Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une femme du Jilin torturée pendant trois ans en prison pour avoir défendu sa croyance

Jeudi 7 novembre 2019 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Jilin, Chine

(Minghui.org) Mme Liu Xingrong, pratiquante de Falun Gong de la ville de Jilin, dans la province du Jilin, a été arrêtée le 3 juin 2015 pour avoir distribué des informations sur le Falun Gong, puis condamnée à trois ans de prison par le tribunal du district de Changyi.

Elle a récemment raconté les tortures qu'elle a subies pendant sa détention au centre de détention de la ville de Jilin et à la prison pour femmes du Jilin.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.

Travaux forcés au centre de détention de la ville de Jilin

Mme Liu a dit qu'elle avait été forcée d'effectuer un travail intensif non rémunéré au centre de détention de la ville de Jilin, y compris le traitement de feuilles d'étain et d'autres métaux lourds. Sans équipement de protection individuelle, elle respirait souvent de minuscules particules de métal, qui avaient aussi une odeur âcre. Elle avait souvent les doigts enflés et endoloris à cause du travail pénible. Les détenues la surveillaient de près et la maltraitaient souvent verbalement.

Prison pour femmes du Jilin

À la prison pour femmes du Jilin, les gardiennes ont forcé Mme Liu à s'asseoir sur un petit tabouret pendant de longues périodes. Elle a également été forcée de regarder des vidéos diffamatoires attaquant le Falun Gong.

Les gardiennes ont ordonné aux détenues de surveiller de près les activités quotidiennes des pratiquantes de Falun Gong emprisonnées, y compris lorsqu'elles mangeaient, buvaient, utilisaient les toilettes, prenaient des douches, qu'elles soient assises ou debout, ce qui exerçait une pression mentale énorme sur les victimes.

En plus des tortures qu'elle a subies elle-même, Mme Liu a également décrit les tortures qu'une autre pratiquante, Mme Li Guiying, a subies à la prison.

Lorsque Mme Li a refusé d'aller au premier rang alors qu'elle était forcée de regarder des vidéos de lavage de cerveau contre le Falun Gong, une détenue nommée Gong Cuijie lui a projeté l'arrière de la tête contre le mur. L'arrière de la tête de Mme Li a enflé par la suite. Elle a également souffert de maux de tête et d'étourdissements. Sa tension artérielle a monté à 150 mmHg.

Après que l'incident a été signalé aux gardiennes de la prison, la détenue Gong a nié que c'était elle qui avait causé les blessures de Mme Li et a affirmé qu'elle s'était blessée elle-même parce qu'elle refusait de prendre des pilules pour son hypertension. La gardienne Gao Yang a ensuite administré de force par gavage des drogues inconnues à Mme Li et lui a blessé le nez et la bouche. Les poignets de Mme Li avaient aussi des meurtrissures après le gavage.

Voir aussi :

Un avocat n'est pas autorisé à examiner les dossiers ni à rencontrer des clients du Falun Gong

Traduit de l'anglais