Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Li Changchun est poursuivi à Paris pour complicité de torture

Lundi 5 juillet 2004

Li Changchun est poursuivi à Paris pour complicité de torture

(Minghui.org)

Ecrit par Zheng Yan

A 3h20 heure locale, le 2 juillet 2004, l’avocat Delva a intenté une plainte auprès du Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Paris de la part de trois pratiquants de Falun Gong.La plainte accuse Li Changchun, Membre du Comité Central du Comité Permanent du Politburo du Parti Communiste Chinois (CCP) en charge de la propagande et ancien Secrétaire du PCC de la province de Guandong qui est actuellement en visite en France, d’être complice de torture dans la persécution du Falun Gong.

Dès 2000, de hauts fonctionnaires de la province de Guangdong ont eu une vive répugnance pour les diverses requêtes de Jiang Zemin. En particulier sur la question de la persécution des pratiquants de Falun Gong, ils ont recouru à l’ajournement et ont ignoré leurs tactiques. Voyant cela, Li Changchun a été exaspéré et a montré son vrai visage. Il a marqué la liste de certains pratiquants vétérans de Falun Gong à interroger et fait pression sur les départements concernés comme un patron de maffia, « Pourquoi celui-ce n’est il pas arrêté ? » « Pourquoi celui-là n’est il pas condamné ? ».

Début 2001, pour flatter Jiang Zemin dans le but d’être promu au Premier Conseil d’Etat, Li Changchun, alors Secrétaire du Parti de la Province de Guangdong a séduit avec des bonus et des promotions un groupe choisi de gredins politique qui avaient été spécialement chargés de tromper, diffamer et attaquer des gens dans le système du PCC pendant longtemps, et formé l’organisation terroriste « Bureau 6-10 ».Pendant une longue période de temps depuis lors, des cas de pratiquants de Falun Gong kidnappés ou portés disparus sont régulièrement apparus.

Le “Bureau 6-10” de Guandong est au-dessus de la loi. Il transmet oralement les ordres de Jiang Zemin, Luo Gan et Li Changchun sans publier de documents écrits pour exercer une pression sur divers niveaux des unités de travail de base. Il contrôle aussi directement la police, les unités de la sécurité nationale et les bureaux de la sécurité de différentes unités de travail pour persécuter cruellement les pratiquants de Falun Gong.

Zhao Jingan, l’ancien vice président et superviseur administratif de Southern Reality Co. of Baoli Incorporation sous le Département de Logistique Générale de l’Armée, était bien connu dans son entreprise pour sa grande vertu et ses capacités, et il était aussi un ancien assistant bénévole du Centre d’Assistance de Falun Dafa de Guangzhou. Zhao était considéré par Li Changchun comme une « épine dans le pied ». Après la création du « Bureau 6-10 » de Guangdong, Li Changchun a employé un agent spécial pour secrètement cacher 200 copies de documents de Falun Gong dans le bureau de Zhao puis le faire arrêter par le personnel de la sécurité publique pour détention de tels documents.

En employant des ruses similaires, Li Changchun a illégalement arrêté la plupart des anciens assistants du Centre d’Assistance Bénévole du Falun Gong de Guangzhou, y compris la veuve d’un Observateur Militaire décédé des Nations Unies, Han Yuejuan. Huan était aussi l’ancien chef de section dans le Département de la Propagande du District de Dongshan, ville de Guangzhou, province de Guangdong.

Une autre méthode terroriste utilisée par Li Changchun et le système du « Bureau 6-10 » de Guangdong est d’enlever secrètement des gens sur une grande échelle. Comme on le sait, le notoire centre de lavage de cerveau dans le Camp de Travail de Sanshui est coparrainé par le Comité du Travail de la province de Guangdong, le Comité du Travail de Haute Education de la Province de Guagndong ainsi que le Département de la Justice et des Lois de la province de Guangdong sous les ordres directs du « Bureau 6-10 » du Guangdong, et ce dernier est sous les ordres directs de Luo Gan et de Li Changchun. Parmi les pratiquants de Falun Gong enlevés pour le centre de lavage de cerveau, tous l’ont été alors qu’ils allaient travailler ou directement chez eux par la police ou le « Bureau 6-10 ». Nombre de leurs parents et leurs entreprises ne savaient même pas où se trouvaient ces pratiquants à ce moment.

Dans le Centre de Lavage de Cerveau du Camp de Travail de Sanshui et le Centre de Réhabilitation pour Drogués de Huangpu (un centre de lavage de cerveau), « Ceux qui n’abandonnent pas la pratique seront envoyés en camp de travail forcé, » est ce à quoi sont confrontés d’emblée presque tous ceux qui sont enlevés. Avec le soutien du camp de travail forcé et du Centre de Réhabilitation pour Drogués, ces ceux centres de lavage de cerveau avaient illégalement détenu plus de 500 pratiquants de Dafa envoyés de différents endroits à Guangdong en 2001. Presque 300 d’entre eux dans le centre pour hommes et plus de 500 dans celui pour femmes. Les centres de lavage de cerveau sont devenus la base perverse qui a permis à Li Changchun de se promouvoir lui-même par le sang et les pleurs des pratiquants de Dafa ainsi que de leurs membres familles.

Publié: Lundi, 5. juillet 2004

Traduit en Europe, de l'anglais :