Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Les différences entre les partisans des deux candidats à la présidence montrent un avenir différent

Mardi 24 novembre 2020 |   Écrit par Mei Jie et Yan Ming

(Minghui.org) Alors que le résultat de l’élection américaine de 2020 est toujours en suspens, de nombreux partisans des deux candidats à l’élection présidentielle participent également activement à divers événements. D’après les séquences vidéo de ces activités, on peut voir beaucoup de différences entre les deux camps de supporters, y compris la culture et l’avenir qu’ils représentent.

Paix et rationalité face à extrémité et violence

La plupart des partisans de M. Trump sont pacifiques, rationnels et autodisciplinés. Il émane d'eux une bonté, une persévérance, une bravoure, une attitude positive et le pouvoir de la foi. Les partisans de M. Biden, par contre, montrent souvent des comportements extrêmes, y compris la violence, l’arrogance, le chaos, la colère et le manque de contrôle.

L'internaute Jack Posobiec a publié sur Twitter une vidéo dans laquelle un jeune couple était encerclé, insulté et assailli avec de l’eau parce qu'il soutenait M. Trump. Néanmoins, le couple est resté calme et ne s’est pas battu.

En revanche, dans les défilés en soutien à M. Biden, il y avait beaucoup de partisans du communisme, du mouvement LGBT et des défenseurs de BLM. Un transgenre a déclaré : « Je suis enfin soulagé ! » Dans le défilé, il y avait aussi une femme nue qui prenait des photos des gens.

On peut imaginer que, si M. Biden devient le prochain président, il y aura beaucoup de lois pour soutenir les toilettes transgenres, la légalisation de la marijuana, les injections gratuites de drogues, la légalisation de la prostitution des mineurs, les programmes financés par le gouvernement pour la chirurgie des enfants transgenres sans le consentement des parents, et plus encore.

« Je préférerais avoir la Covid-19 plutôt que Biden-20 »

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées à Washington D.C. le 14 novembre pour soutenir M. Trump. Un participant portait une veste avec les mots : « Je préférerais avoir la Covid-19 plutôt que Biden-20. »

Veste portée le 14 novembre par un partisan de M. Trump lors de l’événement à Washington D.C.

Les mots sur la veste peuvent sembler irrationnels à première vue, mais ils reflètent probablement une croyance plus profonde consistant à sauvegarder les valeurs américaines protégées par la Constitution. En protestant contre la fraude électorale en public, on risque d’attraper le virus, mais en ayant la mauvaise personne comme prochain président, l’avenir de l’Amérique risque la ruine avec les programmes du socialisme.

La détermination du porteur de veste à chercher ce qu’il y a de mieux pour l’Amérique fait écho aux Hongkongais qui ont participé aux mouvements démocratiques pour protester contre le resserrement de l’emprise du Parti communiste chinois (PCC) sur la région semi-autonome.

Influencés par le PCC, les gens de nombreux pays ont été induits en erreur par l’idéologie socialiste. M. Trump est resté ferme par rapport aux valeurs traditionnelles et a pris de nombreuses initiatives pour contrer le PCC, ce qui lui a valu la confiance des gens, qui ont non seulement assisté à des événements avant les élections générales, mais aussi à des activités récentes pour demander à enquêter sur la fraude électorale.

Différence dans les taux d’infection entre les États

Outre les comportements, les partisans des deux candidats diffèrent également considérablement en ce qui concerne la santé, y compris les victimes liées au coronavirus. Après son éclosion initiale à Wuhan, en Chine, à la fin de l’année dernière, l’agent pathogène s’est propagé rapidement à la suite de la dissimulation et de la désinformation constantes du PCC. Epoch Times l’appelle donc le virus du PCC.

Comme indiqué précédemment sur le site Minghui.org, les données entre mai et novembre de cette année montrent que les États rouges (qui ont soutenu M. Trump) avaient un taux de mortalité moyen inférieur de moitié à celui des États bleus (qui ont soutenu M. Biden).

Figure 1 : La barre bleue représente le taux de mortalité moyen des États bleus, où M. Biden devrait gagner. La barre rouge représente le taux de mortalité moyen des États rouges, où M. Trump devrait gagner. Le taux de mortalité dans chaque État est calculé en utilisant le nombre total de décès par COVID divisé par le nombre total de cas de COVID dans cet État entre le 21 janvier et le 11 novembre, et la moyenne est ensuite prise en compte dans les États pertinents (bleu ou rouge).

Figure 2 : La ligne rouge représente le taux de mortalité dans les États rouges, où M. Trump devrait l'emporter, tandis que la ligne bleue représente le taux de mortalité dans les États bleus, où M. Biden devrait l'emporter. Les taux moyens de mortalité pour les États bleus (ou rouges) correspondant à chaque date indiquée sur l’axe X ont été calculés à partir des données entre le 21 janvier et une date particulière. Par exemple, le taux de mortalité moyen des États rouges correspondant à la date du 1er mai était de 3,34 %, ce qui a été calculé à l’aide des données entre le 21 janvier et le 1er mai.

Tout au long de l’histoire, les personnes qui chérissaient les valeurs traditionnelles étaient généralement bénies par la santé et la prospérité, tandis que celles qui s’en écartaient devaient en subir les conséquences.

Le Falun Dafa, également connu sous le nom de Falun Gong, est un système de méditation basé sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Depuis que le PCC a lancé une campagne nationale contre cette pratique il y a vingt et un ans, les pratiquants de Falun Dafa ont travaillé dur pour sensibiliser le public à la persécution. Quand le virus du PCC a éclaté, les pratiquants ont également dit aux gens comment le PCC a utilisé les mêmes tactiques trompeuses dans la manipulation du virus que dans sa répression du Falun Dafa.

M. Li Hongzhi, fondateur du Falun Dafa, a récemment publié un poème sur Minghui avec le titre « La grande élection » :

« Dans l’univers si clair le démon rouge sème le trouble

Dans un si grand pays la fraude sévit

Les manipulations de la société découragent les gens

À quand le retour de la justice et de la bonne conscience »

Si l’histoire est une indication, nous sommes certains que ceux qui se sont opposés à « la fraude et la corruption » dans l’élection seront bénis.

Traduit de l’anglais