Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Les pratiquants de Falun Gong en Chine posent des affiches commémorant l’appel pacifique du 25 avril, il y a 18 ans

Dimanche 30 avril 2017 |   Écrit par un correspondant de Minghui en Chine

(Minghui.org) Le 25 avril 1999, environ 10 000 pratiquants de Falun Gong se sont rassemblés pour manifester pacifiquement dans les rues de Pékin après les arrestations inexpliquées de cinquante pratiquants dans la ville voisine de Tianjin. Trois mois plus tard, le chef du Parti communiste chinois de l’époque, Jiang Zemin, a lancé la persécution du Falun Gong, qui continue à ce jour.

Avec l’arrivée du 18e anniversaire de l’appel pacifique du 25 avril, de nombreux pratiquants en Chine ont posé des affiches dans différents endroits pour commémorer cette journée spéciale et sensibiliser le public à la persécution.

Les messages écrits sur les affiches expliquent le caractère pacifique de cette pratique de l’esprit et du corps, demandent justice contre Jiang Zemin et conseillent vivement la fin immédiate de la persécution du Falun Gong.

Voici les affiches trouvées dans les rues de cinq provinces.

Ville de Tieling, province du Liaoning

Ville de Jilin, province du Jilin

Canton de Gong'an, province du Hubei

Province du Hebei

Canton de Huarong, province du Hunan

Historique

Le 25 avril 1999, environ 10 000 pratiquants de Falun Gong se sont rassemblés pour manifester pacifiquement dans les rues de Pékin après les arrestations inexpliquées de cinquante pratiquants dans la ville voisine de Tianjin. L’emplacement était adjacent au Bureau central des appels, où ils espéraient que leur cause soit entendue. La police leur a ordonné de s’aligner sur plusieurs rues à proximité, où se trouve également Zhongnanhai, l’enceinte du gouvernement central du Parti.

Les 10 000 personnes sont parties tranquillement plus tard ce jour-là, après qu’un groupe d’entre elles a rencontré le Premier ministre Zhu Rongji et obtenu la libération des pratiquants arrêtés à tort à Tianjin.

Mais le chef du Parti, Jiang Zemin, a fait en sorte que son ministère de la propagande rende le rassemblement public non pas comme étant une manifestation pacifique, mais plutôt comme un « siège de Zhongnanhai », lenceinte du gouvernement central. Ce coup de propagande a été utilisé pour dresser l’opinion publique contre le Falun Gong et comme excuse pour lancer la brutale persécution qui a commencé quelques mois plus tard. La persécution qui dure depuis presque dix-huit ans se poursuit depuis lors.

Traduit de l’anglais au Canada

Les pratiquants de Falun Gong en Chine posent des affiches commémorant l’appel pacifique du 25 avril, il y a 18 ans

Écrit par un correspondant de Minghui en Chine

(Minghui.org) Le 25 avril 1999, environ 10 000 pratiquants de Falun Gong se sont rassemblés pour manifester pacifiquement dans les rues de Pékin après les arrestations inexpliquées de cinquante pratiquants dans la ville voisine de Tianjin. Trois mois plus tard, le chef du Parti communiste chinois de l’époque, Jiang Zemin, a lancé la persécution du Falun Gong, qui continue à ce jour.

Avec l’arrivée du 18e anniversaire de l’appel pacifique du 25 avril, de nombreux pratiquants en Chine ont posé des affiches dans différents endroits pour commémorer cette journée spéciale et sensibiliser le public à la persécution.

Les messages écrits sur les affiches expliquent le caractère pacifique de cette pratique de l’esprit et du corps, demandent justice contre Jiang Zemin et conseillent vivement la fin immédiate de la persécution du Falun Gong.

Voici les affiches trouvées dans les rues de cinq provinces.

Ville de Tieling, province du Liaoning

Ville de Jilin, province du Jilin

Canton de Gong'an, province du Hubei

Province du Hebei

Canton de Huarong, province du Hunan

Historique

Le 25 avril 1999, environ 10 000 pratiquants de Falun Gong se sont rassemblés pour manifester pacifiquement dans les rues de Pékin après les arrestations inexpliquées de cinquante pratiquants dans la ville voisine de Tianjin. L’emplacement était adjacent au Bureau central des appels, où ils espéraient que leur cause soit entendue. La police leur a ordonné de s’aligner sur plusieurs rues à proximité, où se trouve également Zhongnanhai, l’enceinte du gouvernement central du Parti.

Les 10 000 personnes sont parties tranquillement plus tard ce jour-là, après qu’un groupe d’entre elles a rencontré le Premier ministre Zhu Rongji et obtenu la libération des pratiquants arrêtés à tort à Tianjin.

Mais le chef du Parti, Jiang Zemin, a fait en sorte que son ministère de la propagande rende le rassemblement public non pas comme étant une manifestation pacifique, mais plutôt comme un « siège de Zhongnanhai », lenceinte du gouvernement central. Ce coup de propagande a été utilisé pour dresser l’opinion publique contre le Falun Gong et comme excuse pour lancer la brutale persécution qui a commencé quelques mois plus tard. La persécution qui dure depuis presque dix-huit ans se poursuit depuis lors.

Traduit de l’anglais au Canada

Les pratiquants de Falun Gong en Chine posent des affiches commémorant l’appel pacifique du 25 avril, il y a 18 ans

Écrit par un correspondant de Minghui en Chine

(Minghui.org) Le 25 avril 1999, environ 10 000 pratiquants de Falun Gong se sont rassemblés pour manifester pacifiquement dans les rues de Pékin après les arrestations inexpliquées de cinquante pratiquants dans la ville voisine de Tianjin. Trois mois plus tard, le chef du Parti communiste chinois de l’époque, Jiang Zemin, a lancé la persécution du Falun Gong, qui continue à ce jour.

Avec l’arrivée du 18e anniversaire de l’appel pacifique du 25 avril, de nombreux pratiquants en Chine ont posé des affiches dans différents endroits pour commémorer cette journée spéciale et sensibiliser le public à la persécution.

Les messages écrits sur les affiches expliquent le caractère pacifique de cette pratique de l’esprit et du corps, demandent justice contre Jiang Zemin et conseillent vivement la fin immédiate de la persécution du Falun Gong.

Voici les affiches trouvées dans les rues de cinq provinces.

Ville de Tieling, province du Liaoning

Ville de Jilin, province du Jilin

Canton de Gong'an, province du Hubei

Province du Hebei

Canton de Huarong, province du Hunan

Historique

Le 25 avril 1999, environ 10 000 pratiquants de Falun Gong se sont rassemblés pour manifester pacifiquement dans les rues de Pékin après les arrestations inexpliquées de cinquante pratiquants dans la ville voisine de Tianjin. L’emplacement était adjacent au Bureau central des appels, où ils espéraient que leur cause soit entendue. La police leur a ordonné de s’aligner sur plusieurs rues à proximité, où se trouve également Zhongnanhai, l’enceinte du gouvernement central du Parti.

Les 10 000 personnes sont parties tranquillement plus tard ce jour-là, après qu’un groupe d’entre elles a rencontré le Premier ministre Zhu Rongji et obtenu la libération des pratiquants arrêtés à tort à Tianjin.

Mais le chef du Parti, Jiang Zemin, a fait en sorte que son ministère de la propagande rende le rassemblement public non pas comme étant une manifestation pacifique, mais plutôt comme un « siège de Zhongnanhai », lenceinte du gouvernement central. Ce coup de propagande a été utilisé pour dresser l’opinion publique contre le Falun Gong et comme excuse pour lancer la brutale persécution qui a commencé quelques mois plus tard. La persécution qui dure depuis presque dix-huit ans se poursuit depuis lors.

Traduit de l’anglais au Canada