie-Britannique et les pratiquants de Vancouver ont conjointement tenu une conférence de presse à l'extérieur du Vancouver au Musée de l'Art.

High Resolution Picture

À la conférence de presse, il a été annoncé que les organisations chercheraient à traduire en justice ces criminels qui ont persécuté les pratiquants du Falun Gong avec le « Programme Contre l'Humanité et les Crimes de Guerre » (CAHWCP) ». Les sanctions incluent le rejet des demandes de visa, la révocation de la citoyenneté canadienne et la déportation, et être poursuivies selon les lois canadiennes relatives aux crimes contre l'humanité et les crimes de guerre.

À la réalisation de ce plan, les personnes qui ont persécuté le Falun Gong ne seront pas en mesure d'entrer facilement au Canada et les fonctionnaires gouvernementaux chinois qui sont responsables de la persécution du Falun Gong ne pourront plus avoir recours à s'enfuir au Canada dans le but d'échapper la punition par la loi.

En septembre dernier, l'Association du Falun Dafa du Canada a fourni des preuves au gouvernement canadien,  concernant 15 représentants chinois qui ont persécuté le Falun Gong. La liste inclut l'ancien Président chinois, Jiang Zemin. La Gendarmerie royale du Canada a confirmé qu'elle a ouvert le dossier pour ce cas. Si quiconque sur cette liste entre au Canada, la police commencera immédiatement une enquête et pourra entrer en action. Actuellement, l'Organisation Mondiale d' Investigation sur la Persécution du Falun Gong collecte plus de preuve et de noms en vue de les soumettre au gouvernement canadien. Le régime de Jiang a fait beaucoup d'efforts pour couvrir la persécution du Falun Gong en Chine. Cependant, ces crimes sont de plus en plus divulgués autour du monde. De nombreux gouvernements de la planète, des organisations défendant les droits de l'homme, et les gens dans la société ont reconnu les faits brutaux à propos de la persécution en Chine. Le jour où les personnes responsables de la persécution devront rendre compte,  s'approche. Le même jour, des conférences de presse ont été tenues simultanément à Toronto, Ottawa et d'autres grandes villes. L'ancien membres du Conseil d'un organisme défendant les droits humains en Colombie-britannique, Mary Woo Sim, et les représentants de Amnesty International ont assisté à la conférence de presse. La chaîne de télévision chinoise multi-ethnique locale de Vancouver et le World Journal ont fait un reportage sur cet événement.

Traduit au Canada le 9 janvier 2004.