Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Japon : Lors de la visite des temples, à l'occasion du Nouvel An, des personnes signent une pétition condamnant la persécution du Falun Gong

Lundi 13 janvier 2020 |   Écrit par un pratiquant de Falun Gong au Japon

(Minghui.org) Beaucoup de Japonais se rendent dans les temples à l'occasion du Nouvel An. Du 1er au 3 janvier 2020, les pratiquants de Falun Gong de Tokyo ont organisé des activités afin de parler aux gens de l'ancienne pratique spirituelle et de les informer qu'elle est persécutée en Chine par le Parti communiste chinois (PCC).

Les Japonais ont signé une pétition afin d'encourager les actions en justice à l'encontre de l'ancien dirigeant du PCC.

Les pratiquants ont distribué des flyers, collecté des signatures pour une pétition qui soutient les actions en justice à l'encontre de l'ancien dirigeant du PCC, responsable de la persécution. De nombreuses personnes ont signé la pétition et reçu des dépliants annonçant la projection d'un documentaire révélant le crime des prélèvements d'organes sur des pratiquants vivants, perpétré par le PCC.

Les pratiquants ont accroché une grande banderole près de la station de métro lors des activités organisées à Tokyo, du 1er au 3 janvier 2020.

Sur la route qui mène au temple, les pratiquants avaient installé un panneau d'affichage sur le Falun Gong et accroché une grande banderole demandant de traduire en justice l'ancien dirigeant du PCC. Ils ont récolté 1130 signatures en l'espace de trois jours. Beaucoup de gens ont encouragé les pratiquants à poursuivre leurs grands efforts. Certains se sont arrêtés pour discuter avec les pratiquants et ont laissé leurs données de contact.

Un homme a dit : « L'ancienne Union soviétique s'est effondrée en une nuit. Aujourd'hui, la Chine est la réplique de l'Union soviétique. Les prélèvements d'organes perpétrés par le Parti communiste chinois sont pires que les crimes des nazis ! »

Après avoir signé la pétition, une femme s'est exclamée : « Je vous soutiens ! »

Une autre femme a dit à un pratiquant : « J'espère que le Parti communiste chinois s'effondrera bientôt ! Qu'est-ce que je peux faire pour vous aider ? »

Alors que de plus en plus de preuves font surface, un nombre toujours croissant de personnes prend conscience de l'existence du crime des prélèvements d'organes, perpétré par le PCC. Trois livres concernant ce sujet ont été publiés en japonais. Les preuves ont été présentées lors de plusieurs conférences de presse. De nombreuses personnes ont également trouvé cette information sur Internet.

Traduit de l'anglais