Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Histoire de cultivation et pratique – un prince choisit l'éternité plutôt que le trône

Mercredi 24 août 2016 |   Écrit par Meng Xing

(Minghui.org) Il est difficile pour les gens riches de cultiver le Tao, ils ne peuvent tout simplement pas abandonner leur fortune et leur statut. C'est encore plus difficile pour un prince. Voici une exception. Bouddha Shakyamuni était un prince et il a réussi sa cultivation et pratique de la bouddhéité. Il y a environ 2 500 ans, le premier fils du roi Ling de la dynastie Zhou (571-545 av. J.-C) a renoncé à sa couronne et à la vie royale pour poursuivre sa cultivation et pratique du Tao. Après trente ans, il a réussi.

Ji Qiao, le prince héritier, était un très bon joueur de Sheng, « orgue à bouche chinois » ou mirliton instrument à vent. Sa musique imitait l'appel d'un phœnix. Un jour, lors d'un voyage à un endroit entre la rivière Yi et la rivière Luo, le prince a rencontré un maître taoïste nommé Fu Qiugong. Fu Qiugong a convaincu le prince de le suivre vers la montagne Song, et il a commencé sa pratique en tant que pratiquant taoïste.

Trente ans plus tard, la monarchie a dépêché un fonctionnaire nommé Huan Liang pour chercher le prince. Huan Liang a réussi à trouver le prince dans la montagne. Le prince Ji Qiao a dit à Huan Liang : « S'il vous plaît, dites à ma famille de m'attendre au sommet de la montagne Goushi le 7 juillet. » Quand les membres de la famille se sont rendus sur le sommet de la montagne Goushi le 7 juillet, ils ont vu, en effet, le prince Ji Qiao assis sur le dos d'une grue blanche.

Saluant de la main sa famille à une certaine distance, le prince ne s'est cependant pas approché. Le prince et sa grue sont apparus sur le sommet de la montagne pendant plusieurs jours. Finalement, il s'est envolé au loin avec l'oiseau. (De Lie Xian Zhuan, Biographies des Immortels)

Traduit de l'anglais au Canada