Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Fahui de Minghui | Immergée dans le Fa

Lundi 19 novembre 2018 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa de la province du Heilongjiang

(Minghui.org) En revoyant le chemin que j'ai parcouru dans ma cultivation et pratique, j'ai trouvé le titre pour cet article. Bien qu'il me reste un long chemin à parcourir pour satisfaire aux exigences du Maître, je pense que c'est une bonne occasion de regarder en arrière et d'apprendre de mes expériences.

Trouver le chemin du retour

J'étais souvent malade pendant mon enfance, et il n'était pas facile de survivre dans la campagne appauvrie. Après avoir obtenu mon diplôme de l'école primaire, la Révolution culturelle a commencé et la nation entière était dans le chaos. Comme les autres, j'ai quitté la salle de classe et j'ai travaillé la terre avec d'autres paysans. J'ai épousé mon mari quand j'avais une vingtaine d'années et j'étais malheureuse.

Mon mari avait mauvais caractère, et il était aussi alcoolique. Il espérait avoir un fils, mais je lui ai donné deux filles. Cela le mettait encore plus en colère et il nous cherchait des noises tous les jours. Il a cessé de travailler à l'âge de 37 ans, disant qu'il était bien obligé à cause d'un empoisonnement dû à l'alcool, mais il a continué à boire et à faire des bêtises après avoir bu. Il renversait la table, jetait des choses, insultait les enfants ou moi, et nous battait. De temps en temps, il pointait un couteau sur moi et, juste avant qu'il ne me touche, il criait et me menaçait. Parfois, il agitait le couteau de cuisine, nous forçant, mes filles et moi, à sortir de la maison. J'étais désespérée et, pour avoir l'esprit tranquille, je suis devenue bouddhiste.

Mon mari est mort à 48 ans, et cela a été un grand changement pour moi. J'étais bouddhiste depuis cinq ans, mais je n'avais toujours pas trouvé le chemin de la libération. J'étais désespérée. À cette époque, les informations sur le Falun Dafa avaient atteint ma région. Un jeune homme que je ne connaissais pas venait très souvent chez mon coiffeur et me parlait du Falun Dafa. Il a dit que la méditation améliore l'esprit et le corps, et que l'on peut atteindre la Bouddhéité en une seule vie. Pensant que c'était si précieux et que ma vie avait été si douloureuse, j'ai décidé de l'apprendre.

En ces jours où j'ai commencé à pratiquer, j'avais l'impression que le Maître me tirait d'un désastre et me poussait vers le haut. Le Maître m'a également donné des conseils pour m'encourager à être stricte avec moi-même et à suivre le principe du Falun Dafa.

Une grosse plaie maligne est apparue sur mon dos et a ensuite pris la taille d'une grosse tomate. Elle s'est ouverte brusquement et du pus et du sang sont sortis par des trous minuscules comme un nid de guêpes. Incapable de la voir ou de la toucher, j'ai demandé à ma fille d'essuyer le pus et le sang avec du papier toilette. Elle avait peur de la regarder et je devais lui assurer que tout irait bien. Quand je la nettoyais dans les bains publics, je restais dans un coin pour éviter de terrifier les autres. Mes pensées étaient simples et dans mon esprit je n'avais pas l'idée que cela pouvait être une infection bactérienne. Quelques jours plus tard, la plaie s'est asséchée et a guéri.

En en parlant avec d'autres plus tard, j'ai entendu dire qu'une grosse plaie maligne comme celle-là causait une douleur extrême et que le traitement médical était également coûteux. Mais tout au long du processus, je n'ai ressenti aucune douleur, et je savais que le Maître m'avait aidée. De même, mes autres maladies ont également été guéries, y compris une hernie discale lombaire, de l'arthrite, une capsulite et un problème nasal.

J'ai eu la chance de trouver une lumière dans cette longue nuit sans espoir et un chemin qui m'a ramenée à la maison.

Ignorante de l'ordinateur

Après que l'ancien chef du Parti communiste Jiang Zemin a interdit le Falun Dafa en juillet 1999, j'étais très triste. En regardant les gens dans la rue, je savais que si je renonçais à ma croyance, je me perdrais à nouveau dans le labyrinthe, tout comme eux. Je me suis donc souvenue d'être déterminée dans le Falun Dafa.

Après avoir abandonné les notions humaines, je me suis jointe à d'autres pratiquants pour m'opposer à la persécution. Nous sommes allés au gouvernement de la ville pour faire les exercices, et nous sommes allés à Pékin pour faire appel. Nous avons également distribué des dépliants et installé des affiches dans les environs. Les autorités me considéraient comme une organisatrice et m'ont détenue cinq fois. Pendant une détention, j'ai faibli sous la pression et ce fut une expérience douloureuse que j'ai profondément regrettée.

Pour aider les autres à connaître le Falun Dafa, j'ai commencé à apprendre à utiliser un ordinateur à l'âge de 63 ans. Malgré mon âge avancé et mon faible niveau d'éducation, j'ai graduellement appris quelques notions de base, comme la façon d'accéder à Internet, de télécharger des fichiers, d'imprimer des documents et de produire des dépliants. Cela a été d'une grande aide pour la région. Avec l'accès à Minghui tous les jours, je lis beaucoup d'articles de pratiquants en Chine et à l'étranger. J'aime vraiment la cultivation et pratique, comme un poisson dans l'eau et un oiseau dans le ciel.

Bien que je n'aie terminé que l'école primaire, le Maître m'a aidée et m'a donné l'occasion d'apprendre à taper des textes en chinois sur un ordinateur. Surtout au moment où nous avons intenté des poursuites en justice contre Jiang Zemin, j'ai aidé beaucoup de pratiquants à rédiger leurs plaintes. Comme j'avais plus de 60 ans et que je venais d'apprendre à utiliser une souris, la dactylographie était difficile pour moi. J'avais une mauvaise vue et j'étais maladroite avec l'ordinateur. De plus, j'avais déjà oublié le pinyin que j'avais appris à l'école primaire. Il a donc fallu tout recommencer depuis le début.

Avec peu de compétences en informatique, il m'a fallu beaucoup de temps pour terminer la première plainte contre Jiang Zemin. En tapant la deuxième, parce que le nom du fichier était le même, j'ai accidentellement remplacé l'article précédent par le deuxième. J'ai essayé plusieurs fois et je ne savais pas ce qui s'était passé. C'était par une chaude journée d'été et j'ai travaillé dessus toute la journée jusqu'à tard dans la nuit. Je transpirais et mes yeux étaient flous, et je ne savais pas ce qui se passait. Mes notions humaines ont également fait surface : « Tant de jeunes pratiquants compétents n'y ont pas consacré de temps. Et ils comptaient sur une vieille femme avec peu de compétences pour les aider. Oh la la ! » Je n'arrivais vraiment pas à comprendre cela.

Le lendemain matin, plusieurs pratiquants sont venus chercher les plaintes dactylographiées. En les voyant venir, j'ai failli pleurer et me plaindre de la difficulté que j'avais, j'ai dit : « Je suis l'une des plus vieilles pratiquantes de la région et je ne suis pas très instruite. Je viens d'apprendre à utiliser un ordinateur, et je dois faire tout ça. Toute la charge de travail est tombée sur moi et c'était vraiment trop. J'espère que des jeunes comme vous pourront faire plus... »

En me voyant très déçue, d'autres pratiquants m'ont consolée en me disant que j'étais très capable. Ils m'ont encouragée à continuer. Comme je n'avais pas encore déjeuné, un pratiquant m'a acheté de la nourriture. Après m'être calmée, j'ai regardé à l'intérieur et j'ai trouvé mon attachement au ressentiment et à la précipitation, comme si ne pas faire ces plaintes à temps nous ferait prendre du retard. En conséquence, je ne comprenais pas pourquoi certains pratiquants hésitaient. Après avoir réalisé ces notions humaines, un pratiquant avec de bonnes compétences techniques est venu et a résolu le problème.

Après avoir préparé les plaintes contre Jiang Zemin, j'ai incité d'autres pratiquants à les poster dans les bureaux de poste locaux. Pendant ces jours-là, j'avais des malaises physiques partout et je ne pouvais pas tourner mon cou. J'ai regardé à l'intérieur et j'ai remarqué que j'aimais être responsable et coordonner des projets. En fait, j'aurais dû y réfléchir davantage du point de vue de la cultivation et pratique, au lieu de tout diriger. Lorsque j'ai trouvé ces attachements, l'inconfort a disparu et je me suis sentie détendue.

En regardant en arrière, j'ai réalisé que le Falun Dafa est extraordinaire et qu'il a transformé une ignorante de l'ordinateur comme moi en quelqu'un qui pouvait beaucoup aider à la production de documents.

La responsabilité de sauver les gens

Le Maître a dit :

« La clarification de la vérité n'est pas une tâche simple, ce n'est pas seulement la question de révéler la perversité. Notre clarification de la vérité consiste à sauver les êtres, en même temps il y a encore des éléments tels que l'élévation personnelle et l'élimination des attachements pendant votre Xiulian, et aussi des éléments pour que les disciples de Dafa assument la responsabilité envers la Loi dans le Xiulian, en même temps il y a également la question de comment enrichir et remplir votre propre monde pendant le dernier chemin vers la plénitude parfaite. » (Guider le voyage)

Je savais que je devais bien me cultiver, aider le Maître avec la rectification de Fa, et sauver les êtres. Mais je ne l'avais fait que sporadiquement au cours des années précédentes. Depuis l'année dernière, j'ai changé mon approche et je clarifie la vérité partout où je vais.

La province du Heilongjiang se trouve dans le nord-est de la Chine et l'hiver est glacial, souvent à 35 degrés en dessous de zéro (environ -30 °C à -35 °C). Tous les jours, malgré la neige et le froid extrême, je sortais pour sauver les gens. En fait, j'ai été en mesure de tracer mon propre chemin au cours de la dernière année et demie.

Ce printemps, j'ai remarqué que des policiers étaient de service à presque tous les passages à niveau, gares et autres endroits animés. Je n'ai pas été dérangée et j'ai continué à faire ce que j'étais censée faire. Dans l'autobus, j'émettais la pensée droite pour nettoyer l'environnement.

Quand je rencontre quelqu'un, je commence d'habitude par lui donner une amulette. Pendant que les gens examinent la belle amulette, je parle du principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, puis de la façon dont le Parti communiste maltraite les pratiquants.

Parfois, je commence par des sujets étroitement liés à la vie quotidienne, comme la fausse marchandise et les produits alimentaires frelatés ou toxiques. Je leur explique que c'est le Parti communiste qui a causé la dégénérescence morale en Chine, et je leur recommande de renoncer à leur appartenance aux organisations du Parti communiste. Beaucoup d'entre eux ont accepté et m'ont remerciée.

Bien sûr, la clarification de la vérité a aussi besoin de compassion et de sagesse. Une fois, quand j'ai rencontré un homme d'une quarantaine d'années dans le bus, je lui ai souri et lui ai donné un CD, lui disant qu'il avait un logiciel qui pouvait surmonter le blocus d'Internet. Il a demandé avec désinvolture : « C'est à propos du Falun Dafa ? » et il l'a accepté. J'ai répondu : « Bien sûr, vous pouvez accéder à beaucoup d'informations utiles, y compris le Falun Dafa. »

L'homme était très bavard et a dit qu'il travaillait dans le service de police. Il n'arrêtait pas d'exprimer ses opinions sur le Falun Dafa et d'autres systèmes de croyance. Il semblait très bien informé et avait de bonnes capacités de raisonnement. En conséquence, j'ai à peine eu l'occasion de parler.

La voix de l'homme était très forte et presque tout le monde dans l'autobus pouvait l'entendre et savait qu'il travaillait dans un service de police. Quand il était temps de descendre, je l'ai interrompu et lui ai dit : « Je suis désolée, mais je dois partir maintenant. Ravie de vous avoir rencontré aujourd'hui pour entendre ces choses, c'est probablement une relation karmique. » Il a hoché la tête et a dit oui. En le regardant dans les yeux, je lui ai dit : « Vous êtes une personne bien informée et intelligente. Je dois vous dire quelque chose. » J'ai baissé la voix et j'ai dit sincèrement : « Tout a son destin, tout comme les différentes dynasties de l'histoire de la Chine. Souvenez-vous toujours de ce qui est important pour nous et pour notre avenir. Le Falun Dafa est là pour sauver les gens. Et si je vous aidais à démissionner du Parti avec le pseudonyme de Tian Yi ? » Il a hoché de nouveau la tête et a dit : « Bien sûr. »

Avant de descendre de l'autobus, j'allais ouvrir mon sac et lui donner plus de documents. Il a regardé mon sac avec un sourire en me faisant un signe de la main avec le CD qui contenait le logiciel : « C'est très bien. Ce sera plus que suffisant. »

En y repensant, je sais que lorsque nous sommes capables de maintenir une mentalité pacifique et compatissante, nous sommes capables d'aider les gens à démissionner des organisations du Parti communiste.

Tirer le meilleur parti de son temps

Au fil des ans, j'ai toujours traité les autres avec compassion et j'ai pu rester imperturbable quoi qu'il arrive. Quelqu'un m'a demandé : « Pourquoi une vieille dame comme vous sortirait-elle par une journée si froide ? Vous n'avez pas peur qu'on vous arrête ? Vous recevez de l'argent pour ça ? » Je lui ai répondu en souriant : « Eh bien, combien d'argent pensez-vous que quelqu'un devrait vous payer pour que vous fassiez cela ? C'est de la compassion, quelqu'un doit se soucier de la sécurité et de l'avenir des autres. »

Je vis seule et j'ai un emploi du temps chargé tous les jours. Après avoir fait les exercices le matin, j'étudie une leçon du Zhuan Falun avant de sortir. Je suis capable d'aider plus de 10 personnes, ou jusqu'à 20 personnes, à démissionner des organisations du Parti communiste en 2 ou 3 heures.

De plus, une fois j'ai passé plus de 8 mois à mémoriser le Zhuan Falun. Je le fais maintenant pour la deuxième fois. En même temps, je mémorise beaucoup de poèmes de Hong Yin et je lis souvent des articles sur Minghui.

Pour gagner du temps, je ne prends que deux repas par jour, pendant lesquels j'écoute souvent des podcasts de Minghui. Pendant ce temps, j'émets aussi la pensée droite pour aider les pratiquants avec le karma de maladie à se rétablir. J'émets également la pensée droite aux quatre heures fixées chaque jour et j'étudie des conférences autres que le Zhuan Falun. J'ai décidé de m'immerger pleinement dans le Fa et d'être une vraie disciple de Falun Dafa.

Merci Maître ! Merci compagnons de cultivation !

(Quinzième conférence de partage d'expériences par Internet de Minghui pour les disciples de Dafa de Chine continentale)

Traduit de l'anglais au Canada