Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Tout ce dont nous avons besoin, c'est de croire en Dafa

Dimanche 3 mai 2020 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa en Chine continentale

(Minghui.org) Je suis rentré de chez un compagnon de cultivation il y a quelques jours avec une petite toux, un chatouillement dans la gorge et de l'air frais dans les poumons. Pendant un moment, j'ai cru avoir le coronavirus de Wuhan, mais j'ai rapidement rejeté cette idée. Je pratique le Falun Dafa depuis plus de vingt ans. Bien que je n'aie peut-être pas été diligente par moments, je suis néanmoins une disciple de Dafa de la période de la rectification de Fa. Mes symptômes physiques sont des illusions créées par les forces anciennes qui profitent de mon karma.

En réfléchissant à mon état de xiulian au cours des jours précédents, j'ai constaté que j'avais relâché mon étude du Fa, et que j'avais plutôt passé du temps à regarder des feuilletons télévisés. Hier, quand je me suis levée, je me suis dit que je devais bien faire les exercices. Donc j'ai médité pendant une heure et six minutes. Ensuite il m'est alors venu à l'esprit que si le but du troisième exercice était de purifier notre corps, plus je le fais, mieux je serai. J'ai donc augmenté le nombre de répétitions des trois habituels à neuf. Ça m'a fait du bien. Cela m'a également inspiré d'augmenter le nombre de répétitions pour le quatrième exercice. J'ai répété l'exercice du circuit céleste du Falun neuf fois. Quand j'étais au sixième tour, j'ai senti mes mains froides se réchauffer. J'ai compris que je devais faire davantage les exercices.

Le Maître a dit :

« Autant tu auras payé, autant tu recevras. » (Troisième Chapitre, Falun Gong)

Finalement ce matin-là, j'ai pratiqué le premier, le troisième, le quatrième ainsi que le cinquième en plus de deux heures.

La légère irritation que j'avais ressentie dans ma gorge et ma trachée a disparu après avoir terminé les exercices. J'ai été rassurée encore une fois que le Falun Dafa est vraiment magnifique ! Je suis sortie plus tard cet après-midi-là comme d'habitude pour continuer mes activités de validation du Fa. Ma gorge avait parfois des démangeaisons, mais je rejetais tous les soi-disant tests et arrangements des forces anciennes.

Je me suis levé tôt ce matin et j'ai fait les quatre premiers exercices après avoir émis la pensée droite. J'ai passé quarante-cinq minutes sur le deuxième exercice et maintenant je me sens très bien, les symptômes ont disparu.

Je trouve que le plus difficile c'est ce processus, pendant lequel j'ai été mise à l'épreuve pour voir si je crois vraiment en Dafa, si je suis capable de me considérer comme une pratiquante de gong. Car toute la difficulté est causée par le fait que je me trouve dans l'illusion ! Avec mon œil céleste fermé, je suis aveugle à tout ce qui existe au-delà de ce monde physique et je suis guidée uniquement par les enseignements du Maître. Je ne peux pas voir les êtres divins ni les manifestations sacrées de mes propres réalisations de xiulian dans d'autres dimensions. N'avoir presque aucun contact avec les compagnons de cultivation n'aide pas non plus. Je me sentais impuissante et seule à l'époque, je tremblais parfois de peur. Ce chemin vers l'éveil subit semble être extrêmement difficile, en particulier dans l'environnement actuel en Chine.

J'ai foi dans le Maître et je sais qu'il est avec moi, même si je ne peux pas voir ni sentir sa présence. Ma propre expérience me dit aussi que si j'applique les enseignements du Maître, je peux ressentir les bienfaits du Falun Dafa. D'une manière générale, certaines tribulations peuvent être surmontées assez rapidement tandis que d'autres peuvent prendre beaucoup plus de temps. Plus une épreuve dure, plus l'épreuve de notre foi et de notre capacité à nous éveiller est difficile.

Certaines des questions que nous devons nous poser sont les suivantes : quelle est la cause fondamentale du problème ? Qu'est-ce qui doit être amélioré dans notre cultivation ? Notre foi en Dafa est-elle forte et notre conviction immuable ? Il est important de ne pas tomber dans le piège de la pensée : cette tribulation dure depuis trop longtemps. Y a-t-il encore de l'espoir ? Combien de temps cela va-t-il durer ? Ces doutes ne viennent que parce que nous sommes dans un espace d'illusion, nous sommes aveugles aux réalités des autres dimensions, sans pouvoir connaître la vérité ni les solutions des énigmes. Je crois que nous pouvons surmonter toutes les tribulations démoniaques, mais nous devons comprendre qu'il a un cycle de vie qui va du début à son apogée, puis en descendant jusqu'à sa fin ultime.

En comprenant ce principe, je peux alors abandonner la conception que les tribulations démoniaques et la souffrance sont sans fin. Justement, c'est au moment où la douleur et les difficultés sont à leur pire, poussant notre endurance à la limite, que la tribulation approche de son apogée. Nous devons serrer les dents en ce moment et rassembler toutes nos forces pour surmonter le sommet juste avant le déclin où tout commencera à aller vers un état agréable. C'est le même processus que nous suivons en étant assis en lotus complet pendant la méditation. Tout ce dont nous avons besoin, c'est de croire en Dafa, dans le Maître et en nous-mêmes.

Traduit du chinois