Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Clarifier les faits à la Police de Pékin

Jeudi 9 avril 2020 |   Écrit par un correspondant de Minghui à Pékin, Chine

(Minghui.org) Le 9 mars 2020, Mme Wang Jingjing marchait sur une place publique à Pékin quand elle a été interpellée par deux policiers qui lui ont demandé ces papiers d'identité. Comme elle ne les avait pas, elle a été emmenée au poste de police de Beiyuan.

Au poste de police, Mme Wang a dit qu'elle comprenait que la police risquait davantage d'être exposée au coronavirus, puisque les policiers devaient travailler à l'extérieur et étaient en première ligne de la lutte contre le fléau.

Elle a également révélé qu'elle pratiquait le Falun Gong, qui est persécuté par le régime communiste chinois depuis 1999. Elle a vivement conseillé aux policiers de ne pas participer à la persécution. Elle leur a également raconté que dans le passé, les gens croyaient que les fléaux étaient causés par les méfaits des gens et le déclin de la moralité.

Elle a cité une prophétie de Liu Bowen, un sage sous la dynastie des Ming, qui avait prédit l'épidémie du coronavirus dans son poème, il y a près de mille ans. Non seulement Liu a prédit l'épidémie, mais il a aussi laissé entendre que sa solution reposait sur trois caractères : Authenticité, Bienveillance, Tolérance, qui sont les trois principes du Falun Gong.

Mme Wang a dit que les pratiquants de Falun Gong ont diffusé la vérité pendant toutes ces années et ont aidé les gens à faire le bien et à arrêter de suivre le régime communiste dans ses méfaits, y compris la persécution du Falun Gong.

Elle a également dit que quand Wuhan a été touchée par l'épidémie, au lieu de prendre des mesures pour éviter au virus de se répandre davantage, le régime communiste a dissimulé l'information et a manqué le meilleur moment pour la contrôler. Et alors que tant de gens sont morts, au lieu de déplorer leurs morts, le régime communiste célèbre le fait qu'il a « réussi » à combattre le virus.

À la fin, Mme Wang a mentionné qu'elle connaissait de nombreuses personnes qui ont bénéficié du fait d'avoir apporté leur soutien au Falun Gong et d'avoir récité les phrases de bon augure « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », ce qui est une récompense venue du ciel pour les cœurs bienveillants.

La police a écouté attentivement.

Mme Wang a été libérée plus tard, après qu'une maison d'arrêt a refusé de la prendre sachant qu'elle était une pratiquante de Falun Gong.

Traduit de l’anglais