Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

M. Xu Dawei, un pratiquant de la province du Liaoning mentalement instable après huit ans de prison (Photos)

Vendredi 27 février 2009

(Minghui.org)

M. Xu Dawei, 35 ans, est un pratiquant de la municipalité Yingermen, comté de Qingyuan, agglomération de Fushun, province du Liaoning. Avant qu’il ne soit arrêté voici huit ans, M. Xu était chef dans un restaurant de l’agglomération de Shenyang, province du Liaoning, et il était en bonne santé. Lorsqu’il a été libéré le 3 février 2009, ses cheveux étaient devenus gris, son corps était couvert de cicatrices, il était émacié et était mentalement instable

M. Xu Dawei, pratiquant de la province de Liaoning (La photo a été prise quelques mois avant qu’il ne soit arrêté.) )

Après huit ans de prison, M. Xu Dawei était émacié et mentalement instable. Il avait de nombreuses cicatrices sur le corps causées par des décharges électriques. .

En janvier 2001, M. Xu Dawei a été arrêté par le Poste de police de Shengli, Département de police de Heping, dans l’agglomération de Shenyang. Liang Zhu, directeur du poste de police, a été promu au Bureau 610du district Heping du fait de l’arrestation de M. Xu. L’agent Zhou Chunwei était aussi impliqué dans l’arrestation.

M. Xu Dawei a été condamné à huit ans de prison par la cour de district de Heping. Il a été emprisonné et torturé dans la prison Dabei de l’agglomération de Shenyang, puis dans la prison N° 1 Lingyuan, la prison N° 2 Fushun, et la prison Dongling de l’agglomération de Shenyang.

On ne connaît pas l’étendue de ce qu’il a souffert dans ces prisons. En voici cependant quelques faits.
Fin janvier 2003 dans la prison Dabei de l’agglomération Shenyang, M. Xu a été battu et enfermé dans une petite cellule sombre de moins de 4mètres carrés. La personne responsable était Li Jianguo, le gardien chef de la salle de la prison.

Le 29 octobre 2003, dans la prison N °1 de Lingyuan, M. Xu a été emmené dans la ‘’Division de surveillance stricte.’’ Il y a été torturé.

Au moins à deux reprises, alors qu’il se trouvait dans la huitième salle de la prison N° 1 Lingyuan, M. Xu a été incarcéré en petite cellule. Il est resté menotté et enchaîné pendant plusieurs mois, et choqué avec des matraques électriques à maintes reprises. La personne responsable était Wang Liming, le gardien chef de la huitième salle de la prison.

Suite à la torture, M. Xu a développé des symptômes de pleurésie. Du fluide emplissait la moitié de ses poumons.

Il y a environ deux ans, M. Xu a été transféré dans la troisième salle de la prison Dongling de l’agglomération Shenyang. Il y a été battu. Les personnes responsables étaient le directeur de la prison Li Zhong et les gardiens Hu Xizhong et Qi Jinglong.

Au cours des deux années passées, la famille de M. Xu s’est rendue à la prison presque tous les mois. Ils n’ont été autorisés à voir M. Xu qu’une seule fois. Les autres fois, leurs demandes de visite ont été rejetées, et suivis de remarques insultantes envers Falun Gong, ou on leur a dit que M. Xu se trouvait sous ‘’stricte surveillance.’’

La seule visite de sa famille a eu lieu le 14 février 2008. M. Xu était maigre, mais son était mental, ses paroles et son raisonnement étaient tous normaux.

Le 3 févier 2009, M. Xu Dawei a été libéré après huit ans. La famille était choquée lorsqu’ils l’ont vu. Ses cheveux étaient gris, il était émacié, avait des yeux sans expression, et n’a pas reconnu sa famille.

La poitrine et l’abdomen de M. Xu avaient de nombreuses cicatrices brunes suite aux chocs électriques. Il avait de l’œdème aux mains et aux pieds. Son genou et sa cheville droite avaient des croûtes. Ses fesses étaient d’un pourpre sombre suite à une nécrose.

Après avoir été emmené chez lui, M. Xu s’est accroupi contre le mur et était trop effrayé pour bouger. Sa famille a continué à lui dire : ‘’Tu es à la maison. Ne sois pas effrayé.’’ Alors que le temps passait, M. Xu s’est finalement senti suffisamment en sécurité pour s’asseoir sur le lit.

Après que sa famille a pris soin de lui, avec le temps, M. Xu a pu recouvrer. Après avoir retrouvé une cohérence mentale, il a dit à sa famille : ‘’La prison m’a injecté des drogues psychotropes. Ils m’ont battu avec leurs poings, et m’ont donné des coups de pieds.’’

Li Zhong, directeur de la prison Dongling de l’agglomération de Shenyang: 86-24-24711754
Zhou Qingjun, directeur de la prison Dongling de l’agglomération de Shenyang: 86-13998151887 (Portable)
Guo Baoyuan, directeur de la troisième salle, prison Dongling de l’agglomération de Shenyang
Huo Xizhong, Qi Jinglong, Feng Chunjun, Zhou Guanghong, chefs de la prison Dongling de l’agglomération de Shenyang
Wang Fa, instructeur politique de la troisième salle, prison Dongling de l’agglomération de Shenyang

Article correspondant :

Traduit de l’anglais le 24 février 2009