Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une professeur d'Anglais de la province du Hunan meurt en raison de la persécution

Mardi 31 août 2010

(Minghui.org)


Par un correspondant de la province du Hunan, Chine


Nom : Chen Liying (陈立英)
Genre : Féminin
Âge : 60 ans
Adresse : Ville de Yueyang, province de Hunan
Profession : Professeur d'anglais du secondaire
Date du décès : Fin septembre 2005
Date de la dernière arrestation : Janvier 2001
Dernier lieu de détention : Centre de détention de la ville de Yueyang (岳阳市看守所)
Agglomération : Yueyang
Province : Hunan
Persécution endurée : Lavage de cerveau, harcèlement, surveillance, détention, extorsion, licenciement
Principaux persécuteurs : Su Shaolai (苏少来)



Mme Chen Liying de la ville de Changsha, province du Hunan, enseignait l'anglais au lycée de Yizhong dans la ville de Yueyang. Elle était un professeur capable et enseignait à beaucoup d'étudiants. Mme Chen a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998.


En 1998, Mme Chen a été engagée pour enseigner dans une école à Zhuhai, province du Guangdong. Elle avait plaisir à faire des exercices de qigong le matin. Un jour dans un parc, elle a vu un groupe de pratiquants de Falun Gong et a été attirée par leur énergie harmonieuse. Elle s’est arrêtée pour les regarder. Quand un coordinateur est venu lui présenter le Falun Gong, elle a dit de façon dédaigneuse: " Si le Falun Gong peut ouvrir mon circuit céleste, alors je le pratiquerai." Le coordonnateur a proposé qu'elle lise " Zhuan Falun " . Elle a commencé à lire le livre avec beaucoup de doutes, mais tout en lisant, elle a vu des rangées et des rangées de caractères colorés qui émettaient de la lumière. En même temps, elle a senti un courant chaud se déversant du sommet de sa tête, et son circuit céleste a été ouvert. Elle savait qu'elle avait obtenu quelque chose, et elle a commencé à pratiquer le Falun Gong.


陈立英


Mme. Chen Liying


Mme Chen a éprouvé le caractère merveilleux de Falun Dafa et savait qu’on devait être résolu dans la cultivation, aussi a-t-elle abandonné toutes les pratiques précédemment apprises et pratiqué le Falun Gong de tout son coeur. Elle l'a présenté à ses amis, à des hommes d'affaires, et aux fonctionnaires de gouvernement avec qui elle était en contact. Quand la répression du Falun Gong a commencé en 1999, elle est devenue une cible de la persécution. Mme Chen n'a pas voulu abandonner la pratique. Elle pensait que les principes Vérité-Compassion-Tolérance étaient bons et qu'être une bonne personne était une chose appropriée à faire. Peut-être que les gens qui la persécutaient ne comprenaient pas le Falun Gong, a-t-elle pensé. Elle a donc expliqué la bonté de Falun Dafa à ceux qui voulaient la «" transformer " ». Sous des ordres du " Bureau 610 " local, l'administrateur de l'école et la police locale l'ont amenée dans un centre de détention pendant un mois. L'administrateur de l'école l'a licenciée et contacté l'école de la ville de Yueyang, où elle enseignait auparavant, pour qu’ils la reprennent.


Dès qu'elle est retournée à Yueyang, Su Shaolai, un agent du bureau 610 du lycée de Yizhong, et d'autres bureau 610 municipal, l'ont mise sous surveillance. Elle a perdu sa liberté et ne pouvait pas rentrer chez elle. Elle a été amenée à des sessions de lavage de cerveau et soumise aux pressions pour la faire renoncer à la pratique. Après six mois de lavage de cerveau, elle refusait toujours de coopérer. Une fois, quand on lui a permis d'utiliser la salle de bains, elle a saisi l'occasion pour s'échapper. La personne de surveillance l'a vue escalader le mur et l’a tirée par les jambes. Elle a donné un grand coup de pied et s'est élevée au-dessus du mur, mais elle est tombée de l'autre côté et a perdu connaissance. Elle a été amenée à l'hôpital. Quand elle s'est réveillée, elle a réalisé qu'une de ses jambes était cassée. Elle a exigé de rentrer chez elle. Une fois rentrée, elle a continué à pratiquer le Falun Gong. Vingt jours plus tard, elle pouvait marcher à l'aide d'une canne. De nouveau, elle a éprouvé les miracles de Falun Dafa.


En janvier 2001, sous les ordres du bureau 610 municipal, le personnel du bureau 610 du lycée et le commissariat de police local ont arrêté Mme Chen et l'ont amenée au centre de détention de la ville de Yueyang pour trois mois.


Le 23 janvier 2001, le Parti communiste chinois a orchestré l'incident de « l'auto-immolation » sur la Place Tiananmen pour calomnier et inciter à la haine envers le Falun Gong. La persécution du Falun Gong s'est dès lors intensifiée. Les pratiquants détenus au centre de détention de la ville de Yueyang ont " clarifié la vérité " aux gardes et fait une grève de la faim pour protester de la persécution. En conséquence, les vies de plusieurs pratiquants étaient en danger. Finalement, les autorités ont fait des compromis et libéré les pratiquants détenus.


Avant sa pratique du Falun Gong, Mme Chen souffrait d'une maladie d'estomac, de rhumatismes, et de fibromes utérins. Après avoir commencé la pratique, elle a retrouvé la santé et ses maladies ont disparues. Cependant, la persécution prolongée a eu raison de son esprit et de son corps. Pendant sa détention, elle a commencé à saigner anormalement. Elle a informé le médecin de la prison et demandé à être libéré sans condition. Le bureau 610 a rejeté sa demande et a voulu la transférer au camp de travail forcé de Zhuzhoubaimalong pour deux ans. Cependant, parce qu’on lui avait diagnostiqué une grave hypertension et un cancer utérin, le transfert a été refusé. Les autorités n'ont pas voulu assumer la responsabilité pour sa vie et l'ont renvoyé chez elle. Ils ont extorqué 4.000 yuans comme «caution» à son fils avant de la libérer.


Après sa libération, la santé de Mme Chen est devenue instable. Elle était constamment surveillée et harcelée. En conséquence, sa santé a empirée en raison de la pression. Une fois, elle s'est évanouie dans la rue et elle n'a pu marcher jusqu'à son domicile qu’un bon moment après avoir repris conscience. Son corps a enflé, et elle saignait constamment. Elle est décédée fin septembre 2005.


Traduit de l’anglais en France