Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Comment mon mari de 77 ans a commencé à pratiquer le Falun Dafa

Dimanche 25 octobre 2020 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa dans la province du Shandong, Chine

(Minghui.org) J'ai eu la chance d'apprendre le Falun Dafa en 1996. Pendant des années, j'avais eu des douleurs au dos, des maux de tête et des éruptions cutanées, dues aux effets secondaires des médicaments que je prenais. Après avoir commencé à pratiquer, toutes mes maladies ont été résolues. J'ai 76 ans maintenant, je fais encore les travaux de routine autour de la maison et je prends soin de ma petit-fille. Le Falun Dafa m'a vraiment bénie !

Mon mari a un an de plus que moi. Au cours des dernières années, il souffrait de fréquents maux de tête et il devait être hospitalisé chaque année. Notre petite-fille de dix ans, qui pratique le Falun Dafa, lui demandait souvent : « Grand-père. Viens faire les exercices et lire les livres avec nous. » Il refusait toujours et disait : « Je vais juste te regarder faire les exercices. »

Mon mari savait que le Falun Dafa est bon et il a démissionné du Parti communiste chinois (PCC) avec son vrai nom. Cependant, il a été membre du PCC pendant plus de quarante ans, il croyait encore ce que le PCC disait au sujet de Dafa. Il était également terrifié à l'idée d'être persécuté.

L'année passée, mon mari a temporairement perdu la vue. Quand la famille l'a amené voir un médecin, on lui a dit qu'il avait des caillots de sang dans le cerveau, ce qui était la cause de ses fréquents maux de tête. Il a perdu la vue parce que des caillots de sang exerçaient une pression contre son nerf optique. Si les caillots ne bougeaient pas, il allait perdre la vue définitivement. Le médecin l'a aussi averti qu'il pouvait être paralysé si les caillots de sang endommageaient ses nerfs moteurs. Il devrait prendre des médicaments à vie.

La première fois que mon mari a pris les pilules, il a eu mal à estomac. Il faisait les cent pas de la douleur. Après quoi, il a refusé de prendre les médicaments.

Maître Li, le fondateur du Falun Dafa a dit :

« Si ces personnes veulent guérir de leurs maladies, conjurer le malheur et éliminer leur karma, elles doivent nécessairement s’engager dans la cultivation et la pratique, elles doivent retourner à leur origine première et retrouver leur authenticité première, voilà le point de vue de toutes les écoles de cultivation et de pratique. L’homme doit retourner à son origine première et à son authenticité première, c’est là le vrai but de la vie humaine. » (Première leçon, Zhuan Falun)

« Il y a un principe dans notre univers : personne ne se mêle de ce que vous recherchez par vous-même ; vous voulez cela, personne n’interviendra. Mes Corps de Loi vont vous retenir et vous donner des signes ; s’ils voient que vous persistez ainsi, ils ne s’occuperont plus de vous, comment peut-on forcer quelqu’un à cultiver et pratiquer ? On ne peut ni vous pousser ni vous obliger à cultiver. » (Sixième Leçon, Zhuan Falun)

J'ai dit à mon mari : « Tu as deux choix : prendre le médicament ou pratiquer le Falun Dafa ». Il a dit : « Je vais pratiquer avec toi. » À partir de là, nous avons fait les cinq exercices tous les jours.

Dix jours plus tard, alors qu'il faisait le second exercice, il m'a dit : « J'ai senti quelque chose se déplacer de l'endroit où ma tête me fait mal jusqu'au cou. » Je lui ai dit que c'était le Maître qui purifiait son corps et je lui ai demandé si sa tête lui faisait encore mal. Il a touché l'endroit où il avait mal et il a dit, enthousiaste : « Non ! » À partir de ce moment-là, son mal de tête a disparu.

Soudain, quelques jours plus tard, il a eu une crampe d'estomac pendant qu'il travaillait à la ferme. Quand il est revenu des toilettes, il a dit qu'une matière de couleur vert-noir était sortie. Il était toujours constipé et souffrait beaucoup. Depuis ce jour, ses intestins fonctionnent normalement.

En moins d'un mois après qu'il a commencé à pratiquer le Falun Dafa, les problèmes cardiovasculaires et gastro-intestinaux de mon mari ont disparu. C'était la première fois en 77 ans qu'il expérimentait ce que c'était que de ne pas être malade. Il a regardé la photo du Maître et il a dit : « Merci Maître de m'avoir donné une seconde vie ! Je vais pratiquer sincèrement et faire ce que je suis supposé faire. »

Traduit de l'anglais