Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Un beau-frère têtu change et sa goutte est guérie

Samedi 31 mars 2012


(Minghui.org)

Le 14 mars 2012




Mon beau-frère a quatre ans de plus que moi, et il était très têtu. Je me rappelle l'été 2004, lui, sa femme et ma sœur me suivirent pour s'assurer de ma sécurité lorsque je sortis pour distribuer du matériel du Falun Gong. Une autre fois, ma sœur m'aida à placer des affiches et elle demanda à son mari d'aller prendre les affiches de moi, mais mon frère les colla toutes sur son chemin à la maison.



Il fut frappé par une ambulance en 2006. Il semblait bien, mais il avait une blessure à la tête. À l'hôpital, il subit une évaluation approfondie. Tout semblait normal mais on lui a diagnostiqué du diabète. Les membres de sa famille dirent : « Le Falun Gong lui a sauvé la vie. Qui d'autre pourrait survivre après avoir été heurté par une ambulance ? »



À l'automne 2010, ma sœur m'aida à aller à l'hôpital pour aider mon beau-frère. Son diabètes avait empiré, parce qu'il n'aimait pas aller à l'hôpital et refusait de subir le traitement. Je lui demandai de lire le Zhuan Falun mais il refusa. Son frère médecin lui conseilla de faire le traitement et de rester loin des douceurs, mais il refusa. Il dit : « Un diabétique a déjà un manque de sucre. Il devrait manger plus de sucre pour ne pas mourir. » Il était irrationnel et faisait les choses à sa manière. Par conséquent, il devint presque aveugle et perdit sa volonté de vivre. En pensant à son fils, il décida finalement de coopérer avec les médecins et de faire le traitement.



Je prenais soin de lui quand il était hospitalisé. Il me raconta plus tard qu'il était effrayé parce que j'expliquais les faits sur le Falun Gong aux gens à l'hôpital. Je les encourageais à quitter le PCC. Avant l'opération, je lui dis de répéter : « Falun Dafa est bon » pour se débarrasser de la peur et son opération fut un succès. Le patient dans le lit à côté du sien, un officier de police, subit la même opération que mon beau-frère, mais la procédure dura plus longtemps à cause de complications inattendues.



Mon beau-frère est maintenant devenu une personne différente. Il a repris du poids et a récemment trouvé un meilleur travail.



Le bien est récompensé par le bien et le mal récolte le mal



Par une personne de la ville de Harbin, province du Heilongjiang



Je travaillais dans une entreprise d'état à Harbin, je compris les faits sur le Falun Gong et quittai le PCC peu après.



J'étais tout le temps en bonne santé et je n'ai jamais pris de médicaments avant juin 2009. J'avais entendu des proches des pratiquants de Dafa parler de la cause des maladies et j'y croyais. À chaque fois que j'avais des symptômes de maladies, je répétais sincèrement : « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » et tous les symptômes de ses maladies ont disparu.



Cependant, en juin 2009, j'eus un gros problème de santé. Les deux premiers jours mon pied me faisait mal légèrement, mais je n'y prêtais pas attention. Le matin du troisième jour mon pied me faisait tellement mal que je n'osais plus toucher le sol. Je restai à la maison pour un jour, mais mais situation ne s'améliora guère.



Ma femme fit venir quelqu'un pour m'emmener à l'hôpital et le diagnostique préliminaire fut la goutte. Le médecin suggéra que je fasse des tests plus approfondis à l'hôpital de Harbin. À la place, je choisis de retourner à la maison. Je retournai chez moi et je répétai sans cesse : « Falun Dafa est bon ! Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ! » Trois jours plus tard, mon pied avait complètement guéri sans avoir pris aucune pilule.



Dans les deux années qui suivirent, je fus promu au travail et j'avais un certain degré d’autorité. Par conséquent, des dizaines de milliers de yuans « en cadeau » me furent offerts, que je sentais que je ne pouvais refuser. Malgré que je sache que ce n'était pas bien de les accepter, je sentais que je ne pouvais l'éviter. Je choisis à contre-coeur d'accepter l'argent. En septembre 2011, le problème de mon pied réapparu et la douleur était plus forte que jamais. Je savais que c'était la rétribution d'avoir fait de mauvaises choses. Cette fois-ci, je n'allai pas à l'hôpital. Je crus fermement au pouvoir de répéter  « Falun Dafa est bon ! Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ! »



Cela me prit un mois entier pour guérir. Par la suite, je refusai d'accepter les cadeaux.




Traduit de l'anglais au Canada



version anglaise:



version chinoise: