Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Cultiver Dafa diligemment, clarifier les faits et s'empresser de sauver les gens

Mardi 14 février 2012 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa de Pékin


De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

(Minghui.org)


Extrait :


La première fois que j'ai fait la « Position debout du Falun », le deuxième exercice de Falun Dafa, j'ai senti une scène tourbillonner dans mon œil céleste. J'ai senti les mêmes sensations le jour suivant et j'ai senti comme si je tenais une grande boule de feu qui se déversait dans mon corps. Après que je sois retournée à la maison, j'ai dit à mon mari que je voulais me concentrer sur Dafa et que je ne me battrais plus avec lui. Il aimait jouer et a souvent négligé la famille tandis que je m'occupais de ses parents de 80 ans ; nous étions très pauvres. Il a été ému par ma décision et a dit qu'il stopperait le jeu. Cependant, cette nuit-là j'ai découvert que les 500 yuans que j'avais emprunté à un pratiquant avaient disparu. J'ai juré de colère. Quand je suis sortie, je me suis coincé le doigt dans la porte et il saignait beaucoup. Je savais que j'avais tort et que le Maître m'aidait à me débarrasser de mes attachements. Le saignement a tout de suite arrêté. Je me suis mise à genoux et j’ai remercié le Maître. J'ai partagé ce miracle avec les compagnons de pratique au site de pratique cette nuit-là.


- de l'auteur


Je suis d'âge moyen et j’ai dû prendre soin de mes parents et de mes enfants. J'ai dû faire face à toutes sortes de personnes dans la société et j'ai vécu une vie très dure. Quand j'ai obtenu la première fois Dafa, j'espérais guérir mes maladies.


Commencer à cultiver Dafa


J'ai appris Dafa en mai 1996. Après le travail, je suis montée sur ma bicyclette avec mon fils pour aller dans une autre ville pour regarder la vidéo des conférences de Fa du Maître. Ils étaient déjà en train de montrer la troisième conférence. Avant de partir, j'ai remarqué que la chambre à air d'un de mes pneus était exposée, mais elle est restée intacte pendant tout le voyage.


Une autre fois, nous ajoutions une chambre à notre maison. Je suis tombée d'un endroit élevé et un support en acier m'a frappée à la tête. Je l'ai couverte de ma main, espérant de ne pas avoir des yeux au beurre noir. Le jour suivant, mes jambes étaient noires et bleues, mais ma tête était comme si rien ne s'était produit et je n'avais aucune douleur.


La première fois que j'ai éprouvé l’état de tranquillité


Le premier jour où j'ai rejoint le groupe, j'ai pu m’asseoir en position de lotus pendant une demi-heure. Une nuit, nous nous sommes assis en cercle et avons médité après l'étude du Fa. Des pensées tourbillonnaient dans mon esprit et j'avais mal aux jambes. Je voulais mettre mes jambes en bas. Cependant, je savais que j'avais obtenu le Fa, alors je ne devais pas laisser mes pensées errer sans but. Très vite, je me suis trouvée dans un état de tranquillité. Mon corps a grandi de plus en plus, et tous les pratiquants méditant près de moi s'éloignaient de plus en plus. Pour finir, tout ce que j'entendais était un bruit doux de palpitations dans ma tête produit par mon cœur. C'était totalement tranquille à l'arrière-plan.


Passer des tests et élever mon xinxing


La première fois que j'ai fait la « Position debout du Falun », le deuxième exercice de Falun Dafa, j'ai senti une scène tourbillonner dans mon œil céleste. J'ai senti les mêmes sensations le jour suivant et j'ai senti comme si je tenais une grande boule de feu qui se déversait dans mon corps. Après que je sois retournée à la maison, j'ai dit à mon mari que je voulais me concentrer sur Dafa et que je ne me battrais plus avec lui. Il aimait jouer et a souvent négligé la famille tandis que je m'occupais de ses parents de 80 ans ; nous étions très pauvres. Il a été ému par ma décision et a dit qu'il stopperait le jeu.


Cependant, cette nuit-là j'ai découvert que les 500 yuans que j'avais emprunté à un pratiquant avaient disparu. J'ai juré de colère. Quand je suis sortie, je me suis coincé le doigt dans la porte et il saignait beaucoup. Je savais que j'avais tort et que le Maître m'aidait à me débarrasser de mes attachements. Le saignement a tout de suite arrêté. Je me suis mise à genoux et j’ai remercié le Maître. J'ai partagé ce miracle avec les compagnons de pratique au site de pratique cette nuit-là.


Une autre nuit, quand j'étais sur le chemin du retour après l’étude du Fa, un grand chien m'a mordue. Le propriétaire a voulu m'emmener pour avoir une piqûre. Je lui ai dit que je pratiquais le Falun Dafa et que le Maître prendrait soin de moi, je n’avais pas besoin de piqûre. Les gens parlent encore de cet incident même jusqu'à ce jour. Il a validé le merveilleux de Dafa.


Une nuit, quand je faisais l'exercice « Position debout du Falun », une grande guêpe m'a piquée à la cuisse et cela faisait très mal. Je suis restée toute droite, pensant que si je restais sans bouger, la guêpe le ferait aussi, alors elle n'irait pas piquer les autres. Après l'exercice, la guêpe a volé loin et il y avait trois marques rouges sur l'intérieur de ma cuisse. Le jour suivant, la piqûre a créé un cercle noir de 10 cm, mais le poison est resté près de la surface et n'est pas allé vers l'intérieur.


Cultivation authentique


Mon travail était de lire les mètres d'eau. Avant que j'apprenne Dafa, j'étais égoïste et je ne voulais pas travailler dur. Après que j'aie appris Dafa, j'ai travaillé dur sans plainte et j'ai été appréciée par mes collègues. Quelques uns de mes collègues ont appris à réciter un poème du Maître :


« Il est difficile pour l'homme ordinaire de connaître l'amertume de la cultivation et pratique,


Il prend la lutte et la compétition pour du bonheur ;


Cultiver jusqu’à ne pas laisser un seul attachement,


L’amertume passe, la douceur arrive, c’est le bonheur véritable. »


(« Cultiver dans l’égarement » dans Hong Yin)


La persécution du Falun Dafa a commencé le 20 juillet 1999. À ce moment-là, je possédais toujours un fort attachement à combattre. J'ai haï ceux qui calomniaient Dafa et je me battais avec eux dès que nous nous rencontrions. Au début de mars 2000, la police m'a appelée au commissariat. Je leur ai dit que Jiang Zemin avait tort et que la cultivation bénéficie aux personnes pour tout et ne provoque absolument aucun dommage quelconque. Je leur ai parlé de comment j'avais éliminé toutes mes maladies, économisant ainsi des dépenses médicales pour le pays. Mon frère et ma soeur sont également venus au commissariat et ont tout essayé pour me parler d'abandonner la cultivation. Ceci a duré jusqu'à minuit, mais rien n’a changé. Le jour suivant, la compagnie pour qui je travaillais m'a licenciée et m’a détenue dans la salle d'invité de la compagnie pendant un demi mois. Avec l'attachement à la sentimentalité, j'ai fait une grande erreur en copiant une déclaration de garantie que ma belle-soeur avait écrit. Le Maître a dit :


« Si vous ne voulez pas changer l’état humain, ni vous sublimer sur le plan rationnel pour connaître réellement Dafa, vous perdrez l’occasion. Si vous ne changez pas le principe humain qui a été formé dans le for intérieur des gens ordinaires depuis des millénaires, vous ne pourrez vous défaire de la carapace à la surface de l’être humain, ni donc parvenir à la parfaite plénitude. » (« Les mots avertisseurs » dans Points essentiels pour un avancement diligent)


La cultivation est une affaire sérieuse, alors j'ai travaillé plus dur dans l'étude du Fa. J'ai copié les conférences de Fa postérieures du Maître, j’ai copié le Zhuan Falun huit fois et aidé des pratiquants qui avaient arrêté la cultivation après le 20 juillet de revenir pour rectifier le Fa avec nous.


À travers l’étude du Fa, j'ai graduellement éliminé mon attachement au profit. Mon mari a également changé son attitude envers Dafa et les membres de ma famille ont soutenu Dafa. C'est le résultat d'une cultivation très diligente. Je m'étais occupée de mon beau-père pendant deux ans et de mes parents pendant plus de sept ans. Mon beau-père a vécu jusqu’à 91 ans, mon père avait 88 ans et ma mère avait 91 ans. Mon père a appris les faits et a démissionné du Parti communiste chinois (PCC). Ma mère a annulé ses mauvaises paroles contre Dafa. Trois de mes belle-soeurs ont démissionné du PCC et ses affiliations.


Clarifier les faits sur le Falun Dafa et sauver les gens


Avec la publication des Neuf commentaires sur le Parti communiste, la clarification des faits du Falun Dafa est entrée dans une nouvelle phase. Un jour, j'ai invité la directrice de l'association du voisinage chez moi et je lui ai dit que le Falun Dafa enseigne aux gens à suivre Authenticité-Bienveillance-Tolérance et à être bons, que l'auto-immolation sur la place Tiananmen était une mise en scène, que le Ciel éliminera le PCC, et comment les histoires de « Liu Wencai, » « Baimonu » et « Coq-Corneille à minuit » ont égaré des générations de personnes. Elle est soudainement devenue extrêmement contrariée avec le PCC, disant que sa grand-mère avait été arrêtée par le PCC au début du régime, et que bien qu'elle était une dame très gentille et avait une famille heureuse, elle avait été sauvagement battue. La mère de la directrice était inquiète que sa propre mère puisse être tuée, alors elle a pris la place de sa mère. Des années plus tard, la directrice a trouvé beaucoup de cicatrices sur le dos de sa mère. J'ai dit à la directrice de démissionner du PCC et elle a aidé à protéger les pratiquants plusieurs fois après qu'elle ait appris les faits sur Dafa.


J'ai dit à un directeur âgé les faits sur Dafa et je lui ai demandé de démissionner du PCC. Il l'a fait et il a également pris quelques amulettes (1). Un jour, il s'est rappelé ce que je lui avais dit au sujet de la démission du PCC et il s'est rappelé le principe « le bon sera récompensé, le mal sera puni ». Il n'a plus besoin de sa canne. Depuis lors, il n'en a plus eu besoin.


Dans mon usine, parce que je pratique le Falun Dafa, la direction de l'usine a dû voir avec ses surveillants spécifiquement au sujet de ma situation. Quand ils m'ont demandé pourquoi je pratique le Falun Dafa, j'ai dit : « C’est parce que quand j'ai eu une maladie et que je suis allée à l'hôpital, ils ont essayé toutes sortes de manières pour me guérir en vain. Alors, j'ai pratiqué le Falun Dafa. Il était gratuit et j'ai été guérie. » Ils ont tous hoché la tête.


J'emploie souvent les billets d’argent pour dire aux gens les faits. J'écris sur les billets « Falun Dafa t'apporte la bonne chance. Traitez bien les pratiquants et vous serez récompensé. » et « Le Ciel éliminera le PCC. Démissionnez du PCC et ses affiliations et vous serez sauvé. » Je distribue les DVD de Shen Yun, « Au-delà de la politique », les Neuf commentaires et « Le voyage courageux entre le ciel et la terre ». J'écris des lettres de clarification de la vérité à l'association de voisinage et aux commissariats de police.


En plus de dix ans de cultivation, j'ai traversé le danger, les tribulations et le regret. J’ai graduellement mûri par des chutes et des culbutes. Je me suis toujours sentie comme si je n'avais pas bien fait dans ma cultivation, mais il y a quelques jours, j'ai rêvé que je marchais avec beaucoup d'autres et que je récitais « Sans obstacle » dans Hong Yin II :


« Les chemins de cultivation et pratique sont différents


Mais tous sont dans Dafa


Sans attachement à quoi que ce soit


Le chemin sous les pieds se dégage de lui-même »


Quand je me suis réveillée, j'ai décidé d'écrire cet article de partage d’expériences. Veuillez m'indiquer mes insuffisances quand vous les voyez


Heshi au Maître !


Note : (1) Amulettes - En Chine, parfois, les pratiquant clarifient la vérité en donnant aux gens une petite chose à porter ou chérir, avec quelques mots leur rappelant la bonté de Dafa.



Traduit de l’anglais au Canada