Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Étudiante universitaire : Une perspective positive et pleine d'espoir sur la vie (photo)

Dimanche 24 juillet 2011 |   Écrit par le correspondant de Minghui Xia Yun de Taïwan

(Minghui.org)


Les jeunes semblent rarement avoir quoique ce soit en rapport avec la cultivation. La plupart qui pratiquent le qigong, semble le faire pour des raisons personnelles de santé; néanmoins, les jeunes représentent un grand pourcentage de pratiquants de Falun Gong. En fait, il y a beaucoup d'étudiants universitaires à Taïwan qui pratiquent le Falun Gong. Ceci est l'expérience d'un de ces étudiants universitaires.


Il y a beaucoup d'universités à Taïwan central et beaucoup d'étudiants, d’enseignants, de membres du personnel pratiquent le Falun Gong. Quelques universités ont des emplacements réguliers de pratique en groupe de Falun Gong. L'université nationale de Chung Hsing, l'université de Tunghai et l'université de Feng Chia sont les trois universités les plus prestigieuses de Taïwan central; chacun a une grande inscription d'étudiant. Il y a beaucoup de pratiquants de Falun Gong dans ces trois universités.


Il y a six étudiants diplômés qui pratiquent le Falun Gong à l'université nationale de Chung Hsing. L'un d'entre eux est Lin Lina, une étudiante diplômée de deuxième année de l'institut de Science de maladies des plantes. Elle a pratiqué le Falun Gong pendant un an et demi, et elle a changé ses perspectives sur la vie.



Arès la pratique du Falun Gong, Lin Lina sait ce qu'elle veut et ce qu'elle devrait faire


Lin Lina a appris le Falun Gong, à l’été de sa quatrième année à l'université. Le père de son ami du lycée lui a prêté une copie du Zhuan Falun. Elle a été fascinée par la phrase suivante: «La vie d’une personne qui pratique le gong a déjà été modifiée, les lignes de ses mains, la morphologie de son visage, les huit données de son horoscope et les messages transportés par son corps ne sont plus les mêmes, ils ont été modifiés.» (Zhuan Falun) Quand elle a lu cela, elle a senti avoir trouvé une balise d'espoir. Son cœur a été rempli de joie.


Lin a été confondue au sujet de la vie avant la pratique de Falun Gong. Les gens poursuivent des choses leur vie entière. Pourquoi? Chacun passe par la naissance, la vieillesse, la maladie et la mort. Cependant, il ne peut pas commander sa propre vie. Quelle est la signification de la vie? Quand elle a lu dans Zhuan Falun que la vie d’une personne peut être changée par la pratique de la cultivation, elle s'est sentie pleine d'espoir et heureuse. Elle a pensé qu'elle pourrait pouvoir trouver la signification de la vie et être le maître de sa propre vie. Elle était déterminée de prendre le chemin de cultiver le Falun Dafa.


Avant sa pratique, Lin a été facilement influencée et a voulu poursuivre ce que les autres avaient. En conséquence, elle a souvent fait des choses sans enthousiasme et n’avait pas un sens ferme de ses propres valeurs. Elle a gardé un désir fort de concurrencer, de se comparer aux autres et de concurrencer avec eux. Il y avait de la tension entre elle et les autres. Chaque fois qu'il y avait un conflit ou un ennui, elle n’admettait pas ses propres points faibles. Au lieu de cela, elle se plaignait toujours au sujet des autres. Plus qu'elle se plaignait, plus qu’elle était contrariée. Son humeur était instable en raison de cela. Une fois soumise à la tension, elle essayait de parler aux autres, faire des emplettes, ou sortir pour libérer sa tension. Cependant, ceci faisait seulement plus de tension et ne résolvait pas le problème fondamental.


Après que Lin ait commencé à pratiquer, chaque fois qu'elle rencontrait un problème, elle découvrait où elle n’avait pas réussi en étudiant les livres de Falun Dafa. Alors, elle savait comment se corriger elle-même et cela l’aidait à résoudre les conflits.


L’ incident qui a le plus impressionné Lin: son instructeur a une fois sévèrement critiqué son travail de recherches. Chacun a pensé qu'elle se défendrait et discuterait avec son instructeur. Bien qu’elle ait été blessée, elle n’a pas dit un mot à ce sujet. Au lieu de cela, elle a continué à bien faire son travail. Un étudiant l'a vue et l’a félicitée pour sa tolérance. Lin a su que c'était un test de xinxing et a su comment faire face au problème.


Par sa pratique de cultivation, Lin a appris que le but de faire des choses bien, n'est pas d'obtenir des éloges et des compliments, ni pour entrer en compétition avec les autres. C’est pour remplir ses responsabilités. Par le processus de regarder en soi, elle s'est rendue compte qu'elle avait la mentalité de finir les choses d’une manière superficielle et de ne pas prêter assez d'attention à la qualité. Elle avait également le désir de se vanter en travaillant sur un projet. C'est ce qui l'avait fatiguée le plus. Elle s'est rendue compte que l'attitude correcte est de faire ce que nous sommes censés faire consciencieusement. Ainsi, dès lors, elle a abandonné sa mentalité et sa tendance à se quereller et elle a essayé d'être prévenante pour les autres. Les conflits se sont naturellement résolus.


Elle n’aurait jamais pu parvenir à ces compréhensions avant la pratique. Lin s'est rendue compte que la clef est de bien faire son travail. Elle ne s'inquiète plus ce que les gens pensent d’elle. Elle travaille plus dur dans ses recherches et son instructeur est devenu plus confiant en ses capacités.


Aujourd’hui, Lin s'entend facilement avec les autres. Elle sent que la cultivation l'a aidée à se comprendre et à changer ses notions et attitudes. Comme Lin l’a découvert, ce n’est que quand quelqu’un peut éliminer les soucis et les attachements et qu’il peut devenir le maître de sa propre vie.


Lin n'est plus confuse au sujet de sa vie. Elle sait ce qu'elle veut et ce qu'elle devrait faire. Elle est de nouveau positive et pleine d'espoir.



Traduit de l’anglais au Canada