Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Histoires de la Chine ancienne : Un autre monde à l’intérieur d’une paroi rocheuse

Samedi 24 septembre 2016 |   Écrit par Meng Xing

(Minghui.org) Certaines montagnes et autres endroits sont difficiles d’accès. Ce n’est pas nécessairement parce qu’ils sont inaccessibles, mais plutôt parce que le divin en a limité l'accès.

Li Fuyan (618–907 Ap. J .-C.) a publié une histoire à propos d’un prêtre taoïste qui a été emmené dans un nouveau monde à l’intérieur d’une paroi rocheuse.

L’histoire se déroule dans la ville de Huayin, province du Shaanxi, durant l’ère Zhenguan (626–649 Ap. J .-C.) de l’empereur Tang Taizong.

Une route difficile moins fréquentée

M. Liu était le prêtre taoïste du Temple Yuntai. Il offrait gratuitement des repas végétariens les 15 des mois de janvier, juillet et octobre chaque année.

Un homme mince, à la peau sombre, vêtu d’une ample robe à une seule épaisseur, avait profité de ces offrandes pendant plus de 10 ans. Chaque fois, il s’asseyait dans le fond et repartait après avoir mangé sans dire un mot.

Un jour, Liu lui demanda son nom.

« Je suis Zhang Gongbi », répondit l’homme. « Je vis dans la crique Est du pic de la Fleur de Lotus. »

Sachant que l’endroit n’était pas facile d’accès, Liu demanda s’il pourrait venir voir.

« Bien sûr », répondit Zhang. « Il y a beaucoup d’amusements là où j’habite. Vous allez aimer. »

Après environ seize kilomètres, ils arrivèrent à la fin de la route. Après cela, il était ardu de continuer et ils durent s'accrocher à des plantes grimpantes pour escalader une falaise abrupte. Néanmoins, Zhang montait comme si c'était une route toute plate. Même le prêtre Liu ne trouva pas difficile de suivre.

Un vaste monde à l’intérieur d’une paroi rocheuse

Ils s'arrêtèrent devant une énorme paroi rocheuse, d'environ 2000 mètres de haut, avec un côté si raide qu’elle semblait avoir été taillée dans la montagne avec un couteau géant.

Il y avait une zone minuscule, large de quelques centimètres, sur le devant de la paroi. Zhang frappa sur la paroi et une voix demanda qui frappait. Après que Zhang eut donné son nom, une porte s’ouvrit.

Il y avait un autre monde derrière la porte.

Quand le portier vit Liu, il s’opposa à ce qu’un étranger entre et referma la porte.

« Il est le prêtre Liu du Temple Yuntai », expliqua Zhang. « Il est mon ami. C’est pourquoi je l’ai invité ici. Pourquoi voulez-vous le laisser dehors ? »

La porte se rouvrit et ils entrèrent.

Hors de l’ordinaire

« Liu doit avoir faim », dit Zhang. « S’il vous plaît, préparez-lui un bon repas. »

Le portier apporta un bol d’eau et y ajouta un peu de poudre d’un sac vert, qu'il offrit à Liu. L’eau était douce et goûteuse, et après l’avoir bue, le prêtre n’eut plus faim.

« J’ai dit à Liu que cet endroit était plein d’amusements », dit Zhang. « Pourquoi ne lui montreriez-vous pas quelque chose qui le surprenne ? »

Le portier but un peu d’eau et la recracha en direction de l’est. Immédiatement apparurent dans le ciel un dragon vert et un éléphant blanc qui dansèrent pour eux. Puis deux phénix chantèrent de belles chansons.

Il était temps de partir et Zhang montra au prêtre le chemin du retour à son temple.

Après avoir marché pendant un moment, Liu jeta un regard en arrière, mais il ne vit que le rocher.

Adaptée du Second livre des mystères, de M. Li Fuyan. Écrit durant la Dynastie Tang (618 – 907 Ap. J .-C.)

Traduit de l'anglais en Europe