Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Mme Gao Jie de la province de Liaoning dans un état critique suite à sa persécution

Lundi 7 février 2011

(Minghui.org)


Par un correspondant de la province de Liaoning, Chine


Mme Gao Jie, un docteur de 42 ans de la ville de Dadianzi, canton de Tieling, province du Liaoning, est sans connaissance et dans un état critique suite à une persécution à long terme pour sa croyance en Falun Gong. Elle est en soins intensifs à l'hôpital de la ville de Tieling.



Mme Gao Jie avant d'être persécutée



Mme Gao Jie après avoir été persécutée


Mme Gao souffrait d'une tumeur cérébrale incurable qui ne pouvait pas être traitée médicalement ni chirurgicalement. Miraculeusement, elle a pu guérir par la pratique du Falun Gong. Depuis que le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter le Falun Gong le 20 juillet 1999, elle a été soumise soumise à de sérieux mauvais traitements pour sa croyance.


Mme Gao a été dénoncée à la police alors qu'elle «clarifiait les faits» à propos de Falun Gong le 13 novembre 2007. Les policiers de la division de sécurité nationale de la ville de Tieling l'ont «illégalement arrêtée» dans la clinique où elle travaillait. La police a fouillé sa résidence et confisqué un ordinateur, des livres et des matériaux de Falun Gong. Son mari, M. Dong Qinyu, également pratiquant, a aussi été arrêté, et le couple a été détenu dans un centre de détention.


Alors qu'elle était dans le centre de détention, la tension artérielle de Mme Gao est soudainement montée. Elle a développé des symptômes d'attaque et ne pouvait plus parler. Parce que son état représentait un danger pour sa vie, le juge Li Zhong du tribunal d'arrondissement de Yinzhou, cjargé de son cas, a permis à la famille de Mme Gao de la ramener chez elle pour des soins médicaux.


Le mari de Mme Gao a été plus tard condamné à cinq ans de prison et détenu dans la division1 de la prison de Panjin.


Mme Gao a décidé de rester loin de chez elle tout en suivant le traitement médical afin d'éviter davantage de persécution. Cependant, ses symptômes d'attaque se sont reproduits plus tard, et son ami l'a accompagnée à l'hôpital régional de Yinzhou le soir du 12 juin 2010. Li Zhong a alors donné l'ordre de son arrestation immédiate, et elle a été emmenée au centre de détention de la ville de Tieling en dépit de ses demandes répétées de voir un docteur pour ses symptômes.


Les fonctionnaires de centre de détention ont emmené Mme Gao dans un hôpital pour un examen plus tard ce même soir. Cependant, le retard de soins médicaux a fait que son état a empiré. Le docteur lui a diagnostiqué de l'hypertension et a dit qu'elle avait subit une attaque, mais les fonctionnaires du centre de détention ont continué à la détenir en dépit de son état fragile.


La famille de Mme Gao a demandé à plusieurs reprises aux fonctionnaires et à Li Zhong du centre de détention la libération de Mme Gao pour des soins médicaux, mais en vain.


Les parents de Mme Gao ont appelé le centre de détention le 31 août 2010, pour demander une visite. Le chef Shi du centre de détention leur a dit qu'ils devraient payer 850 «yuans» pour lui rendre visite, déclarant que l'argent était pour l'examen physique de Mme Gao. Ses vieux parents ont dû emprunter l'argent afin de voir leur fille. Pendant leur visite, ils ont vu que l'état de leur fille avait empiré : son teint était foncé, ses yeux ternes, et son discours mal articulé.


Le 1er septembre 2010, les parents de Mme Gao ont encore demandé au fonctionnaire du centre de détention de la libérer en raison de sa mauvaise santé. Shi leur a alors dit qu'ils devraient encore payer 6.700 yuans pour sa libération. Les parents de Mme Gao ont emprunté 2.000 yuans, mais quand ils sont arrivés au centre de détention le 8 septembre 2010, Shi a dit que cela n'était pas assez pour assurer la libération de Mme Gao. Shi a alors ajouté: «même si vous payez chacun 6.700 yuans, elle ne peut pas être libérée tout de suite, parce que nous devons obtenir l'approbation d'autres départements pour son procès.»


En dépit de l'état fragile de Mme Gao, le juge en chef Li Zhong du tribunal d'arrondissement de Yinzhou et d'autres fonctionnaires ont procédé à sa condamnation à quatre ans et demi d'emprisonnement. Les fonctionnaires ont fait trois tentatives pour la transférer à la prison de Shenyang, mais elle a été rejetée à chaque fois en raison de sa mauvaise santé.


L'état de Mme Gao a empiré au centre de détention. Les fonctionnaires ont accordé une liberté surveillé d'un an et l'ont libérée le 18 novembre 2010. Ils ont essayé d'extorquer 3.000 yuans de caution à sa famille, mais la famille a refusé de payer. Le soir du jour de sa libération, Li Zhong, avec un policier du centre de détention et le policier Li Hongchang du commissariat de police de ville de Dadianzi, ont harcelé Mme Gao et sa famille chez eux. Li Hongchang leur a dit que Mme Gao Jie devrait pointer au commissariat de police de la ville le jour suivant et chaque fois qu'elle aurait l'intention de quitter Tieling.


En conséquence de la persécution à long terme et de soins médicaux insatisfaisant pendant la détention, Mme Gao a eu un anévrisme cérébral peu de temps après sa libération et a été amenée à l'hôpital de la ville de Tieling pour des soins d'urgence.



Parties impliquées dans la persécution :


Juge en chef Li Zhong du Tribunal Pénal du district de Yinzhou : 86-13941029688
Chef du centre de détention de la ville de Tieling : 86-13841071234, 86-410-4563743
Chef politique du centre de détention de la ville de Tieling : 86-13904908380
Bureau du centre de détention de la ville de Tieling : 86-410-4560026, 86-410-4563743
Chef de division de sécurité nationale de la ville de Tieling Yang Lixin : 86-13904907890, 86-410-4841980


Traduit de l’anglais