Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Xu Minfang, un juge de Shanghai, abuse de son autorité et méconnaît la loi

Mardi 13 mars 2012

(Minghui.org)

Par un correspondant de Shanghai en Chine



Le 7 février 2012 au matin, dans un tribunal situé à proximité du Centre de Détention du District de Baoshan, trois pratiquants de Falun Gong—Mme Yao Juying, 64 ans, un professeur à la retraite du collège de Qibao à Shanghai; M. Gao Yuanzhen, la soixantaine; et M. Tang Renya—ont fait l’objet d’un procès. Mme Yao a déclaré son innocence et protesté de la persécution. Le lieu et l'heure du procès ont été changés sans en avertir les familles des pratiquants. Le juge ce jour là était Xu Minfang et le procureur était Tan Qimin. Leur procès reporté a eu lieu le 26 février.


La juge, Xu Minfang; dans la quarantaine, est la vice présidente de la Division Criminelle de la cour du District de Baoshan. Elle a participé dans la persécution de nombreux pratiquants de Falun Gong, tels que M. Guo Xiaojun, un jeune conférencier du Département des Sciences de l'Informatique de l'Université de Jiaotong de Shanghai; une famille de trois personnes du District de Baoshan (M. Ying Zhiming; son épouse, Mme Zhang Xiufang et leur fils, Ying Yeqi); et M. Lu Weidong, un pratiquant originaire du District de Hongkou à Shanghai.


Avant l'audition de M. Guo Xiaojun, la juge principale a prévenu l'avocat de la défense de ne pas débattre ni parler de son point de vue sur le Falun Gong. Autrement, il ne serait pas autorisé à parler et pourrait même se voir interdire l’entrée dans la salle d’audience. Elle savait que n'importe quel débat sur le Falun Gong montrerait que la persécution est illégale et absurde.


Lors de l'audition, M. Guo a évoqué en détails comment la police l'avait interrogé en employant la torture, avait menacé son épouse, son fils et lui-même, l’avait privé de sommeil et intimidé avec des instruments de torture. Xu l'a constamment interrompu, notamment à chaque fois qu'il parlait de la pratique du Falun Gong. Il n'a ensuite plus été autorisé à parler.


La conduite de Xu était une violation flagrante des droits du justiciable et de l’avocat à le défendre. Elle a effrontément ignoré la Constitution, le Code de la loi Criminelle et les lois gouvernant les juges et les avocats. Elle craignait que la torture brutale que M. Guo avait endurée ne soit exposée au grand jour et que le fait que Falun Dafa changeait les gens pour le meilleur ne soit connu du public. Ce fonctionnaire de l'application de la loi a elle-même violé la loi.


Les pratiquants de Falun Gong clarifient la vérité aux gens et n'abandonneront pas leur croyance. Ce sont les droits que la Constitution garantit à ses citoyens, et ils doivent être protégés, non ignorés. Les fonctionnaires de l’application de la loi qui mystifient la loi et qui pensent qu'ils sont au-dessus d'elle doivent être traduits en justice.


Informations de contact de nceux impliqués dans la persécution de M. Guo:


Division de la Sécurité Intérieure du District de Baoshan:
Yang Yuefei, fonctionnaire de police: 86-21-56602253 (W)
Chou Feng, chef de section: 86-13918276949 (C)
Chen Haiqing, directeur
Chen Keyun, Pu Tingjun, Yin Xiaoqiang, Ding Li: agents de police


Procuratorat du District de Baoshan à Shanghai:
17 Youyi Road, Shanghai, 201900
86-21-56691990
Zhang Zhiping, président


Cour du District de Baoshan à Shanghai:
15 Rue Youyi, Shanghai, 201900
86-21-56604808
Yao Rongmin, président
Xu Minfang, juge: 86-21-56863544
Zheng Tiena, juge: 86-21-56604808



Traduit de l'anglais en Europe