Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Citations choisies tirées du Commentaire de Zuo : un fondement historique pour comprendre le Falun Dafa (Partie 2 de 4)

Jeudi 21 juillet 2016

Compilé par Yunhao

(Minghui.org)

Le Commentaire de Zuo ou Zuo Zhuan, est une ancienne histoire narrative chinoise sur la chronique des Annales des Printemps et Automnes. La légende veut qu’elle ait été compilée par Zuo Qiuming, historien officiel de l’État de Lu, qui se trouve dans l’actuelle province du Shandong. Il couvre la période allant de 722 à 468 av. J-C et se focalise essentiellement sur les affaires politiques, économiques, culturelles, diplomatiques et militaires à partir de cette période.

Dans le Commentaire de Zuo se trouvent aussi documentés des principes célestes, des inspirations divines et des présages cosmiques, ainsi que des commentaires sur divers aspects de la vie sociale, que l’auteur a considérés dignes d’être mentionnés comme un rappel.

De nombreux dictons et expressions chinoises dans le Commentaire de Zuo promeuvent la culture traditionnelle et les valeurs morales qui contribuent à établir la fondation permettant aux gens d’aujourd’hui de comprendre le Falun Dafa.

Voici des citations tirées de ce classique chinois compilées en quatre parties.

(Suite de la première partie)

12. Punir ce qui est mauvais et encourager ce qui est bon. (« Année 14 du Duc Cheng » dans les Commentaires de Zuo)

13. Bonheur et malheur n’ont pas de porte par où ils doivent entrer ; chaque homme appelle l'un ou l'autre à partir de son cœur. (« Année 23 du Duc Xiang » dans les Commentaire de Zuo)

14. La gentillesse ne devrait pas être perdue et la méchanceté ne devrait pas être maintenue. (« Année 6 du Duc Yin » dans les Commentaire de Zuo)

15. Faciliter ce qui est vertueux devrait être une priorité, en enlevant ce qui est corrompu, on ne devrait laisser aucune pierre non retournée. (« Année 1 du Duc Ai » dans Commentaire de Zuo)

16. L’homme supérieur s’assure de connaître les questions importantes et à long terme, tandis que le vaurien se préoccupe seulement de ce qui est petit et de nature immédiate. (« Année 31 du Duc Xiang » dans les Commentaire de Zuo)

17. Celui qui n’oublie pas l’état de ses affaires quand il fait face à une infortune personnelle affiche la manifestation de la loyauté. (« Année 1 du Duc Zhao » dans les Commentaires de Zuo)

18. Être économe est le caractère collectif de la vertu et l’extravagance est la plus grande des cruautés. (« Année 24 du Duc Zhuang » dans Commentaire de Zuo)

19. Rejeter ce qui est vertueux et faire honneur à ce qui est malin se transforme en une cause majeure de catastrophes. (« Année 24 du Duc Xi » dans les Commentaires de Zuo)

20. Rechercher la facilité et le plaisir est toxique et ne devrait pas être un désir. (« Année 1 du Duc Min » dans Commentaire de Zuo)

21. La bonne foi est le fondement d’un État et ce qui fait prospérer les gens. (« Année 25 du Duc Xi » dans Commentaire de Zuo)

Traduit de l'anglais en Europe