Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Mme Zhan Ye'an de la province de Guizhou est paralysé et est décédée des suites des tortures subies au camp de travail

Dimanche 14 août 2005

(Minghui.org)


Mme Zhan Ye'an, une pratiquante de Falun Dafa, était une employée de l'institut médical de la ville de Guiyng dans la province de Guizhou.  Elle a été arrêtée et détenue au camp de travaux des femmes de la province de Guizhou, pour avoir clarifié la vérité au sujet de Falun Dafa.  Elle est devenue émaciée et a paralysé suite à une longue torture.  A la fin du mois de mai 2005, on l’a finalement renvoyée chez elle parce qu'elle était mourante.  Elle est décédée le 16 juin 2005.
 

Mme Zhan Ye'an avait 57 ans.  Son employeur a cessé de lui payer son salaire après le début de la persécution de Falun Gong par le PCC en 1999 et il cessa de lui donner du travail.  Son mari a demandé le divorce,  mais elle est restée toujours ferme dans sa cultivation de Falun Dafa et a toujours clarifié la vérité aux policiers et aux fonctionnaires de gouvernement.  Au mois d’août de l’an 2002, elle est allée rendre visite à sa famille à Shanghai et a été arrêtée lorsqu’elle clarifiait la vérité.  La police l'a condamné à trois ans de travaux forcés au camp de travail pour  femmes de Guizhou.

Selon des témoins oculaires, un jour au début du printemps 2003, la police a permis à Mme Zhan de marcher dehors pour respirer de l'air frais, mais elle n'avait pas l’énergie nécessaire pour se déplacer.  Elle semblait très faible et s’appuyait contre le mur et gardait les yeux  fermés.  Li Jianying, une gardienne de la prison lui a demandé si elle avait mangé.  Elle n'a pas répondu.  Ses cangues personnelles [1] ont dit : « Elle a mangé la moitié d'un sac des nouilles Ramon. »  Li Jianying a maudit Mme Zhan.  Mme Zhan a crié de toutes ses forces : «Falun Dafa est bon! »  Les droguées qui étaient emprisonnées sont accourues pour lui couvrir sa bouche.  Elles l'ont soulevée et l’ont transportée rapidement à l'intérieur. 

Mme Zhan Ye'an a été torturée pendant longtemps au camp de travail des femmes de Guizhou.  Elle a fait une longue grève de la faim pour protester contre la persécution et a été brutalement gavée.  A la fin, elle ne pouvait plus prendre soin d'elle-même.  Elle a paralysée et elle est émaciée.

Les gardiens de la prison l'ont envoyée à l'hôpital du département de police au troisième étage du camp.  Elle était mourante et les gardiens de la prison l’ont alors renvoyée chez elle à fin du mois de mai 2005.  Arrivée à la maison, elle a crié d’une voix faible : « Falun Dafa est bon! »  20 jours plus tard, elle est décédée le 16 juin 2005. 

En l’an 2003, plus de cent pratiquantes de Falun Dafa étaient détenues au camp de travail des femmes de Guizhou.  Mme Zhan est la troisième torturée à mort dans  ce camp.  La première était Mme Han Ming, 30 ans, une employée de l'usine mécanique de Pingshui dans le comté de Pingba.  Elle fut battue par la gardienne de prison, Gu Xinying, attachée par huit gardiens, a reçu quatre injections forcées de drogues inconnues, qui lui ont fait contracté les muscles au point que ses jambes ont paralysé.  Elle est décédée le 20 mars 2003.  La deuxième était Mme Zou Qianzhu, 44 ans, de la ville de Tongren, province de Guizhou.  Elle a été torturée à mort le 22 octobre 2004 et son corps fut secrètement incinéré.

 [1]  Il y avait « les cangues connus »  et «les cangues secrets » [note: la cangue, le nom d'un instrument de torture, est maintenant utilisé pour désigner une personne qui surveille le comportement des pratiquantes.]

Traduit de l’anglais au Canada le 10 août 2005