Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

DingTalk surveille les gens 24 heures sur 24

Mardi 8 septembre 2020 |   Écrit par Qing Yuan

(Minghui.org) Xiao Yang est directeur des ventes dans une grande entreprise de vente au détail et doit se rendre dans plusieurs supermarchés chaque jour pour vérifier la quantité des stocks. Après que son entreprise a demandé que tout le monde télécharge le logiciel DingTalk, Xiao Yang s’est plaint : « Je suis maintenant suivi 24 heures sur 24 par l’application. »

Développé par le groupe Alibaba qui possède également l’application financière populaire Alipay et le site de shopping Taobao, DingTalk est une nouvelle application mobile de communication et de réunion. En Chine, elle est largement utilisée par les étudiants, particulièrement lors du confinement dû au coronavirus.

En plus de fournir une fonctionnalité de réunion, DingTalk utilise le GPS pour suivre la localisation et les mouvements des personnes. De nombreuses entreprises chinoises commencent à utiliser l’application pour suivre les heures de travail des employés.

Xiao Yang a dit qu’après avoir installé l’application sur son téléphone portable, pour pointer chaque jour il devait sourire au téléphone. L’application a également permis à son directeur un accès rapide à des informations qu’il n’avait pas auparavant, y compris quand Xiao Yang quitte la maison, quand il arrive dans les supermarchés, combien de temps il passe à chaque endroit, et même ce qu’il a dit.

Afin de gagner sa vie, Xiao Yang a enduré les fonctions fâcheuses de suivi et de balayage du visage de DingTalk. Mais ce que l’application est capable de faire ne s’arrête pas là.

Xiao Yang a découvert que DingTalk récupérait automatiquement ses coordonnées sur son téléphone, comme celles de ses camarades de classe, de ses amis et de ses associés, puis se recommandait automatiquement à eux sans lui demander la permission. Si ses amis téléchargeaient DingTalk, pensant qu’il était recommandé par Xiao Yang, l’application était ensuite recommandée aux amis de ses amis. C’est ainsi que DingTalk s’est faite virale.

Ce qui a rendu Xiao Yang furieux, c’est la fonction « tracking », la fonction dont DingTalk est le plus fier. Par exemple, si son directeur le contactait et qu’il ne répondait pas, DingTalk convertissait automatiquement l’ordre du directeur en texto et le lui envoyait. S’il ne répondait toujours pas, l’application l’appelait alors. Cette fonction reste active à tout moment, y compris en dehors des heures de travail.

Dans le passé, quand Xiao Yang et ses collègues utilisaient WeChat comme outil de communication au travail, ils pouvaient fixer des heures de travail, en dehors desquelles ils ne recevaient aucune mission. Xiao Yang a senti qu’il ne pourrait jamais avoir de « temps libre » avec DingTalk en raison de sa surveillance 24 h/24 et 7 j/7.

Le nombre d’utilisateurs de DingTalk s’est accru rapidement pour atteindre 3 millions pendant la pandémie. Son nombre de téléchargements quotidiens a déjà dépassé celui de WeChat, l’application de médias sociaux la plus populaire en Chine.

Pour la plupart des Chinois, WeChat est désormais devenu leur portefeuille électronique, leur lecteur électronique, leur lecteur vidéo, leur appareil de navigation, leur outil parental et leur podomètre sportif. DingTalk vise à devenir l'application de travail et de collaboration tout-en-un qui couvre les pointages de sortie, les finances, les réunions, l'approbation des contrats, etc.

Il y a cinq ou six ans, avant l'ère WeChat, la plupart des gens s'appelaient encore les uns les autres comme principale forme de communication. Comme les opérateurs téléphoniques exigent toujours un mandat ou une citation à comparaître pour communiquer aux forces de l'ordre des relevés téléphoniques concernant une affaire particulière, il n'était pas si facile pour la police de recueillir des informations sur quelqu'un.

Après que des logiciels tels que WeChat et DingTalk ont pris le contrôle de la vie des gens, avec l'énorme réseau de surveillance, tout le monde est devenu complètement transparent en Chine. Il est désormais facile pour la police de surveiller tout individu et d'obtenir des informations à son sujet grâce à de telles applications.

Alors que la plupart des caméras de surveillance restent dans les rues, des applications pour téléphones portables comme WeChat et DingTalk ont permis aux caméras de surveillance d’entrer dans l’intimité de millions de ménages.

Plus d'un milliard de personnes utilisent WeChat, et beaucoup savent que leurs informations sont surveillées. Mais comme les gens en sont de plus en plus dépendants dans leur travail et leur vie personnelle, il est également très difficile de l'éviter.

Aucune entreprise de technologie ne peut conserver son indépendance sous le contrôle du Parti communiste chinois ni protéger véritablement les informations et la vie privée de ses utilisateurs.

Traduit de l'anglais