Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une nouvelle vie pour une patiente ayant subi une ablation de l'estomac

Vendredi 2 janvier 2015 |   Écrit par Shu Jing, correspondant de Minghui

(Minghui.org) Lorsque Mme Zhu a été emmenée à l'hôpital après plusieurs périodes de saignements sévères de l'estomac, le médecin lui a dit qu'elle devait avoir les quatre-cinquièmes de son estomac enlevés. Depuis l'enfance, Mme Zhu avait eu des ruptures intestinales, des infections bactériennes dans les reins ainsi qu'une cirrhose du foie. La médication continuelle pendant plus d'un an n'avait fait qu'empirer la santé de son système digestif et elle a fini par développer des ulcères peptides et a commencé à souffrir de saignements gastro-intestinaux.

Son estomac a tout simplement été endommagé au-delà d'une possible réparation.

La vie sans estomac était douloureuse et difficile. Elle devait être très soigneuse concernant tout ce qu'elle mangeait. Ce ne pouvait être sucré ni acide, ça devait être facilement digestible et elle ne pouvait jamais manger trop ni trop peu.

Mme Zhu était seulement dans la quarantaine et pourtant, sa vie semblait maintenant décourageante et sans espoir.

En plus de ses sérieuses préoccupations de santé, en tant que professeure de collège, Mme Zhu devait encore remplir ses responsabilités professionnelles et sociales quotidiennes. Sa vie est devenue une vie de course constante entre son école, la maison et l'hôpital.

Après une visite chez le médecin quelques années plus tard, Mme Zhu était encore plus déçue d'entendre qu'elle avait aussi à présent des problèmes cardiaques. Ses artères se durcissaient et il n'y avait pas assez de sang pour son cerveau.

Même si la médication excessive avait détruit son système digestif, elle devait prendre plus de médicaments pour contrôler ses autres maladies.

À ce moment, Mme Zhu avait souffert cinquante-cinq années de mauvaise santé.

Un virage miraculeux

Pendant tant d'années, Mme Zhu a souhaité trouver ce qui pourrait changer son mauvais état de santé. Elle ne savait pas quoi, mais elle l'attendait. Il y avait quelque chose là pour elle, croyait-elle, et cela allait lui arriver un jour.

Dix autres années ont passé.

« Vous ne pouvez plus prendre de médicaments. Vous souffrez à nouveau d'ulcères. » a dit le docteur à Mme Zhu lors d'un examen régulier.

Ensuite son médecin a offert : « Vous savez, j'ai entendu dire qu'il y avait une pratique populaire de qi-gong appelée le Falun Gong qui est bonne pour la guérison. Essayez, cela pourrait être votre solution. »

Mme Zhu qui fait le cinquième exercice de Falun Gong – la méditation assise

Mme Zhu (troisième à partir de la gauche) dans un défilé du Falun Gong à San Francisco, en octobre 2014

Le 20 avril 1996 a été le jour le plus important dans la vie de Mme Zhu : c'est le jour où elle a appris les exercices du Falun Gong. Plusieurs pratiquants qui allaient à son université le lui ont enseigné.

Lorsqu'elle a fait les exercices cette première fois, elle a pu sentir l'énergie qui coulait à travers son corps. C'était une expérience merveilleuse. « C'est super! C'est ce que je cherchais! » a-t-elle pensé.

Au début, Mme Zhu s'est seulement concentrée sur les exercices. En grandissant dans une société athéiste, elle avait des réticences sur l'aspect spirituel de la pratique

Cela a changé après avoir vu une vidéo de pratiquants partageant leurs expériences de cultivation – comment ils avaient bénéficié de la pratique au niveau physique et psychique. La vidéo était très inspirante, et cela l'a aussi aidée à comprendre les bénéfices de cultiver son caractère et de s'assimiler aux principes de Authenticité – Bienveillance – Tolérance.

Un parent a encouragé Mme Zhu à lire le Zhuan Falun – le livre principal du Falun Gong. Aussitôt qu'elle a pris le livre, elle a trouvé qu'elle ne pouvait plus le déposer. Sa santé s'est améliorée de façon exponentielle comme elle faisait les exercices et lisait le livre.

Un jour, Mme Zhu prenait son souper avec son mari après être revenue d'une pratique d'exercices en groupe. Ils mangeaient devant la télé et discutaient ensemble. Sur la table il y avait une plat de bœuf épicé. Sans même le réaliser, Mme Zhu avait mangé un morceau après l'autre. Avec sa mauvaise digestion, elle n'aurait jamais pu faire cela dans le passé.

Son mari était très impressionné des effets guérisseurs de la pratique.

Il s'est souvenu : « C'était stupéfiant ! Avant, elle était très soigneuse sur la nourriture qu'elle mangeait. Mais maintenant elle ne se sent pas inconfortable après avoir mangé un plat entier de bœuf. »

Deux mois après que Mme Zhu aiit commencé à pratiquer le Falun Gong, elle est retournée à l'hôpital pour un examen de contrôle. Elle était contente d'apprendre que ses deux reins étaient maintenant sans bactéries et que les cellules sanguines dans son urine avaient disparu. Tout était revenu à la normale.

En étant témoin des grands changements chez Mme Zhu, son mari a aussi commencé à pratiquer le Falun Gong.

« Je me suis joint à un groupe de pratiquants qui faisaient les exercices à l'université chaque matin. Rapidement, cela a passé d'une dizaine de personnes à 300 personnes. Nous avons fait les exercices même s'il neigeait. Même si la température était froide, personne ne semblait être dérangé et le site en entier était si paisible ». Mme Zhu a dit : « C'était vraiment une période joyeuse pour moi. »

Peu de temps après que Mme Zhu et son mari aient déménagé aux États-Unis en 1999, une persécution nationale envers le Falun Gong était lancée par le Parti communiste chinois. La propagande attaquait partout la pratique.

« Le Falun Gong m'a donné une nouvelle vie. J'en ai moi-même fait l'expérience. Cela me fait mal au cœur de voir des gens croire en la propagande et développer de la haine envers la pratique. C'est ma responsabilité de faire savoir les faits aux gens. » a-t-elle dit.

Maintenant à plus de 80 ans, Mme Zhu est encore très active dans la communauté, éveillant les consciences sur la persécution et clarifiant les faits sur le Falun Gong aux Chinois locaux.

Traduit de l'anglais au Canada