Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Artistes, musiciens et poètes persécutés en raison de leur croyance dans le Falun Gong (1re partie)

Samedi 13 juillet 2019 |   Écrit par un correspondant de Minghui en Chine

(Minghui.org) Fondé par M. Li Hongzhi, le Falun Gong (aussi appelé le Falun Dafa) est une pratique avancée d'amélioration de soi basée sur les enseignements de l'école de Bouddha. Depuis sa présentation en 1992, il s'est propagé dans plus de 100 pays et de nombreuses personnes ont constaté une amélioration significative de leur état de santé après avoir adopté la pratique.

Le gouvernement chinois a officiellement interdit la pratique en 1999. Depuis lors, de nombreux pratiquants en Chine ont été persécutés pour avoir maintenu leur croyance. Parmi eux, il y avait des artistes talentueux, des musiciens et des poètes.

Certains pratiquants sont morts des suites de la persécution et d'autres ont été condamnés à de nombreuses années d'emprisonnement. D'autres sont devenus handicapés suite aux tortures qu'ils ont subies en détention et quelques-uns ont été contraints de quitter leur patrie et de fuir vers d'autres pays.

Selon les informations publiées sur le site Internet de Minghui, au moins neuf artistes sont décédés, soixante-quinze ont été arrêtés, dont cinquante ont été condamnés à des travaux forcés ou à la prison. Le reportage suivant représente un petit nombre des cas qui ont été publiés.

Le chanteur M. Yu Zhou est mort en garde à vue onze jours après son arrestation

Yu Zhou, chanteur/batteur

M. Yu et son épouse ont été arrêtés le 26 janvier 2008, avant les Jeux olympiques de Pékin. Ils ont été détenus au centre de détention de Tongzhou. M. Yu est décédé en garde à vue le 6 février à l'âge de 42 ans. Les autorités ont caché sa mort au public et ont ordonné à sa famille de ne la révéler à personne. Même la maison de ses parents était sous surveillance. L'épouse de M. Yu, Mme Xu Na, a été condamnée à trois ans de prison et emmenée à la prison pour femmes de Pékin, où elle a été torturée pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong.

M. Yu a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1995. Avant sa mort, sa femme et lui ont été détenus pendant quinze jours en août 1999. La police a torturé le couple pour tenter d'obtenir des informations sur d'autres pratiquants.

Voir aussi :

Mise à jour : Les membres de la famille du musicien assassiné ont disparu

Mme Zheng Aixin, peintre de renom, est décédée après des années de pression mentale

Mme Zheng Aixin

Mme Zheng, peintre accomplie, a refusé de désavouer sa croyance dans le Falun Gong. Elle a été détenue pendant près de quatre ans, à partir de 2000, et n'a été libérée qu'après que son mari, un artiste primé, eut plaidé publiquement en faveur de sa liberté lors d'une interview. Après sa libération, la police a surveillé le couple 24 heures sur 24. Mme Zheng n'était pas autorisée à voyager et à tenir des expositions. Même son mari n'était pas autorisé à donner des interviews ou à quitter le pays.

En raison de la célébrité du couple, ils avaient beaucoup de visiteurs. Mme Zheng profitait de ces occasions pour leur parler du Falun Gong et de son expérience de pratiquante. Cependant, elle ressentait une pression mentale énorme parce qu'elle vivait sans la liberté de s'exprimer. En outre, les fréquentes arrestations et incarcérations de sa mère, Mme Yang Huanying, également pratiquante de Falun Gong, ont fait des ravages. Sa santé s'est détériorée jusqu'à son décès en 2012 à l'âge de 45 ans.

Peintures de Mme Zheng Aixin

Voir aussi :

Une mère en deuil poursuit Jiang Zemin pour la mort prématurée de sa fille

Le musicien M. Li Jingsheng est décédé après avoir été emprisonné pendant trois ans

M. Li Jingsheng était un guitariste et chanteur autodidacte. Il est né avec une maladie cardiaque congénitale et était en si mauvaise santé qu'on lui a conseillé de rester chez lui et de se reposer indéfiniment. Il a commencé à pratiquer le Falun Dafa en mai 1998. En moins d'un mois, il était de retour sur scène.

M. Li Jingsheng et son épouse

M. Li s'est rendu à Pékin pour demander le droit de pratiquer le Falun Gong en juin 2001. Il a été arrêté et incarcéré dans le camp de travaux forcés de Tuanhe. M. Li a entamé à plusieurs reprises une grève de la faim pour protester contre les mauvais traitements qu'il subissait en prison mais en représailles, les autorités ont prolongé sa peine de dix mois. Il a été privé de sommeil et de nourriture. Il a été battu par plusieurs policiers qui l'ont blessé au bras. Même longtemps après sa libération, il ne supportait plus aucune pression sur son poignet.

Au cours d'une séance intensive de lavage de cerveau, il a été forcé de s'asseoir sur un petit tabouret pendant plus de dix heures, et il a été attaché à une grande planche de bois, incapable de bouger. Sa vue et son ouïe ont été gravement endommagées par la torture, et il a subi des lésions cérébrales. En conséquence, ses réactions sont devenues très lentes.

Lorsque M. Li a été libéré en octobre 2003, il était alité en raison d'une grande faiblesse. Il a continué de souffrir d'une énorme pression mentale et sa santé s'est rapidement détériorée. Il est mort dans son sommeil le 13 décembre 2004.

Voir aussi (en anglais) :

Dafa Gave My Husband a New Life, but the Persecution Took it Away

Le caricaturiste M. Zhang Zhiquan est sorti de prison sur une civière et est mort

M. Zhang Zhiquan était caricaturiste. Il a enseigné à l'Académie normale Hengshui à Hengshui, province du Hebei. Il a commencé à pratiquer le Falun Gong après sa retraite.

Il a été arrêté le 19 mars 2001 et condamné à sept ans de prison. Au cours des quatre premières années, M. Zhang était en très bonne santé. Même le médecin de la prison était étonné que cet homme d'une soixantaine d'années ait un cœur comparable à celui d'un homme dans la quarantaine.

Pour le faire souffrir, les gardiens de prison ont ordonné à deux détenus de le torturer. Ils l'ont battu, l'ont insulté, lui ont craché dessus, l'ont privé de sommeil en frappant sur son lit de métal pour l'empêcher de dormir, lui ont arraché la couverture la nuit, l'ont interrogé et ont fait des choses pour lui faire peur. En conséquence, la santé de M. Zhang s'en est beaucoup ressentie.

M. Zhang Zhiquan

M. Zhang a été libéré sous caution pour traitement médical en mars 2007. Quand sa famille est venue le chercher, il n'était qu'à moitié conscient, et il a dû être transporté sur une civière. Même son propre fils a eu du mal à le reconnaître. Après sa libération, M. Zhang a continué à être harcelé fréquemment par le Bureau 610 local et la police. Il ne s'est jamais rétabli et est décédé à l'âge de 76 ans le 1er mai 2010.

(À suivre)

Traduit de l'anglais au Canada