Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Fahui de Minghui | Inébranlable et diligente

Mercredi 22 novembre 2017 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa de la province du Jilin, Chine

(Minghui.org) J'ai 66 ans et je suis devenue pratiquante de Falun Dafa en 1995. Je ne suis jamais allée à l'école et j'étais incapable de lire, mais peu après être devenue une pratiquante, je pouvais lire les livres de Dafa.

Une vie amère

Parmi mes neuf frères et sœurs, j'étais la fille aînée. Quand j'avais six ans, je devais cuisiner pour toute la famille. Il y avait beaucoup de travail à la maison et à la ferme en plus de devoir prendre soin de mes frères et sœurs plus jeunes et de mes parents. Pas conséquent, je ne pouvais pas aller à l'école.

Je ne me considérais pas comme membre de la famille dans laquelle j'étais née étant donné que j'étais très petite. Je savais que ma maison était au paradis et j'imaginais souvent pouvoir y retourner.

Mon troisième œil était ouvert et chaque nuit, je voyais deux guerriers en armure avec des visages effrayants et des armes à la main près de ma porte. Je n'osais pas les regarder ou en parler à qui que ce soit. Maintenant, ma compréhension est qu'ils étaient les gardiens du Fa.

J'ai quitté la maison quand j'avais 14 ans pour travailler dans une ferme. J'étais très capable et je travaillais aussi bien que les hommes. Je donnais mes gains à ma mère. J'ai épousé un menuisier quand j'avais 20 ans. Après avoir eu trois filles, il voulait divorcer parce qu'il était fils unique et voulait un fils pour continuer le nom de sa famille. Il m'a battue quand j'ai refusé. Mais, nous avons finalement eu un fils.

Quelques années plus tard, ma santé s'est détériorée. Je suis tombée malade, j'avais de l'arthrite, une maladie cardiaque, de l'insomnie et plus encore. La pensée de mourir était toujours dans mon esprit et la colère contre ma famille remplissait mon cœur.

Ma santé s'améliore après avoir commencé à pratiquer Dafa

Je trouvais que la vie était désespérante à cause de mes problèmes de santé, alors je me suis rendue dans un temple pour chercher des conseils spirituels. J'ai rencontré une nonne, qui m'a présenté le Falun Dafa. Je lui ai emprunté les cassettes des conférences de Falun Dafa et je les ai écoutées à de nombreuses reprises. Après cela, j'ai arrêté de fréquenter les temples. C'était en 1995 et j'avais vraiment trouvé la cultivation et pratique que je cherchais. Toutes les pensées de mourir ont quitté mon esprit.

Un jour, j'ai vu la photo de Maître Li chez un pratiquant. J'ai vu de nombreuses étoiles éblouissantes sur Lui. Cette nuit-là, j'ai rêvé que le Maître me purifiait. Quelques jours après cela, mes pieds quittaient le sol quand je marchais et quand je dormais, mon corps s'élevait. J'avais froid tout le temps et j'avais de la fièvre. Des ampoules m'ont couvert la bouche et le nez. Cinq jours après mon rêve, j'ai été guérie de tout ce qui m'affligeait.

En hiver, je nettoyais la neige du site d'exercices avant que tout le monde ne vienne faire les exercices. Tous les jours, je mettais en place une affiche pour permettre à plus de gens de connaître la pratique. J'écoutais les cassettes des conférences du Maître sans arrêt, et ma compréhension du Fa augmentait tous les jours.

Lire le Zhuan Falun toute seule

Quand le livre Zhuan Falun a été officiellement publié en 1995, j'ai obtenu un exemplaire. Cependant, j'ai réalisé que je ne pouvais pas lire et j'ai commencé à détester mes parents pour ne pas m'avoir envoyée à l'école quand j'étais petite. Le groupe d'étude du Fa se rencontrait chez moi, ce qui m'a beaucoup aidée. Quand tout le monde lisait le Fa, je les écoutais et comparais chaque mot avec les caractères du livre.

La façon dont je reconnaissais les caractères chinois était différente des autres. J'ai d'abord compris le contenu du Fa avant de lier le sens à la forme du caractère. Je n'ai presque jamais eu à demander à quelqu'un le sens et le son de chaque caractère.

Le Maître a dit :

« Il y en a aussi qui s’endormiront et se réveilleront dès que j’aurai terminé le cours. Pourquoi ? Parce qu’ils ont une maladie dans la tête et qu’il faut y remédier. Ces personnes ne supporteraient absolument pas une intervention dans la tête, il faut donc les plonger dans un état d’anesthésie sans qu’elles le sachent. Pourtant, certains n’ont pas de problème d’ouïe, ils ont beau dormir profondément, pas un seul mot ne leur échappe, ils ont tout retenu ; à partir de là, ils vont se sentir pleins d’énergie, ils n’auront pas sommeil même après deux jours sans dormir. » (Zhuan Falun)

Après avoir compris la signification du Fa du Maître, j'ai réalisé que la même chose m'était arrivée. J'ai regardé chaque mot et je me suis souvenue de leur apparence. Le caractère « cultiver » ressemblait à une jeune fille céleste balançant ses grandes manches, tout en se débarrassant des mauvaises choses. Le caractère avait des couleurs vives. Les endroits vides dans le livre étaient remplis de Falun ou d'étoiles.

Afin de me concentrer sur l'apprentissage de chaque caractère du livre, je ne me suis pas rendue sur le site d'exercices pendant six mois. Ensuite, j'ai pu lire chaque mot dans le Zhuan Falun et étudier le Fa toute seule. Parfois, je ne prononçais pas un mot correctement, mais les pratiquants du groupe d'étude du Fa me corrigeaient.

Le Maître a dit :

« Nous allons remettre de l’ordre dans tout cela, garder ce qui est bon et supprimer ce qui est mauvais, nous vous garantissons qu’à l’avenir vous serez capable de cultiver et de pratiquer, mais  il y a une condition : c’est que vous soyez réellement là pour étudier la Grande Loi. » (Zhuan Falun)

J'ai mal prononcé l'un des mots et un pratiquant m'a corrigée avec un ton impoli, « Qu'est-ce que tu lis ? Qu'est-il arrivé ? » Je me suis sentie mal de lire le Fa incorrectement parce qu'il y avait des êtres divins derrière chaque mot. J'ai remercié le pratiquant qui m'avait corrigée et j'ai élevé mon xinxing.

Afficher la bonté de Dafa

Mon mari était dépensier et me demandait souvent plus d'argent. Après avoir eu une inflammation de l'ovaire, je ne pouvais plus satisfaire ses besoins sexuels, alors il a demandé le divorce. Il a reçu la garde des quatre enfants, mais j'ai refusé de laisser partir les enfants. Par conséquent, ils ont tous vécu chez moi.

On a diagnostiqué un cancer à mon mari dix ans après le divorce. J'ai quitté mon travail pour prendre soin de lui à l'hôpital, ce qui n'était pas facile parce qu'il était beaucoup plus grand. Il a commencé à pleurer et a dit qu'il se sentait terriblement désolé pour ce qu'il nous avait fait à moi et aux enfants. Je lui ai présenté le Falun Dafa et les exercices. Je suis restée à l'hôpital pendant huit mois jusqu'à sa mort. J'ai dépensé presque toutes mes économies pour ses factures médicales. Ce que j'ai fait pour mon mari et mes enfants a ému les médecins, les infirmières et les patients et ils m'ont respectée. Je leur ai clarifié la vérité sur Dafa, et certains sont devenus des pratiquants.

Abandonner la sentimentalité

Après la mort de mon mari, je me suis souvenue d'un jeune homme que j'avais rencontré avant de me marier. Il était très gentil avec moi et était toujours là quand j'avais besoin de lui. Il m'a demandé d'aller à Pékin avec lui, mais j'ai refusé, pensant que mes parents ne seraient pas d'accord. Il m'a dit qu'il ne se marierait jamais si je ne l'épousais pas.

Je suis retournée à la maison après la mort de mon mari, j'ai rencontré un de ses amis et j'ai appris qu'il était encore célibataire. Mes amis m'ont encouragée à le retrouver à Pékin. J'imaginais que si j'allais le voir, je ferais probablement quelque chose qui ne serait pas permis par le Fa et je n'y suis pas allée.

Cependant, une fois que mes enfants ont grandi et quitté la maison, je me suis sentie seule, je ne pouvais pas arrêter de penser à lui. Alors, la voix du Maître m'a dit dans un rêve : « Tu ne peux pas te sublimer si tu as quelle que notion humaine que ce soit. » À partir de ce moment-là, il ne m'a plus manqué.

Se rappeler du Fa pendant les tribulations

Je suis dans la soixantaine et la plupart des gens de cet âge s'attendent à ce que leurs enfants prennent soin d'eux. Au lieu de cela, j'ai pris soin de tous leurs besoins quand ils sont venus me voir. Quand j'étais fatiguée et que je voulais arrêter. Je me suis souvenue de ce que le Maître a dit :

« C’est difficile à endurer, mais on peut l’endurer, c’est difficile à faire, mais on peut le faire. » (Zhuan Falun)

Quand ma fille aînée est devenue une étudiante de première année, je lui ai dit que j'aiderais son jeune frère pour les frais de scolarité et qu'elle devrait demander à son père pour elle. Elle s'est fâchée en pensant que j'avais un faible envers son frère et a refusé de me parler pendant neuf mois. Elle a aussi dit des choses pour me mettre en colère. Je n'étais ni triste ni furieuse, pensant que peut-être je le lui devais d'une vie antérieure. De plus, quand elle était en colère et qu'elle essayait de me faire du mal, elle m'aidait en fait à éliminer mon karma.

Le Maître a dit :

« Car celui sur qui tombe le karma se sent mal à l'aise, c’est garanti. » (Zhuan Falun)

Quand l'année scolaire a été terminée, elle m'a acheté une paire de bottes avec l'argent de sa bourse. Elle s'est excusée, et j'ai expliqué que je n'étais pas en colère. À partir de là, elle a commencé à lire les livres de Falun Dafa et à clarifier la vérité aux gens qu'elle connaissait.

Il y a quelques années, mon plus jeune fils a contracté un emprunt pour sa nouvelle maison en se mariant. Plus tard, il a perdu son travail. Je lui ai dit que je pouvais vendre ma maison pour l'aider à rembourser son hypothèque. Je ne voulais pas vraiment faire cela, mais je savais que je devais abandonner mon attachement à cette propriété.

Mes filles se sont plaintes à nouveau, disant que j'avais un faible pour lui. Je n'ai pas poussé mon fils à trouver rapidement un autre emploi, mais je lui ai dit d'améliorer ses compétences pendant qu'il en avait le temps. Il a passé quelques tests et obtenu trois certifications. Il a rapidement trouvé un emploi avec le triple du salaire. Je n'avais plus aucune pression financière.

Mes enfants ont vu que j'avais vraiment abandonné tout intérêt séculier pour eux et savaient que c'était à cause de l'enseignement de Dafa. À partir de là, mes enfants ont soutenu le Falun Dafa et clarifié la vérité aux gens qu'ils connaissaient.

Aider tout le monde comme s'ils étaient des membres de la famille

En raison de la persécution du Falun Gong, la police a saccagé mon domicile et m'a surveillée. J'ai été arrêtée et détenue, mais je n'avais pas peur. Ainsi, je n'ai pas eu trop de problèmes pendant la persécution.

Le Maître a dit :

« ...je vous le dis toutes les personnes dans ce monde dans le monde entier ont été mes proches... » (« Expliquer la Loi lors de la Conférence de Loi de l’Ouest des États-Unis au moment de la Fête de la lanterne de l’an 2003 » (Deuxième partie))

Comme je traitais tout le monde avec bonté, comme je le ferais avec un membre de ma famille et que je leur disais la vérité, ils ne pouvaient pas être méchants avec moi.

J'ai fait tout ce que je pouvais pour clarifier la vérité, accrocher des banderoles, distribuer des dépliants et faire des appels. Une pratiquante a été incarcérée et peu importe à quel point ses parents l'ont suppliée d'abandonner la pratique, elle est restée une pratiquante inébranlable.

J'ai dit à son frère que les machines des hôpitaux utilisaient différents types d'énergie pour détecter et guérir les maladies. Cependant, l'énergie d'un pratiquant tue les microbes sans que le pratiquant ait besoin de se rendre à l'hôpital. Je lui ai dit que c'était la raison pour laquelle sa sœur n'abandonnerait jamais la pratique. Il s'était spécialisé en électronique et pratiquait également le Taï-chi. Il a immédiatement compris, est rentré à la maison et a persuadé ses parents de ne pas empêcher sa sœur de pratiquer Dafa.

La plupart de ceux à qui j'ai parlé de Dafa ont démissionné du Parti communiste chinois (PCC). Comme je ne pouvais pas écrire, ils écrivaient leurs noms dans un carnet que je portais avec moi.

Un de mes amis était une personne très gentille. Il aurait donné n'importe quoi pour aider les gens. Cependant, il a refusé de démissionner du PCC, peu importe ce que je disais. Il vénérait les dirigeants du PCC. Un jour, alors qu'il était alité et au seuil de la mort, j'ai émis la pensée droite chez lui et j'ai gardé les mots du Maître dans ma tête :

« Manier la plume élimine la vague frénétique » (« Faire trembler et effrayer », Hong Yin II)

Avant de partir, je lui ai dit qu'il était un homme bon et que je ne pouvais pas le laisser subir le même sort que le PCC.

J'ai dit : « Je devais te dire la vérité. Je ne viendrai pas beaucoup ici et j'espère que tu m'écoutes – démissionne du Parti. Si tu es d'accord avec moi, hoche simplement la tête. » Il l'a fait ! Il est décédé un mois plus tard.

Un jour que je méditais, un homme a émergé du sol avec seulement le haut de son corps. Il portait des vêtements militaires et n'avait pas de visage. Je savais qu'il était venu me voir pour une raison précise et j'ai demandé s'il voulait démissionner du PCC. Il a acquiescé. Je n'ai pas su son nom. J'ai demandé si quelqu'un connaissait un homme mort en tant que soldat.

J'ai trouvé sa sœur qui m'a dit qu'il était rentré à la maison pendant les vacances et était sorti avec ses amis. Il avait été heurté par un camion en rentrant à la maison en vélo et s'était fait traîner sur un long parcours. Il avait été défiguré. Ne voulant pas l'effrayer, je lui ai dit que j'avais vu son frère dans un rêve. Elle a accepté que j'aide son frère à démissionner. Je lui ai alors demandé, à elle et à son mari, de démissionner : « Même une personne morte voulait démissionner. Ceux qui sont en vie doivent démissionner pour rester en sécurité. »

Je fais des appels téléphoniques pour aider les gens à démissionner du PCC depuis 2013. Chaque jour, j'aide 30 à 60 personnes à démissionner. Ma compréhension est que je dois garder une pensée sincère dans mon cœur et avoir la pensée droite pour aider efficacement les gens à démissionner.

(Quatorzième conférence de partage d'expériences par Internet de Minghui pour les disciples de Dafa de Chine continentale)

Traduit de l'anglais au Canada