Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une femme du Hunan détenue au secret depuis près de trois mois

Mercredi 24 février 2021 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Hunan, Chine

(Minghui.org) Une femme habitant la ville de Liuyang, dans la province du Hunan, est détenue au secret depuis près de trois mois pour sa croyance dans le Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle ancestrale que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Fin novembre 2020, la police de Liuyang a dit aux pratiquants de Falun Gong locaux tout en les harcelant que Mme Zou Kelan avait été arrêtée à Xiangtan, une autre ville du Hunan qui se situe à environ 130 kilomètres. La police n’a pas expliqué pourquoi Mme Zou avait été arrêtée, mais a menacé les pratiquants de ne pas sortir pour parler aux gens du Falun Gong.

À ce jour, la famille de Mme Zou n’a reçu aucune information à son sujet. On ne sait pas pourquoi elle est allée à Xiangtan.

Depuis que le régime communiste persécute le Falun Gong, Mme Zou, qui est une employée retraitée de la banque, a été arrêtée plusieurs fois et mise en détention criminelle pendant 17 jours, 50 jours et 6 mois, respectivement.

Pendant qu’elle était détenue, son mari n’a pas pu supporter la pression de la persécution et a divorcé. Après avoir été libérée, elle a été forcée de se déplacer, car elle n’avait plus de domicile. Ses parents ont aussi refusé de l’accueillir et l’ont accusée de leur faire honte. Elle a déménagé et vivait depuis dix ans dans la ville de Changsha, la capitale de la province du Hunan.

En raison de la persécution, son lieu de travail a également suspendu son salaire et l’a forcée à accepter une offre de rachat dans les premières années de la persécution. Elle venait de réussir à avoir sa retraite trois ans auparavant, à l’âge de 55 ans.

Ses parents ont également commencé à être plus réceptifs à sa pratique du Falun Gong. Avec l'amélioration de la relation avec ses parents, elle avait espéré passer plus de temps avec eux. Sa dernière arrestation a cependant anéanti ses espoirs. Son père, un fonctionnaire du gouvernement à la retraite, qui a environ 80 ans, est aux prises avec une santé déclinante depuis la dernière arrestation de Mme Zou en raison de son âge et de la pression de la persécution. Mme Zou s'occupait de ses parents, mais sa dernière arrestation n'a fait qu'apporter plus de détresse à la famille.

Traduit de l’anglais