Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

La coalition globale pour amener Jiang devant la justice : la décision du tribunal espagnol est une référence pour la justice internationale

Mercredi 2 décembre 2009 |   Écrit par Kerry Huang

(Minghui.org)

Le tribunal national espagnol a récemment accusé cinq hauts fonctionnaires du Parti communiste chinois (PCC), y compris l'ancien chef du Parti communiste, Jiang Zemin, et ses partisants farouches Luo Gan, Bo Xilai, Jia Qinglin et Wu Guanzheng, de génocide et de torture du Falun Gong. Theresa Chu, l’avocate et porte-parole pour la Coalition globale pour amener Jiang devant la justice, a déclaré que la décision du tribunal espagnol est la plus droite et une référence pour la communauté juridique internationale. Elle a demandé à d'autres pays d’aider à amener ces auteurs de la persécution du Falun Gong devant la justice.

La décision du tribunal espagnol a établi un modèle droit pour la communauté juridique internationale

Après deux années passées à rassembler des preuves et à enquêter de façon minutieuse, le tribunal national espagnol a publié une sommation. L'avis du tribunal a déclaré que si les accusations contre les accusés sont établies, ils sont susceptibles de faire face à des peines d'emprisonnement allant jusqu'à 20 ans et peuvent être économiquement responsables des dommages pour les victimes. Si les accusés ne répondent pas au tribunal dans un délai de six semaines, le juge pourrait publier des mandats d'arrêt contre eux.

Theresa Chu a dit que la décision du tribunal national espagnol a une grande signification pour la communauté internationale et la Chine continentale et a établi un modèle droit pour la communauté juridique internationale.

Theresa Chu a dit que le litige lié aux abus des droits de l'homme contre le Falun Gong est le plus grand litige des droits de l'homme du XXIème siècle. Depuis 2000, les principaux coupables de la persécution du Falun Gong - la clique dirigée par Jiang Zemin, y compris 25 fonctionnaires communistes des actuels et anciens Ministère de l'éducation et Ministère de la sécurité d'état - ont été poursuivis dans plus de 30 pays. Il y a 18 procès contre Jiang Zemin, parmi lesquels cinq sont des litiges civils et le reste sont des poursuites criminelles.

Mme Chu a précisé que les crimes de génocide et de torture sont considérés comme les crimes contre l'humanité les plus odieux et les plus sérieux dans les conventions internationales des droits de l'homme. Si les prévenus sont accusés d'avoir commis ces crimes, ils ne seraient plus protégés par leur immunité diplomatique.

Selon Mme Chu, les cinq accusés ne répondront peut-être pas à la sommation, mais elle a dit, « Nous encourageons le tribunal national espagnol de garder [la pression] et de transmettre des mandats d'arrêt aux accusés afin de les mener à la justice. »

Mme Chu a également déclaré que les avocats des droits de l'homme qui représentent les pratiquants de Falun Gong espèrent que tous les pays qui ont un traité d'extradition avec l'Espagne extraderont les cinq accusés vers l’Espagne si ces malfaiteurs voyagent dans leur pays. Quant aux pays qui n'ont pas de traité d'extradition avec l'Espagne, tant qu’ils ont une loi pour punir des crimes de torture et de génocide, ils devraient punir ces malfaiteurs pour leur participation à la persécution du Falun Gong.

Ceux qui ont exécuté et appliqué la persécution feront finalement face à des procès historiques

Mme Chu a ajouté, « En outre, nous avons vu le niveau plus profond de la signification de la décision, qui est de permettre au peuple chinois de voir que la communauté internationale a reconnu la persécution des pratiquants de Falun Gong comme illégale. Les personnes qui ont exécuté et appliqué les ordres de persécution seront jugées dans des procès droits et historiques pour leur participation à la persecution. »

Mme Chu a indiqué que le Parti communiste en Chine continentale continue à manipuler les gens pour qu'ils continuent à persécuter les pratiquants de Falun Gong. « Nous croyons que la plupart des fonctionnaires communistes qui ont participé à la persécution ont entendu parler de cet accusation. Peut-être vont-ils comprendre qu'ils seront punis par la loi pour avoir suivi Jiang Zemin en commettant de tels crimes monstrueux, » a-t-elle ajouté.

Demander à ceux qui sont impliqués dans la persécution de racheter leurs crimes

Mme Chu a dit, « Nous espérons sincèrement qu’ils [ceux impliqués dans la persécution] démissionneront bientôt du PCC et de ses organismes affiliés et cesseront de participer à la persécution du Falun Gong. Encore plus important, nous espérons que ces fonctionnaires du PCC révéleront ce qu'ils ont fait dans la persécution et aideront les personnes du monde à apprendre les faits, dans un effort pour racheter les crimes qu'ils ont commis. »