Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

La ville de Tangshan utilise une « communauté intelligente » pour renforcer la surveillance de ses habitants

Lundi 13 avril 2020 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Hebei, Chine

(Minghui.org) Depuis l'été 2019, une ville située à une centaine de kilomètres de Pékin a mis en place une « communauté intelligente » pour suivre les déplacements de ses habitants.

La « communauté intelligente » est un projet en cours lancé l'année dernière à Tangshan, une ville de plus de 7,5 millions d'habitants dans la province du Hebei. Le projet utilise l'intelligence artificielle et un réseau 5G pour surveiller toutes les personnes et les voitures qui entrent et sortent de chaque complexe résidentiel de la ville.

Ce projet fait partie du système Skynet en Chine, un vaste réseau national de vidéo surveillance visant à identifier et à suivre les 1,4 milliard de personnes en Chine. Dans un article du New York Times publié le 8 juillet 2018, on peut lire : « La Chine est devenue le plus grand marché mondial pour les technologies de sécurité et de surveillance, les analystes estiment que le pays comptera près de 300 millions de caméras installées d'ici 2020. »

Comment fonctionne une « communauté intelligente » ?

L'installation et la mise en service de caméras et d'autres appareils ont commencé dans certaines parties de Tangshan. Dans certaines zones résidentielles plus petites, les habitants ont dû installer des appareils de surveillance à leurs frais.

Le projet est rendu possible grâce à l'utilisation d'algorithmes robustes et de larges données, ainsi que de technologies de reconnaissance des visages, d'identification des véhicules, de micro points d'accès et de contrôle d'accès électronique.

Toutes les données seront compilées dans des bases de données, y compris les données démographiques des habitants de chaque complexe résidentiel et leurs activités quotidiennes, et ensuite partagées avec la police.

Le système de clôture électronique de ce projet recueille également des informations sur les téléphones portables des gens, notamment les numéros IMEI (Identité internationale d'équipement mobile), les numéros IMSI (identité internationale d'abonné mobile), l'heure et le lieu d'accès, et le numéro de l'appareil.

Grâce aux données recueillies, la police peut rapidement rechercher le numéro de téléphone portable d'une personne et d'autres informations personnelles. Si nécessaire, elle peut également surveiller l'utilisation de son téléphone portable pour obtenir plus d'informations sur cette personne.

En d'autres termes, chaque fois qu'une personne sort ou entre dans son complexe résidentiel, ses photos, les informations relatives à son véhicule, son numéro de téléphone portable et l'utilisation de ses badges et de ses pièces d'identité sont enregistrés et introduits dans des bases de données.

Selon les initiés, une fois le projet mis en œuvre, la police sera rapidement informée des personnes inscrites sur les listes noires, des groupes préoccupants, des groupes à haut risque et de ceux qui ont des comportements anormaux.

Voici quelques détails sur le fonctionnement du système :

Reconnaissance faciale

- Surveiller les personnes suspectes à l'extérieur des portes de chaque complexe résidentiel par reconnaissance faciale et capturer les visages des personnes apparaissant à l'extérieur du complexe pour constituer une base de données.

- Créer un fichier électronique (une base de données) des résidents du complexe et utiliser l'intelligence artificielle pour identifier et ouvrir la porte aux résidents pour qu'ils entrent et sortent du complexe.

- Développer un algorithme pour faire correspondre le visage de toute personne entrant ou sortant du complexe avec celui d'une personne figurant dans les bases de données de la police. Cette comparaison permet d'identifier les personnes et de localiser leurs déplacements.

Enregistrement des véhicules

- Lorsqu'un véhicule passe par une entrée, le système peut enregistrer avec précision les informations relatives au mouvement du véhicule, telles que l'heure, le lieu et la direction.

- Capturer des images du véhicule, y compris l'avant, l'arrière et la plaque d'immatriculation.

- Transmettre l'image et les informations relatives au mouvement du véhicule au terminal de contrôle.

Collecte de numéros de téléphone portable

- Le dispositif de saisie de la clôture électronique envoie des demandes aux téléphones portables des personnes, simulant les signaux de leurs opérateurs, et recueillant ainsi le numéro de téléphone portable et des informations telles que l'IMSI/IMEI.

- Le système renvoie ensuite les informations collectées au réseau avec un cryptage et des rapports. Le réseau utilise alors une analyse de données importante pour extraire davantage d'informations, telles que les modèles et les emplacements des téléphones portables, etc.

Système de sécurité aux portes d'accès

- Lorsqu'un résident doit entrer ou sortir par les portes d'accès de son complexe résidentiel, il peut indifféremment utiliser la reconnaissance faciale, glisser son badge (y compris sa carte d'identité, son badge de résident ou une carte à puce), entrer un mot de passe, composer un certain numéro ou appuyer sur un certain bouton.

- Chaque fois qu'une porte est ouverte, le système prend également une photo et l'enregistre dans la base de données.

Traduit de l’anglais