Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une enfant abandonnée se transforme en une magnifique petite fille

Mercredi 21 janvier 2015 |   Écrit par une pratiquante de la Province du Liaoning, Chine

(Minghui.org) Le 3 septembre 2000, quand mon mari est passé devant un poste de police, un policier l’a approché et lui a demandé s’il pouvait s’occuper d’un bébé, une petite fille abandonnée qui avait été trouvée dans une benne à ordures. Mon mari a voulu tout d’abord s’assurer que j’étais d’accord pour m’occuper d’un bébé.

En fait, il semble que mon mari avait déjà pris sa décision avant qu’il ne m’en ait parlé et était pressé de retourner au poste de police. Je l’ai accompagné et quand j’ai regardé le bébé, j’ai pensé que, en tant que pratiquants de Falun Dafa, nous devrions toujours prendre en considération les autres en premier quand nous faisons les choses. Le bébé était un nouveau-né et la police ne savait pas comment faire pour s’occuper d’elle, donc nous avons décidé de la prendre chez nous.

La police nous a demandé d’adopter ce bébé et a accepté de l’enregistrer au poste de police local. C’était une décision difficile à prendre alors que nous approchons des 50 ans. Nous sommes agriculteurs et vivons en bonne partie d’expédients, la vie était déjà assez difficile sans encore une autre responsabilité.

Mais je savais que, en tant que pratiquant, rien de ce qui arrive n’est une coïncidence. Par conséquent, nous l’avons adoptée.

Survivre aux tribulations

Le bébé a commencé à s’étouffer quand je lui ai donné un médicament quelques jours après son arrivée chez nous. Intérieurement, j’ai demandé de l’aide, et peu après elle a pu respirer normalement.

Une autre fois, j’ai laissé le bébé sur le lit et je suis allée dehors pour faire sécher des haricots au soleil. Quand je suis revenue, la chambre était remplie de fumée et je ne pouvais pas respirer. Cependant, il n’y avait aucune fumée autour du bébé. J’ai l’ai immédiatement attrapée et je l’ai emmenée au domicile de ma voisine, pour pouvoir nettoyer les dégâts. Ceci m’a montré qu’une divinité veillait sur elle.

Quand elle a eu cinq ans, ma voisine la surveillait alors qu’elle jouait dehors. Alors qu’elle était en train de jouer, une femme à vélo l’a heurtée.

Quand j’ai entendu la nouvelle, je me suis précipitée et j’ai vu une trentaine de curieux. J’ai dit à la femme à vélo qu’elle pouvait partir et les témoins se sont demandés pourquoi je n’avais pas demandé de compensation. Mais en tant que pratiquante, ma première pensée avait déjà fait décision: « Je suis une pratiquante et l’enfant écoute souvent les conférences de Falun Dafa. Elle sera protégée. »

Ma voisine est venue me voir parce qu’elle ne voulait pas qu’on lui reproche l’accident et m’a invectivée. Je n’ai pas dit un mot. Elle est partie et le lendemain elle a vu que la petite fille allait bien.

Les gens savent que nous sommes des pratiquants et après avoir été témoins de tout cela, ils ont été convaincus de la bonté du Falun Dafa.

Surmonter les difficultés d’apprentissage

J’ai présumé que l’enfant avait été abandonnée parce qu’elle avait des problèmes. Elle n’était pas très intelligente et semblait oublier en l’espace de quelques minutes tout ce que je venais de lui apprendre.

À quatre ans, elle tenait souvent entre ses mains le livre principal du Falun Dafa, le Zhuan Falun et faisait semblant de le lire en marmonnant pour elle-même. Un jour, elle s’est mise à regarder le Zhuan Falun et a dit : « Le fondateur du Falun Dafa souffre beaucoup ».

Grandir

Je suis maintenant âgée d'une soixantaine d'années. En grandissant, notre fille est devenue une jolie petite fille. Elle aime danser et réussit bien à l’école. Elle travaille à surmonter ses difficultés d’apprentissage et devient une meilleure élève. De plus, mes deux fils aiment beaucoup leur petite sœur.

Merci Dafa, pour nous avoir donné une fille magnifique.

Traduit de l'anglais en Europe