Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Un pratiquant de New York ayant échappé à la persécution en Chine poursuit l'ancien dictateur Jiang Zemin

Jeudi 13 août 2015 |   Écrit par un correspondant de Minghui aux États-Unis

(Minghui.org) M. Wang Youqun, un ancien rédacteur pour Wei Jianxing (ancien secrétaire du Comité central du Parti pour l'inspection disciplinaire), a récemment déposé une plainte auprès du Parquet populaire suprême de la Chine contre l'ancien dictateur Jiang Zemin, qui a initié la violente persécution du Falun Gong.

Pour avoir pratiqué le Falun Gong, M. Wang a perdu sa liberté personnelle pendant cinq ans et sept mois. Il n'a pas eu de travail pendant plus de 13 ans et six mois. Sa famille a terriblement souffert.

Après s'être joint à l'appel pacifique du 25 avril 1999 avec 10 000 autres pratiquants, M. Wang a écrit un article le 7 mai 1999 intitulé : « Le Falun Dafa a cent avantages pour notre pays et ne nuit à personne. » Il envoyé l'article à chaque membre du Comité central du Parti communiste chinois le 8 mai 1999.

Jiang Zemin a officiellement lancé la répression du Falun Gong le 20 juillet 1999. Peu de temps après, M. Wang a été placé en résidence surveillée pendant plus de quatre mois. Il n'a pas du tout été autorisé à quitter son domicile pendant trois mois. La police lui a plus tard autorisé de faire de courtes promenades le long d'une voie désignée pendant une demi-heure chaque jour. Il a été expulsé du Parti communiste peu de temps après et a perdu son emploi.

M. Wang a été arrêté et emmené au centre de détention du district de Xicheng à Pékin le 11 juillet 2008, puis transféré au premier centre de détention de la ville de Pékin le 17 août. Le 10 février 2009, il a été renvoyé au centre de détention du district de Xicheng.

Le procès de M. Wang a été délibérément organisé par le tribunal du district de Xicheng le 7 octobre 2009, un jour férié, afin que personne n'assiste à son procès. Il a été condamné à cinq ans de prison.

La première Cour intermédiaire de la ville de Pékin a rejeté l'appel de M. Wang, le 26 novembre 2009. Cependant, tout au long du processus d'appel, M. Wang n'a même pas vu le juge qui présidait, Jia Lianchun. M. Wang a été envoyé à la prison de Qianjin à Pékin le 17 décembre 2009.

M. Wang soupçonne que son emprisonnement était en représailles à la plainte qu'il a écrite à Hu Jintao (alors président de la Chine et président de la Commission militaire centrale), alors qu'il était détenu dans le premier centre de détention de Pékin en novembre 2008.

Dans sa lettre, il demandait à Hu d'ordonner l'arrestation de Zhou Yongkang, ancien chef de la sécurité et principal complice de Jiang dans la persécution du Falun Gong. [Note de la rédaction : Zhou a été condamné à la prison à vie pour des raisons indépendantes en juin de cette année]. Il a également demandé que Zhou lui donne un montant de dix millions de yuans en compensation pour ses pertes financières et la souffrance émotionnelle.

M. Wang est arrivé à New York le 22 janvier 2015. Il a envoyé sa plainte en justice contre Jiang le 25 juin 2015.

Historique

En 1999, Jiang Zemin, à la tête du Parti communiste chinois, a fait fi des autres membres du Comité permanent du Politburo et a instauré la répression violente du Falun Gong.

La persécution a conduit à la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des 16 dernières années. Beaucoup ont été torturés et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable du lancement et de la poursuite de la persécution.

Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a établi un organe de sécurité extralégal, le Bureau 610, le 10 juin 1999. L'organisation l'emporte sur la loi pour exécuter la politique de Jiang Zemin concernant le Falun Gong : ruiner leur réputation, couper leurs ressources financières et les éliminer physiquement.

La loi chinoise permet aux citoyens d'être plaignants dans les affaires pénales et de nombreux pratiquants exercent maintenant leur droit de déposer des plaintes pénales contre l'ancien dictateur.

Traduit de l'anglais au Canada

Beginning::::::

category : PROSECUTING JIANG ZEMIN

Un pratiquant de New York ayant échappé à la persécution en Chine poursuit l'ancien dictateur Jiang Zemin

Écrit par un correspondant de Minghui aux États-Unis

(Minghui.org) M. Wang Youqun, un ancien rédacteur pour Wei Jianxing (ancien secrétaire du Comité central du Parti pour l'inspection disciplinaire), a récemment déposé une plainte auprès du Parquet populaire suprême de la Chine contre l'ancien dictateur Jiang Zemin, qui a initié la violente persécution du Falun Gong.

Pour avoir pratiqué le Falun Gong, M. Wang a perdu sa liberté personnelle pendant cinq ans et sept mois. Il n'a pas eu de travail pendant plus de 13 ans et six mois. Sa famille a terriblement souffert.

Après s'être joint à l'appel pacifique du 25 avril 1999 avec 10 000 autres pratiquants, M. Wang a écrit un article le 7 mai 1999 intitulé : « Le Falun Dafa a cent avantages pour notre pays et ne nuit à personne. » Il envoyé l'article à chaque membre du Comité central du Parti communiste chinois le 8 mai 1999.

Jiang Zemin a officiellement lancé la répression du Falun Gong le 20 juillet 1999. Peu de temps après, M. Wang a été placé en résidence surveillée pendant plus de quatre mois. Il n'a pas du tout été autorisé à quitter son domicile pendant trois mois. La police lui a plus tard autorisé de faire de courtes promenades le long d'une voie désignée pendant une demi-heure chaque jour. Il a été expulsé du Parti communiste peu de temps après et a perdu son emploi.

M. Wang a été arrêté et emmené au centre de détention du district de Xicheng à Pékin le 11 juillet 2008, puis transféré au premier centre de détention de la ville de Pékin le 17 août. Le 10 février 2009, il a été renvoyé au centre de détention du district de Xicheng.

Le procès de M. Wang a été délibérément organisé par le tribunal du district de Xicheng le 7 octobre 2009, un jour férié, afin que personne n'assiste à son procès. Il a été condamné à cinq ans de prison.

La première Cour intermédiaire de la ville de Pékin a rejeté l'appel de M. Wang, le 26 novembre 2009. Cependant, tout au long du processus d'appel, M. Wang n'a même pas vu le juge qui présidait, Jia Lianchun. M. Wang a été envoyé à la prison de Qianjin à Pékin le 17 décembre 2009.

M. Wang soupçonne que son emprisonnement était en représailles à la plainte qu'il a écrite à Hu Jintao (alors président de la Chine et président de la Commission militaire centrale), alors qu'il était détenu dans le premier centre de détention de Pékin en novembre 2008.

Dans sa lettre, il demandait à Hu d'ordonner l'arrestation de Zhou Yongkang, ancien chef de la sécurité et principal complice de Jiang dans la persécution du Falun Gong. [Note de la rédaction : Zhou a été condamné à la prison à vie pour des raisons indépendantes en juin de cette année]. Il a également demandé que Zhou lui donne un montant de dix millions de yuans en compensation pour ses pertes financières et la souffrance émotionnelle.

M. Wang est arrivé à New York le 22 janvier 2015. Il a envoyé sa plainte en justice contre Jiang le 25 juin 2015.

Historique

En 1999, Jiang Zemin, à la tête du Parti communiste chinois, a fait fi des autres membres du Comité permanent du Politburo et a instauré la répression violente du Falun Gong.

La persécution a conduit à la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des 16 dernières années. Beaucoup ont été torturés et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable du lancement et de la poursuite de la persécution.

Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a établi un organe de sécurité extralégal, le Bureau 610, le 10 juin 1999. L'organisation l'emporte sur la loi pour exécuter la politique de Jiang Zemin concernant le Falun Gong : ruiner leur réputation, couper leurs ressources financières et les éliminer physiquement.

La loi chinoise permet aux citoyens d'être plaignants dans les affaires pénales et de nombreux pratiquants exercent maintenant leur droit de déposer des plaintes pénales contre l'ancien dictateur.

Traduit de l'anglais au Canada

Beginning::::::

category : PROSECUTING JIANG ZEMIN

Un pratiquant de New York ayant échappé à la persécution en Chine poursuit l'ancien dictateur Jiang Zemin

Écrit par un correspondant de Minghui aux États-Unis

(Minghui.org) M. Wang Youqun, un ancien rédacteur pour Wei Jianxing (ancien secrétaire du Comité central du Parti pour l'inspection disciplinaire), a récemment déposé une plainte auprès du Parquet populaire suprême de la Chine contre l'ancien dictateur Jiang Zemin, qui a initié la violente persécution du Falun Gong.

Pour avoir pratiqué le Falun Gong, M. Wang a perdu sa liberté personnelle pendant cinq ans et sept mois. Il n'a pas eu de travail pendant plus de 13 ans et six mois. Sa famille a terriblement souffert.

Après s'être joint à l'appel pacifique du 25 avril 1999 avec 10 000 autres pratiquants, M. Wang a écrit un article le 7 mai 1999 intitulé : « Le Falun Dafa a cent avantages pour notre pays et ne nuit à personne. » Il envoyé l'article à chaque membre du Comité central du Parti communiste chinois le 8 mai 1999.

Jiang Zemin a officiellement lancé la répression du Falun Gong le 20 juillet 1999. Peu de temps après, M. Wang a été placé en résidence surveillée pendant plus de quatre mois. Il n'a pas du tout été autorisé à quitter son domicile pendant trois mois. La police lui a plus tard autorisé de faire de courtes promenades le long d'une voie désignée pendant une demi-heure chaque jour. Il a été expulsé du Parti communiste peu de temps après et a perdu son emploi.

M. Wang a été arrêté et emmené au centre de détention du district de Xicheng à Pékin le 11 juillet 2008, puis transféré au premier centre de détention de la ville de Pékin le 17 août. Le 10 février 2009, il a été renvoyé au centre de détention du district de Xicheng.

Le procès de M. Wang a été délibérément organisé par le tribunal du district de Xicheng le 7 octobre 2009, un jour férié, afin que personne n'assiste à son procès. Il a été condamné à cinq ans de prison.

La première Cour intermédiaire de la ville de Pékin a rejeté l'appel de M. Wang, le 26 novembre 2009. Cependant, tout au long du processus d'appel, M. Wang n'a même pas vu le juge qui présidait, Jia Lianchun. M. Wang a été envoyé à la prison de Qianjin à Pékin le 17 décembre 2009.

M. Wang soupçonne que son emprisonnement était en représailles à la plainte qu'il a écrite à Hu Jintao (alors président de la Chine et président de la Commission militaire centrale), alors qu'il était détenu dans le premier centre de détention de Pékin en novembre 2008.

Dans sa lettre, il demandait à Hu d'ordonner l'arrestation de Zhou Yongkang, ancien chef de la sécurité et principal complice de Jiang dans la persécution du Falun Gong. [Note de la rédaction : Zhou a été condamné à la prison à vie pour des raisons indépendantes en juin de cette année]. Il a également demandé que Zhou lui donne un montant de dix millions de yuans en compensation pour ses pertes financières et la souffrance émotionnelle.

M. Wang est arrivé à New York le 22 janvier 2015. Il a envoyé sa plainte en justice contre Jiang le 25 juin 2015.

Historique

En 1999, Jiang Zemin, à la tête du Parti communiste chinois, a fait fi des autres membres du Comité permanent du Politburo et a instauré la répression violente du Falun Gong.

La persécution a conduit à la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des 16 dernières années. Beaucoup ont été torturés et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable du lancement et de la poursuite de la persécution.

Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a établi un organe de sécurité extralégal, le Bureau 610, le 10 juin 1999. L'organisation l'emporte sur la loi pour exécuter la politique de Jiang Zemin concernant le Falun Gong : ruiner leur réputation, couper leurs ressources financières et les éliminer physiquement.

La loi chinoise permet aux citoyens d'être plaignants dans les affaires pénales et de nombreux pratiquants exercent maintenant leur droit de déposer des plaintes pénales contre l'ancien dictateur.

Traduit de l'anglais au Canada