Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Quatorze pratiquants de Falun Dafa de Pékin, Tianjin, du Jilin et du Liaoning meurent des suites de la persécution

Dimanche 26 juillet 2015

Article initialement publié en anglais le 19 mai 2005

(Minghui.org) Mme Zhang Shuzhen, 64 ans, était auparavant une résidente du 1 Yongxingli, Changxindian, district de Fengtai, Pékin. Le 3 mars 2000, Mme Zhang s'est rendue au Bureau des Appels de l'État faire appel pour le Falun Gong. Les autorités l'ont escortée au centre de détention du poste de police de Fengtai et l'ont emprisonnée pendant quinze jours. Pendant cette période, ils l'ont battue et l'ont humiliée. Plus tard, les autorités sont venues fréquemment à sa résidence et l'ont harcelée. En septembre 2001, les autorités l'ont amenée de force dans un centre de lavage de cerveau où elle a été persécutée. Mme Zhang est morte le 18 février 2005.

Mme Li Xiuchun, 64 ans, était une ouvrière à la retraite de l'usine de chauffage à eau n° 3 du Bureau de construction de Pékin. Après avoir fait appel pour le Falun Gong le 20 juillet 1999, les autorités l'ont illégalement emprisonnée. Pendant les festivals du printemps de 2000 et 2001, les autorités l'ont fréquemment harcelée et surveillée. Mme Li est décédée le 8 février 2001.

Mme Wang Yuhuan, 83 ans, était du canton de Ji, Tianjin. Avant de commencer à pratiquer le Falun Gong, elle souffrait de nombreuses maladies et pendant trois ans, elle est restée alitée. Toutes ses maladies ont disparu après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong. En août 2000, elle est morte après que les policiers de son poste de police local l'ont harcelée et intimidée de nombreuses fois.

Mme Li Guimin, 74 ans, était aussi du canton de Ji, Tianjin. Auparavant, elle souffrait de nombreuses maladies et pendant 35 ans, elle a dû porter un chapeau toute l'année pour protéger sa tête. Trois jours après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, elle se sentait si énergique qu'elle a enlevé son chapeau pour de bon. Avec son visage rayonnant, elle a même retrouvé ses menstruations perdues depuis longtemps à la fin de la soixantaine. En raison du harcèlement et de l'intimidation de la police locale, elle est morte en novembre 2000.

Mme Qiu Lanfen, 67 ans, vivait à Changchun, province du Jilin. Beaucoup de ses maladies ont disparu après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong en 1995. Le 20 juillet 1999, lorsque les autorités chinoises ont lancé la campagne pour persécuter le Falun Gong, elle n'a pas hésité à se rendre à Pékin pour clarifier la vérité et faire appel pour le Falun Gong. Quand elle est retournée à Pékin lors des vacances du Nouvel An en 2000, les autorités de la Division de Zhanqian du poste de police de Pékin l'ont emprisonnée pendant plus de vingt jours, l'ont escortée dans la ville de Changchun, où elle a été détenue pendant deux semaines. En 2001, la fille de Mme Qiu, une autre pratiquante de Falun Gong, a été contrainte de quitter la maison pour éviter davantage de persécution. Plus tard, la police locale et les autorités de l'employeur de sa fille sont venus pour forcer Mme Qiu à dénoncer sa fille. Effrayée, Mme Qiu est tombée malade et elle est morte en août 2001.

M. Liu Xiaoren, 70 ans, était un ouvrier à la retraite de l'usine d'automobile n° 1 de la ville de Changchun, province du Jilin. M. Liu souffrait déjà de diabète et était gravement malade. En 1995, il a récupéré miraculeusement après avoir pratiqué le Falun Gong et a été invité à revenir pour enseigner à son ancienne usine. Après le 20 juillet 1999, comme il était constamment harcelé par la police et les autorités locales, M. Liu a été forcé de déménager. Ses maladies sont revenues et il est finalement décédé en 2002.

M. Li Hongjie, 66 ans, était un (chef de la sécurité) employé à la retraite de l'usine de décoration intérieure de l'usine d'automobile n° 1 de la ville de Changchun, province du Jilin. Pendant qu'il installait des affiches de clarification de la vérité en mai 2001, quelqu'un a informé la police de ses actions. En conséquence, deux policiers du poste de police de Kaixuan, y compris le policier Zhou Wei, l'ont arrêté et ont fouillé sa maison. Les autorités l'ont ensuite emprisonné pendant un mois au centre de détention n° 1 de la ville de Changchun. Après lui avoir extorqué beaucoup d'argent, ils l'ont finalement libéré. Durement touché par la persécution, M. Li est tombé malade et est finalement mort en juillet 2002. Malgré la mort de M. Li, la police du poste de police Kaixuan a continué de harceler sa famille.

Mme Li Yawen, 74 ans, vivait dans la ville de Changchun, province du Jilin. Comme beaucoup d'autres pratiquants, ses maladies ont disparu après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong en 1995. Après un harcèlement constant par les autorités, elle a été forcée de mettre ses empreintes digitales sur une déclaration de garantie préparée par les autorités. Pourtant, les autorités n'ont pas épargné sa fille, qui était également une pratiquante de Falun Gong. Ils l'ont kidnappée de nombreuses fois, l'ont détenue et l'ont envoyée dans un camp de travaux forcés. Les mauvais traitements subis par sa fille l'ont énormément blessée. En février 2003, témoin de l'arrestation de sa fille et ayant sa maison fouillée, Mme Li, d'un âge avancé, a été effrayée et est décédée subitement.

Mme Zhao Yaqin, 62 ans, était originaire de la ville de Jilin, province du Jilin. Elle a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996. Au cours de la campagne de persécution du Parti communiste contre le Falun Gong, Mme Zhao a vu beaucoup de ses parents persécutés. Terrifiée, elle ne pouvait pas continuer à pratiquer le Falun Gong. En conséquence, elle est tombée malade et est décédée.

Mme Cao Guizhi, 58 ans, était une pratiquante de Falun Dafa de Baishan, province du Jilin. Largement reconnue comme une bonne citoyenne, Mme Cao a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1997. Après que les autorités ont lancé la campagne de persécution contre le Falun Gong, elle a rarement pratiqué. Enfin, elle a subi une hémorragie cérébrale et est décédée le 10 octobre 2003.

Mme Li Guizhi, 87 ans, vivait dans le village de Beifangshen, bourg de Sanshilipu, district de Jinzhou, ville de Dalian, province du Liaoning. Ses maladies graves ont toutes disparu après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong en février 1999. Lorsqu'elle pratiquait les exercices du Falun Gong à l'extérieur le 13 août 2000, quelqu'un l'a signalée à la police et elle a été emprisonnée dans le poste de police local pendant trois jours. En raison de son âge, les autorités du centre de détention de Jinzhou ont refusé de l'accepter malgré la tentative du poste de police locale pour l'emprisonner à cet endroit. Elle a été condamnée à une amende de 200 yuans, fréquemment harcelée, photographiée et contrainte de signer les trois déclarations. Sous la persécution, elle est morte en août 2001.

Mme Lu Guixiang, 68 ans, était une résidente du bourg de Liangjiadian, district de Jinzhou, ville de Dalian, province du Liaoning. Auparavant, une patiente avec de nombreuses maladies, Mme Lu, est devenue une personne en bonne santé après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996. Au cours de la persécution de ses filles, la peur l'a empêchée de pratiquer le Falun Gong. Sous la pression énorme de sa famille et des autorités, Mme Lu a cessé sa pratique et ses maladies, auparavant guéries, sont revenues. Mme Lu est décédée le 16 janvier 2001.

Mme Wang Xiulan vivait dans le bourg de Sanshilipu, district de Jinzhou, ville de Dalian, province du Liaoning. Elle a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996. Mme Wang s'est rendue une fois à Pékin faire appel pour le Falun Gong en mars 2002. Elle est morte le 19 octobre 2004.

Mme Jia Yulan a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996. Comme beaucoup d'autres pratiquants de Falun Gong, elle a été enlevée en 2000, illégalement emprisonnée et persécutée. Depuis, elle a souffert de maladies et est morte le 16 février 2005.

Traduit de l'anglais au Canada