Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

[Sélection d’oeuvres ou de témoignages] Une conférence de partage d’expériences solennelle tenue à Yuzhou, dans la province du Henan, voici 14 ans

Lundi 25 juin 2012

 Par un pratiquant de la ville de Yuzhou, dans la province du Hunan, en Chine

(Minghui.org) Introduction

Yuzhou située dans l’ouest de la province du Henan, est une ancienne ville historique. La première dynastie de la Chine, la dynastie Xia avait sa capitale à Yuzhou. Les histoires légendaires "Le Grand Yu contrôlant les Eaux,", "Sun Simiao, le Roi de la médecine, "et les reliques du "Peintre sacré Wu Daozi " ont fait de l’ancienne ville de Yuzhou un lieu mystique. En 1996, Falun Dafa s’est transmis à Yuzhou par le bouche à oreille. Un an plus tard, à l’exception de certaines régions montagneuses retirées, presque chaque village avait un point de pratique. C’était comme ce que Shifu a écrit :


En novembre 1998, il y avait deux à trois mille pratiquants à Yuzhou, et près d’une vingtaine de grands sites de pratique. Dès que la santé d’un pratiquant s’améliorait, il présentait Dafa à ses proches, et les nouveaux pratiquants établissaient de nouveaux sites de pratique. Ainsi de nombreux coordinateurs étaient liés.


À l’époque, des groupes de gens pratiquaient le Falun Gong matins et soirs, sur des sites urbains et ruraux, et dans des parcs et des zones verdoyantes. Durant les week-ends, les coordinateurs à Yuzhou organisaient souvent des activités de pratique des exercices à grande échelle. Des milliers de pratiquants se rassemblaient dans des stades ou sur les places des théâtres ou des cinémas pour pratiquer les exercices ensemble accompagnés pas la musique mélodieuse et apaisante. Des posters de présentation et des photos du Maître enseignant la pratique et donnant des conférences dans différentes villes étaient exposées. Les coordinateurs enthousiastes se tenaient à côté et expliquaient les exercices aux nouveaux venus. Les visiteurs s’arrêtaient souvent pour regarder, attirés par les scènes spectaculaires et paisibles. Beaucoup s’informaient à propos du Falun Gong et commençaient la pratique. Des scènes comme celles-ci étaient devenues un magnifique paysage de cette petite ville !


Bien que de plus en plus de gens pratiquaient, beaucoup d’entre eux ne faisaient que les exercices. Ils ne savaient pas comment cultiver au sein des conflits de la vie, et n’étudiaient pas le Fa. (il y avait une pénurie de livres de Dafa dans les zones agricoles). Parce qu’ils n’étaient pas capables de cultiver selon les principes du Fa, beaucoup en restaient au niveau de la perception et avaient une compréhension superficielle de Dafa.


En novembre 1998, afin de propager Dafa davantage, d’en faire bénéficier davantage de gens avec des relations prédestinées, et de donner l’opportunité aux pratiquants de regarder en eux-mêmes, trouver leurs insuffisances et s’élever, les coordinateurs de la ville de Xuchang ont aidé à organiser une conférence de partage d’expériences à laquelle assistèrent 5000 personnes. C’était probablement une des plus grandes conférences de Fa dans le pays avant la persécution.

Le Maître souriait sur la photo

Les coordinateurs de divers grands sites de pratique eurent une discussion approfondie pour savoir si la conférence devait avoir lieu. La majorité était d’accord que oui parce que Dafa est un Fa juste qui guide les gens vers la bonté, qui a conduit tant d’âmes perdues et de gens avec de mauvais comportements à trouver un chemin juste dans la vie, il a permis aux malades et à ceux ayant perdu foi dans la vie d’obtenir santé et bénédictions, c’est une bonne pratique qui bénéficie aux gens et à la nation et nous avions la responsabilité de permettre à davantage de gens d’en être informés, et d'en faire bénéficier ainsi la société. Un très petit nombre de pratiquants étaient concernés parce que les autorités avaient catégorisé le Falun Gong  comme une "organisation illégale". Les départements de sécurité publique locaux surveillaient le moindre mouvement des pratiquants de Falun Gong. Les presses du gouvernement n’étaient pas autorisées à publier les livres de Dafa, et les pratiquants ne pouvaient obtenir que des copies piratées. Dans les régions rurales on lisait des exemplaires copiés à la main dans les villes. Ces pratiquants avaient peur qu’une conférence de partage d’expériences n’ennuie les autorités et ne cause des dommages à Dafa. Les deux côtés n’arrivaient pas à s’entendre et avaient des discussions échauffées. Finalement, la majorité vota pour organiser une conférence d’échange.


Quelques jours plus tard, ceux qui étaient contre le fait de tenir une conférence viennent au domicile de Yun. Comme ils travaillaient au sein du système du Parti communiste chinois, ils en connaissaient bien la nature. Ils demandèrent aux autres de reconsidérer leur avis. Plusieurs coordinateurs discutèrent tard dans la nuit sans arriver à décider. Finalement, Yun dit : "Dafa est si bon, nous devrions tenir une conférence de partage de Fa ! " Après l’avoir dit, elle tourna la tête par inadvertance de côté et vit le Maître qui souriait sur la photo accrochée au mur.


Chercher un endroit pour la Conférence d’échange de Fa

Les coordinateurs n’étaient pas autorisés à collecter de l’argent des pratiquants, et il n’était pas facile de trouver un endroit qui puisse contenir 5000 personnes. Quelqu’un contacta une école professionnelle à Yuzhou et l’administrateur accepta de nous laisser utiliser l’endroit. Deux jours avant la conférence, il nous signifia sans explications que nous ne pouvions pas utiliser l’endroit. Nous pensâmes que c’était parce qu’il avait reçu un avertissement des autorités. Les pratiquants avaient déjà préparé leurs discours d’échange et attendaient impatiemment la conférence le 15 novembre. Que devions-nous faire ?


Nous décidâmes de ne pas nous décourager. Nous sentions que tant que nous croyions en Shifu et en Fa nous trouverions un endroit pour la conférence.


Finalement, un pratiquant trouva un site de construction où l’Usine de tissus pour rideaux (près de l’école médicale) était en construction. Il y avait une nouvelle structure de construite sur dix acres de terrain. Afin de loger toutes les machines, il n’y avait pas de murs à l’intérieur du bâtiment, juste quelques colonnes pour soutenir la structure. C’était un endroit parfait pour la conférence ! Du fait de la nouvelle construction, il y avait des trous et des débris partout. Ce n’était toutefois pas un problème pour les pratiquants. Après la pratique matinale, les coordinateurs demandèrent aux volontaires de nettoyer les lieux. En une journée, les dix acres de terrain étaient propres, laissant la place pour la conférence de partage de Fa. Ceux qui avaient des antécédents dans le business et d’autres expertises construisirent une estrade d’un mètre de haut en utilisant des plaques d’acier et des outils de bambou. Ils connectèrent une source de courant et mirent au point l’équipement sonore, décorèrent la scène avec du tissus de soie colorée, suspendirent une emblème du Falun et la photo du Maître, ajoutèrent des fleurs fraîches et transformèrent le lieu en un endroit simple mais solennel pour notre conférence d’échange.


Personne ne demanda un sou à quiconque, ni ne força quiconque à faire quoique ce soit, et la préparation finale fut faite ! Quelqu’un apporta une caméra vidéo, et bien qu’elle ne fut pas de qualité professionnelle, elle captura les précieux moments ! Lorsque le PCC a persécuté le Falun Gong , il a prétendu que nous étions une "organisation stricte." Ils ne pouvaient tout simplement pas comprendre pourquoi les pratiquants agissaient à l’unisson, semblaient organisés, et étaient désintéressés et ne recherchaient pas de récompenses. Aussi ont-ils utilisé une qualification ridicule "organisation stricte, " pour nous décrire. En fait, c’est le pouvoir tout puissant de Dafa. Shifu a dit :


Dafa peut transformer une mauvaise personne en une bonne personne, et rectifier un cœur méchant. Ça ne peut pas être accompli par des moyens ordinaires !


Peu après la conférence, l’usine de tissus pour rideaux fut abandonnée et ne fut pas utilisée. Peut-être que le propriétaire changea d’idée. Comme si elle avait été construite seulement pour notre conférence d’échange !

Des Falun plein le ciel

Le temps était clair et ensoleillé le 15 novembre 1998. Bien qu’on fut déjà en novembre il ne faisait pas froid du tout, et on aurait plutôt dit le printemps. La conférence d’échange de Fa eut lieu comme prévu. Je ne sais pas comment les pratiquants d’en dehors de la ville l’apprirent, mais beaucoup arrivèrent seuls ou en groupes. Vers 4h du matin, les pratiquants locaux s’alignèrent à différentes intersections avec des signes accueillant les invités d’en dehors de la ville.


Des pratiquants arrivèrent de Xuchang, Yanling, Linying, Kaifeng, Nanyang, et Pingdingshan. Il n’y avait pas moi de vingt grand bus pleins.


Après sept heures du matin, alors que nous nous préparions nerveusement pour la conférence, des pratiquants se tenant à l’extérieur du bâtiment crièrent "Un Falun, regardez le Falun !" Davantage de gens commencèrent à crier. Les pratiquants qui étaient assis par terre à l’intérieur coururent dehors. Ceux qui l’avaient vu entrèrent enthousiastes dans le bâtiment, et dirent aux gens de sortir regarder le Falun. Il y avait une immense foule à l’extérieur du bâtiment. Les gens pointaient le ciel et s’exclamaient : “Regardez, il y en a dans tout le ciel. Ils sont de toutes les couleurs – rouge, vert, violet et jaune ! " Quelqu’un dit : "Regardez il y en a partout sur chacun ! " Les gens étaient couverts de Falun colorés. Un vieil homme de soixante ans d’en dehors de la ville, portant des lunettes noires, décrivait la forme du Falun avec ses mains. Il a dit enthousiasmé: "Il y en a de si nombreux ! "


Tout à coup, la foule a applaudi. Dans la partie est du ciel, où le soleil était rouge et brillant mais sans éblouir les yeux, beaucoup de gens ont vu le Fashen du Maître assis. Très vite, des cercles brillants se sont formés autour du soleil. Les cercles tournaient rapidement dans le sens des aiguilles d’une montre puis dans l’autre (le symbole du Falun tourne neuf fois dans le sens des aiguilles d’une montre, et neuf fois dans le sens contraire. Les gens étaient enthousiastes, comme des enfants levant le regard sur le ciel, immergés dans ce moment sacré. Même les vendeurs qui vendaient de la nourriture et d’autres petites choses entendirent les manifestations d’excitation et se joignirent à la foule. Ils criaient "C’est vraiment incroyable ! Nous n’avons jamais vu autant de cercles de couleur ! " Les pratiquants voyaient des choses différentes. Certains voyaient des fleurs de lotus flottant dans le ciel. Elles étaient brillantes et translucides, et disparaissaient lorsqu’elles touchaient les pratiquants. D’autres pratiquants voyaient un rayon de lumière orange partant du soleil et touchant le sol, certains ont vu les corps de Loi du Maître tandis que d’autres ont vu des Bouddhas, des Daos et des divinités plein le ciel.

La conférence solennelle de partage d’expérience

La conférence a commencé à 7h50 du matin. D'abord, le maître de cérémonie a demandé à chacun de lire le Lunyu du Maître. Le son faisait écho dans tout le bâtiment. En regardant le film vidéo on pouvait voir de nombreux pratiquants âgés de la zone rurale réciter Lunyu. Tout le monde avait l’air respectueux, sincère, et paisible.


Un total de seize pratiquants ont pris la parole à la conférence, partageant leurs expériences de cultivation. Des pratiquants âgés parlaient de leurs expériences de croire en Shifu et en Fa, surmonter le karma de maladie et se sentir en bonne santé à nouveau, et d'être ainsi témoins des effets miraculeux de Dafa. De jeunes pratiquants partagèrent leurs expériences en cultivant dans l’environnement du travail, maintenant leur xinxing, regardant en eux-mêmes et se conduisant eux-mêmes selon les principes d’Authenticité-Bonté-Endurance pour être de bonnes personnes. Certains pratiquants parlèrent d’étudier et de réciter le Fa, se conduisant eux-mêmes dans leur vie quotidienne selon le Fa, et s’assimilant au Fa. De nombreux pratiquants étaient émus aux larmes en partageant leurs merveilleuses expériences en cultivant dans Dafa.


Un pratiquant âgé du Canton de Yanling partagea son expérience sur scène. Il utilisa ses deux mains dans la position de Hehsi comme geste de reconnaissance, puis il parla lentement et fort : Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de comment j’ai été capable de me redresser complètement après avoir été bossu pendant trente ans. " Après que tout le monde ait applaudi, il continua : "J’ai soixante et un ans à présent. J’ai vécu une vie misérable et douloureuse durant les quelques dernières décennies. Aux alentours du Nouvel An en 1996, j’ai eu la chance d’obtenir une copie du livre Zhuan Falun. Plus je le lisais, plus je voulais le lire. Avant que je n’aille sur le site de pratique pour faire les exercices, mon dos s’est miraculeusement redressé. La grosse bosse sur mon dos a disparu aussi. Les gens autour de moi le remarquaient et pensaient que Dafa était stupéfiant. Beaucoup d’entre eux ont commencé à apprendre les exercices. »


Mei, une pratiquante de quarante ans du Canton de Xuchang, pleurait en partageant son histoire. Je ne peux pas me rappeler le titre de son partage. Avant de pratiquer le Falun Gong, on lui avait diagnostiqué trois types de cancer : un cancer du sein, un cancer de l’estomac, et une autre sorte. Elle et son mari étaient si tristes en apprenant la nouvelle. Elle pleurait chaque jour, et ne pouvait ni manger ni dormir. Sa voisine lui parla du Falun Gong. Elle a dit que le Maître purifierait son corps, mais elle devait d’abord abandonner l’attachement à guérir ses maladies. Meie n’a pas cru sa voisine, mais elle a décidé d’essayer. Après quelques jours de pratique du Falun Gong, elle se sentait désespérée, " Où est le Maître ? Qui prend soin de moi ? Si le Falun Gong peut me guérir, pourquoi ai-je besoin de voir un docteur ? " Un jour, elle a pris Zhuan Falun et a lu la première conférence. Tout ce que disait le Maître avait du sens. Elle n’a pu s’empêcher de pleurer et avait de l’espoir ; Elle a eu faim et voulu manger. Son mari a cuisiné une casserole de soupe aux nouilles et elle en mangé quatre grands bols ! Son mari était très heureux et a dit : " Manges tant que tu peux. Je t’en ferais cuire d’autre quand tu auras fini ça." Plus tard, elle est allé à l’hôpital pour un check up et tout était normal. Le docteur qui l’a examinée était très surpris après avoir comparé les radios et les résultats de laboratoire de sa précédente visite. Il a dit : "Pourquoi votre le résultat de votre prise de sang est-il normal cette fois-ci  ?"


Une inspection inattendue

Durant notre partage, vers 10h, plusieurs véhicules du gouvernement arrivèrent à l’extérieur du bâtiment. Les véhicules appartenaient au département de la sécurité publique, du ministère des échanges et du commerce, et à d’autres agences du gouvernement. les autorités entrèrent dans le bâtiment et demandèrent à voir la personne responsable. (Ce qu’ils ignoraient c’est qu’il n’y avait que des bénévoles enseignant gratuitement les exercices, et que les gens étaient libres d’aller et venir comme ils voulaient, donc personne n’était vraiment responsable de quoique ce soit. Une pratiquante les accueillit et répondit à leurs questions, telles que " À propos de quoi vous tous partagez-vous ? Demandez-vous de l’argent au public ? Faites-vous payer le thé que vous offrez à la conférence ? "Ils ne savaient pas que les pratiquants apportaient d’eux-mêmes du thé de chez eux pour les participants à la conférence.


Les autorités allèrent à l’arrière de la salle de conférence. Ils notèrent que la conférence se déroulait de manière ordonnée. Ils écoutèrent les pratiquants partager sur le podium. Ils virent les visages purs et honnêtes du public assis par terre, y compris des gens de tous statuts sociaux, professions, genres et âges. Ils ne purent rien voir d’illégal se produire. Un d’entre eux fit le commentaire en partant "Il y a tant de gens ici. Tout est si ordonné et il n’y a pas besoin d’embaucher du personnel pour maintenir l’ordre. Incroyable ! "

La présence des autorités nous annonçait que le PCC avait des plans de persécuter le Falun Gong ! Néanmoins, la majorité des forces de police ne se sont pas proposées pour le faire. Cette persécution brutale a ruiné de si nombreuses vies !

Conclusion

Quatorze ans ont passé en un clin d’œil. La conférence a eu lieu il y a quatorze ans et les souvenirs en sont toujours frais dans ma mémoire. Après la conférence, davantage de gens ont commencé à pratiquer le Falun Gong. Il y avait un total de 5000 pratiquants à la conférence. De plus, le partage des expériences a encouragé davantage de pratiquants à véritablement se cultiver eux-mêmes. Le 20 juillet 1999, lorsque le PCC a commencé à persécuter le Falun Gong, les pratiquants à Yuzhou sont sortis pour en appeler à la justice pour le Maître et Dafa. Comme les pratiquants dans d’autres régions de la Chine, au milieu des mensonges inventés par le PCC et sous l’énorme pression et le test de vie et de mort, les pratiquants de Yuzhou ont surmonté les difficultés, continuant sur leurs chemins. Leur esprit inébranlable et extraordinaire prouvera que Dafa est indestructible ! Aujourd’hui, le PCC n’arrive plus guère à maintenir la persécution, et le processus de rectification du Fa approche de la fin. Les pratiquants de Yuzhou suivront les instructions du Maître et continueront à bien étudier le Fa, bien se cultiver eux-mêmes, clarifier la vérité et sauver les êtres vivants.


Puissent tous les êtres vivants obtenir les bénédictions du Falun Dafa ! Puissent davantage d’êtres vivants être sauvés durant cette période spéciale de l’histoire !

(De l'Appel à contributions pour commémorer le vingtième anniversaire de la transmission du Falun Dafa)

Traduit de l'anglais en Europe