Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une pratiquante de Jilin est décédée suite à une persécution répétée continue

Mardi 23 novembre 2010

(Minghui.org)


Par un correspondant de la province de Jilin, Chine



Nom : Qi Yuzhen (齐玉珍)
Genre : Féminin
Âge 60 ans
Adresse : Inconnue
Profession : Inconnue
Date du décès : 8 avril 2010
Date de la dernière arrestation : 20 mai 2004
Dernier lieu de détention : Centre de détention de l’agglomération de Jilin (吉林市看守所)
Ville : Jilin
Province : Jilin
Sévices subis : Chocs électriques, condamnation illégale, passages à tabac, torture, gavage
forcé, interrogatoire, détention, harcèlement.


Une pratiquante âgée, Mme Qi Yuzhen, de l'agglomération Jilin a été soumise à toutes sortes d' abus et des mauvais traitements ces onze dernières années de persécution brutale des pratiquants de Falun Gong en Chine. Elle est décédée suite à la persécution, le 8 avril 2010.
.
Mme Qi a été arrêtée cinq fois, et détenue dans plus d’une dizaine d’installations, y compris le poste de police de Tiananmen, celui de Dongtieying, district Fengtai, le centre de détention du district Fengtai, la section du département de police de Tienenmen, le centre de détention Qinghe dans le district Xicheng, le poste de police Guanqunei, dans le district Xichang, le centre de détention administrative de l’agglomération de Shenyang, le centre de détention de l’agglomération de Shenyang, le centre de détention de l’agglomération de Liaoyang, le camp de travaux forcés Longshan et le camp de travaux forcés de Masanjia. Mme Qi a été soumise à prés de 600 jours de graves abus et torture lors de sa détention, la conduisant au seuil-de-la-mort.

Depuis qu’elle a commencé à pratiquer Falun Gong en avril 1998, elle s’est comportée en accord avec les principes d’Authenticité-Bonté-Tolérance. Ses maladies, dont de l'hypertension et des problèmes cardiaques, ont disparu. Sa famille et ses voisins ont aussi fait son éloge pour être devenue une meilleure personne.

Après que la persécution frénétique du Falun Gong par le Parti communiste chinois ait commencé le 20 juillet 1999, Mme Qi s’est rendue à Changchun afin d'y demander justice au nom du Falun Gong. Elle a évité les postes de contrôle policiers dans les stations de transfert de bus, a réussi à prendre un bus et est arrivée au bureau du gouvernement provincial pour expliquer aux fonctionnaires la véritable situation de Falun Gong.


Mme Qi a continué vers Pékin. Elle est arrivée place Tiananmen, le 27 octobre 2000 et a pratiqué le second exercice (Position debout du Falun) sur la place. Cinq agents de police l’ont arrêtée en la maltraitant verbalement et physiquement. Mme Qi a crié : " Falun Dafa Hao [Falun Dafa est bon] !" " Falun Dafa est la Loi juste !" "Restaurez la réputation de mon Maître ! " " Restaurez la réputation du Falun Dafa ! " Les agents de police l’ont saisi aux épaules et traînée vers un véhicule de police contre sa volonté. Ils l’ont giflée au visage et amenée dans un centre de détention.


Mme Qi a refusé de révéler son nom et son âge à ses ravisseurs. Quatre gardes l’ont injuriée. Un garde a utilisé une cigarette allumée pour lui brûler le nez et le visage, puis l’a obligée à enlever son manteau et ses chaussures, la laissant debout pieds nus sur le sol de béton froid. Un garde l'a alors giflée au visage et lui a donné des coups de pieds dans l’estomac. Lorsqu’elle est tombée, il a saisi ses cheveux, l’a relevée et lui a donné à nouveau un coup de poing. Il a aussi marché sur ses pieds nus et lui a arraché une grosse touffe de cheveux. La torture n’a cessé qu’à 23 :00 heures, lorsque son tortionnaire a été épuisé.


Peu après, l’agent Zhang du bureau des pré-procès est entré dans la pièce et a immédiatement choqué et battu Mme Qi avec une matraque électrique. Mme Qi a refusé de lui dire son nom et l’adresse de son domicile. Elle a alors commencé une grève de la faim pour protester contre la persécution. Les gardes ont ordonné à un médecin du centre de détention de la gaver de force, mais celui-ci n’a pas osé parce que la pression sanguine de Mme Qi était de 220. Cette dernière a été libérée le même soir.


Mme Qi s’est de nouveau rendue place Tiananmen dans la matinée du 25 novembre 2000. Elle a déployé une bannière et crié : " Falun Dafa Hao [Falun Dafa est bon] ! " et en conséquence, a été emmenée dans le département de police de Tiananmen. Lorsque le bureau de liaison de sa ville à Pékin a envoyé des personnes pour la ramener, Mme Qi et un autre pratiquant se sont échappés et sont retournés sains et saufs dans-leur-ville-natale.
.
Mme Qi et un autre pratiquant sont arrivés à Pékin, par train une fois de plus, le 8 décembre 2000. Ils ont distribué des informations et discuté avec les gens au sujet de Falun Gong. Ils se sont à nouveau rendus Place Tiananmen, le 28 decembre 2000, ont pratiqué la méditation assise et crié : "Falun Dafa Hao [Falun Dafa est bon] " Ils ont été aussitôt au département de police de Tiananmen. Plus de 700 pratiquants de tout le pays ont été envoyés dans différents centres de détention de Pékin ce jour-là. Elle a été envoyée dans le centre de détention Qinghe, district de Xicheng, et plus tard transférée au poste de police de Guanqunei, dans-le-district-de-Xicheng.

Les fonctionnaires du Ministère de la sécurité publique de Pékin ont utilisé plus de 100 véhicules de police le 31 décembre 2000, chaque véhicule contenant 14 pratiquants de Falun Gong, et les ont emmenés dans d'autres provinces. Mme Qi a été envoyée dans la province du Liaoning. Les pratiquants de huit véhicules de police ont été envoyés dans le centre de détention de Shenyang. Plus de 100 pratiquants ont été par la suite divisés en trois groupes. Le premier groupe de plus de 40 pratiquants est resté dans le centre de détention. Le groupe de Mme Qi a été envoyé dans le centre de détention administratif de l’agglomération de Shenyang, puis transféré dans le centre de détention de l’agglomération de Shenyang, le 1 février 2001.

Plus tard, les fonctionnaires du comité politique et judiciaire de l’agglomération de Shenyang ont transporté Mme Qi dans le camp de travaux forcés de Longshan, puis dans le centre de détention de l’agglomération de Liaoyang. Finalement, les persécuteurs l’ont soumise à trois ans de travaux forcés et détenue dans le camp de travaux forcés de Masanjia.


Dans le camp, Mme Qi a résisté à la persécution. Elle n’a pas porté l’uniforme du camp, a refusé de réciter les règlements, n’a pas effectué les exercices, ni les travaux forcés ni n’a répondu à l’appel. Mme Qi a été soumise à 575 jours d’abus et de mauvais traitement brutaux, et a fait sept grèves de la faim. Elle a été brutalement gavée, ce qui lui a cassé toutes les dents. Elle a frôlé la mort de nombreuses fois au cours du gavage. En particulier, lors de sa grève de la faim de 100 jours, elle a été menottée et attachée à un lit pendant une longue période. Le tube d’alimentation nasal a été laissé inséré pendant une longue période. Elle a reçu des injections intraveineuses, et a été gavée avec des solutions hautement concentrées en sel qui lui ont endommagé la bouche et l'œsophage, entrainant des ulcères gastriques, et lui faisant vomir du sang.


La souffrance de Mme Qi a éveillé la conscience de certains gardes. Ils lui ont dit: " Vous feriez mieux de manger quelque chose. Je ne peux supporter de vous voir souffrir. Vous pouvez pratiquer les exercices [de Falun Dafa] lorsque je suis de service. "


Mme Qi a été inconditionnellement libérée le 9 juillet 2002. Elle était émaciée et ses cheveux étaient devenus blancs. Elle ne pouvait pas marcher fermement et était incapable de redresser le bas de son dos. Ses mains n’étaient même pas suffisamment fortes pour tenir des baguettes. Elle était au seuil de la mort, lors de sa libération du camp, mais elle a recouvré par la suite.


Mme Qi et un autre pratiquant ont été arrêtés le 9 mai 2004, alors qu’ils rendaient visite à un ancien pratiquant. L’agent Gao Yang parmi d’autres du poste de police Dongjuzi, district Changyi a procédé à l’arrestation. Mme Qi a été menottée les mains derrière son dos. L’autre pratiquant a été menotté à un tuyau de chauffage. Le responsable de la division de la sécurité intérieure du district Changyi, Du Xingze, est arrivé au poste de police et a battu les deux pratiquants. Mme Qi était couverte de meurtrissures et a été enfermée cette nuit-là, dans une cage de métal dans la cour du département de police de Changyi. Le lendemain, elle a été envoyée dans le centre de détention de l’agglomération de Jilin.

Au cours des plus de onze ans, Mme Qi a été soumise à une persécution prolongée et terrible. Elle est décédée le 8 avril 2010, suite à toutes ses souffrances.


Traduit de l’anglais en France