Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

La police de la ville de Rongcheng, dans la province du Shandong, exerce des représailles en arrêtant plus de 12 pratiquants

Jeudi 15 mars 2012

(Minghui.org)

Par un correspondant de la province du Shandong, Chine



Vers 13h00 le 17 février 2011, la police de l'équipe de la sécurité nationale de la ville de Rongcheng et la police armée pour la défense de la frontière ont arrêté plus d'une dizaine de pratiquants de Falun Gong. En outre plusieurs pratiquants ont été forcés à fuir leurs domiciles. Il a été dit que c'était en représailles d’une action en justice contre Xing Jiangping, policier du bureau 610 , Xing Jiangping et d'autres pour avoir persécuté quasiment à mort d'un pratiquant de Falun Gong.


1. De bonnes personnes deviennent des prévenus


Le 9 décembre 2011, la pratiquante de Falun Gong Mme Ren Juling de la ville de Laiyang a été arrêtée par des policiers en civil de la localité à l'entrée d'un centre commercial de la ville de Rongsheng sans raison. Les policiers n'ont pas montré de carte et ont saisi ses affaires personnelles et l'ont emmenée par la force. Dans l'après-midi, le personnel de l'équipe de sécurité nationale du bureau 610 a trompé l'époux de Mme Reng Juling, Ren Baoxue. Ils ont prétendu que Mme Ren s'était évanouie sur la place Rongcheng et lui ont dit de venir tout de suite. Quand M. Ren Baoxue est arrivé, l'équipe de la sécurité nationale de Rongsheng dirigée par Xing Jianping l'a forcé à retourner chez lui. Puis ils ont pillé son domicile sans présenter de document légal ni suivre les procédures légales et ont saisi de nombreux biens personnels. Xing Jianping a ordonné à la police de fracturer la porte pour entrer dans la maison. Ils ont alors forcé M. Ren Baoxue à payer la moitié de son salaire annuel à son propriétaire pour couvrir les dommages. Entre temps Mme Ren Juling a été envoyée dans un centre de détention.


A 7h00 du matin le 22 décembre 2011, le Bureau de la sécurité publique de la ville Rongsheng a appelé M. Ren et lui a dit que son épouse avait fini son terme et lui a demandé d'apporter de l'argent pour qu'elle soit libérée. Quand M. Ren est arrivé au bureau de la sécurité publique, ils ont dit qu'il devait rentrer chez lui et attendre les consignes. Dans l'après-midi on lui a annoncé que son épouse avait été envoyée dans un camp de travail pour un an et demi.


Mme Ren était très faible après 15 jours de persécution au centre de détention. Elle n’a pas satisfait aux examens physiques pour le Camp de travail de la province du Shandong et le camp a refusé de l'accepter. Toutefois, la police qui l'a emmenée a insisté pour que le camp l'accepte malgré sa santé fragile. Après avoir échoué trois fois à l’ examen physique, ils ont discuté avec le camps et l'ont menacé de les poursuivre en justice s'ils refusaient de l'accepter. Mme Ren était si faible qu'elle aurait pu mourir à n'importe quel moment. Le camp de travail de peur d'être rendu responsable a finalement refusé de l'accepter et l'a renvoyée au centre de détention. Elle a été libérée après un jour de détention.


L'époux de Mme Ren Juling était très en colère du traitement terrible qu’ils avaient infligée à son épouse. Il a utilisé toutes ses économies pour prendre un avocat de Pékin pour la défendre.


Après que l'avocat ait commencé à s’impliquer le bureau 610 de la ville de Rongsheng a mis plusieurs obstacles pour éviter de rencontrer l'avocat. Finalement M. Ren Baoxue a poursuivi en justice Xing Jianping et plusieurs autres. La plainte a été déposée avec succès quelques jours plus tard.


Le bureau de la sécurité publique de la ville de Rongsheng a essayé de protéger Xing Jianping pour éviter qu'il soit poursuivi. Ils ont été voir le propriétaire M. Ren, Bi Shuwei (Bi Shuwei est l'ami d'un agent du bureau 610), pour qu'il apporte la preuve que la police avait cassé la porte avec le consentement du propriétaire. Si effectivement le propriétaire avait accepté qu'ils cassent la porte pour entrer, alors pourquoi M. Ren devrai-t-il payer pour les dégâts?


2. Arrêter plus de pratiquants pour se venger


Le 1er février 2012, le tribunal de la ville de Rongcheng a émis un avis disant que les malfaiteurs seraient jugés le 10 février. Au moment où les gens commençaient à se rassembler, le juge du tribunal de Rongcheng, a ajourné le procès.


Le personnel de l'équipe de la sécurité nationale du bureau 610 de la ville de Rongcheng était en colère parce qu'un procès avait été programmé. Vers environ 11 h, le 16 février, ils ont initié une campagne désespérée de représailles Tout d'abord, ils sont allés dans la ville Laiyang, ont conspiré avec le bureau 610 local, ont arrêté deux pratiquantes du Falun Gong et ont envoyé une dizaine de voitures de police. Ils ont semé la terreur dans l'ensemble du district. Dans la matinée du 17, la police est retournée à la hâte à Rongcheng.


Vers 13 heures le 17 février 2012, la police de Rongcheng a emmené plusieurs pratiquants de Falun Gong locaux: Yao Liping a été arrêté au travail; Wang Lihua de Shidao a été arrêté par la direction de la police de Shidao; Ning Shijiang, Huang Xiao Xiao Wu, Li Hui, Lao Sheng, Lao long, Li Jing, et d'autres ont tous été arrêtés et leur domicile saccagé. La police s'est rendue au domicile de M. Lao Huan, mais il n'était pas présent cependant sa maison a été saccagé.


En outre, cinq policiers sont allés dans le village Wuchun, l'agglomération de Chengshan, pour arrêter un pratiquant de 70 ans M. Ning Shijiang et ont fouillé son domicile. Le numéro de matricule d’un des policiers était 068810.


Des agents du bureau de la sécurité nationale de la ville de Rongcheng et le poste de police de l'agglomération de Chengshan ont arrêté le pratiquant M. Hu Yongjian à son domicile. L'épouse de M. Hu et son enfant sont allés au poste de police de l'agglomération de Chengshan et au gouvernement de la ville de Rongcheng rendre visite à M. Hu, mais ils n'ont pas été autorisés à le voir. Le personnel du bureau d'appel les a délibérément évités. Les numéros de matricule des deux policiers impliqués dans l'arrestation de M. Hu sont 063102 et 063104.


Sept policiers ont également fait irruption au domicile du pratiquant de Falun Gong Wang Wen, qui vit dans le village Quge dans la ville de Chengshan. Ils ont pris un ordinateur, une imprimante, un graveur de DVD, des DVDs, des téléphones mobiles, des lecteurs MP3, des livres de Falun Gong, et des CD-ROM. Wang Wen a ensuite été arrêté.


En outre, sept ou huit policiers ont fait irruption au domicile de Mme Wang Lihua de la ville de Shidao. Ils l'ont emmenée au poste de police et l'ont transférée au centre de détention de de la ville de Rongcheng le soir à 21h00. Le lendemain matin, la police est allée chez elle et a trompé sa famille pour qu'elle signe les documents des saisies et de l'arrestation.


Nous comptons sur l'aide de la communauté internationale pour secourir ces braves gens. Ensemble, nous pouvons arrêter cette persécution aux représailles vicieuses. Nous pouvons restaurer et maintenir la justice dans la société!


Bureau de la sécurité publique de la ville de Rongcheng :


Lin Qiuhua, directeur du bureau de la sécurité publique de la ville de Rongcheng: +86-631-7565599 (bureau), +86-13863156699 (mobile)


Wang Shi Liang, commissaire poitique: +86-631-7563505, +86-18606309689 (mobile), +86-631-7562825 (domicile)


Zhou Junguang, directeur adjoint : +86-631-7561287, +86-18606305789 (mobile), +86-631-7525789(domicile)


Long Hongbo, dirigeant de l'équipe de la sécurité nationale: +86-631-7562944(bureau), +86-631-7563965 (domicile), +86-13906306590(mobile)


Lin Peng, directeur du centre de détention de la ville de Rongcheng: +86-631-7569589, +86-138630520055(mobile), +86-631-7560055 (domicile)


Zhang Zongwen, directeur de la ville de Rongcheng: +86-631-7560896, +86-15666317639 (mobile), +86-631-7561379(domicile)


Jiang Chuanjun, bureau 610: +86-631-7564383, +86-631-7562826, +86-631-7560759 (domicile), +86-13806312899 (mobile).



Traduit de l'anglais en Europe