Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Compassion et Courage : Réaction aux articles célébrant la Journée mondiale du Falun Dafa

Lundi 7 juin 2021 |   Écrit par correspondants de Minghui Wang Yuyan et Li Huirong

(Minghui.org) Pour célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa le 13 mai, Minghui.org publie une série d'articles illustrant comment le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance a aidé les pratiquants de Falun Dafa à s'améliorer, tant au niveau de l'esprit et qu'au niveau du corps, et a béni ceux qui ne pratiquent pas le Falun Dafa, mais s'identifient à ce principe.

Les pratiquants hors de Chine ont été très touchés par ces articles. Dans ce rapport, nous présentons les réactions de deux pratiquantes de Taiwan. Yinghua, ingénieure chimiste dans une grande entreprise à Taïwan, a dit qu'elle a beaucoup appris en lisant les articles de Minghui au fil des ans, en particulier ceux de la récente série. Mme Yang, une rédactrice en chef de la ville de Taoyuan, a aussi beaucoup profité de ces articles.

Protéger le principe au milieu de la pression et des difficultés

« Le courage de la personne bienveillante – Lettre à mon père » raconte l'amélioration du caractère et la joie d'une pratiquante après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa. Elle a écrit une lettre à son père, qui lui avait appris à être honnête et droite, mais qui avait des réserves quant à son choix de pratiquer le Falun Dafa. Elle a expliqué pourquoi elle est restée ferme dans sa croyance malgré la persécution continue de Dafa en Chine.

Après des décennies de brutalité et de mensonges du Parti communiste chinois (PCC), les gens se sont habitués à baisser la tête en signe d'obéissance en échange d'un sentiment temporaire de sécurité. Mais il n'est pas nécessaire qu'il en soit ainsi. « Le courage d'une personne bienveillante n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de rester ferme malgré une pression intense ; à rester calmement rationnel face à la violence ; de continuer à avancer pendant qu'on surmonte la peur », écrit l'auteure. « Cette sorte de cœur et d'esprit, en s'assimilant au principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, influencera naturellement le monde. C'est exactement ce que nous pratiquons. »

« Dans l'histoire de la Chine, les gens étaient soit obéissants, soit rebelles. Mais les pratiquants de Falun Dafa sont une exception à la règle. Ils ne s'inclinent pas devant un régime puissant, et nous ne rendons pas le mal par le mal, car nous avons le principe universel dans nos cœurs », a-t-elle poursuivi.

« Cher père, vous êtes, vous aussi, une personne honnête. S'il vous plaît, soyez assuré qu'aucun nuage ne couvrira le ciel à jamais. Le printemps viendra toujours. Vous pouvez être un faisceau de lumière pour éclairer l'obscurité, ou vous pouvez ouvrir les yeux pour accueillir le faisceau de lumière. Tout ce que vous avez à faire est d'ouvrir vos yeux », a-t-elle écrit.

Yinghua a déclaré que cette lettre mettait en évidence l'état d'esprit d'un pratiquant de Falun Dafa typique. Avec compassion et courage, ils n'obéissent pas inconditionnellement au détriment de leur principe, et ne recourent pas non plus à la violence pour prouver leurs points. Au contraire, ils adoptent l'approche la plus compatissante envers les autres. Cela montre l'espoir de l'humanité.

Cela a motivé Yinghua à faire mieux et à s'améliorer constamment.

Une chorale derrière les barreaux qui atteint le ciel

De nombreux pratiquants ont été détenus en Chine pour leur croyance. Mais leur droiture et leur persévérance dans leur croyance gagnent peu à peu les autres détenus, dont l'hostilité se transforme en sympathie et en respect.

Un exemple est « Une chorale dans un centre de détention », dans lequel l'auteur partage des histoires de valeurs traditionnelles avec d'autres détenus. Grâce à ses connaissances juridiques, il écrit également des lettres d'appel pour les détenus qui, selon lui, ont été lésés. Une fois, tous les détenus se sont relayés pour chanter des chansons. Après avoir écouté l'auteur chanter « Falun Dafa est bon », les détenus ont voulu en savoir plus sur le Falun Dafa.

Ils ont fini par chanter cette chanson et d'autres chansons de Dafa ensemble. « Chacun d'entre nous était heureux et enthousiaste. Pendant cette semaine, presque tous les soirs, nous avions environ une demi-heure de chorale où nous chantions “Falun Dafa Hao”. Les détenus des autres cellules nous entendaient aussi et applaudissaient », écrit l'auteur. « Fait intéressant, les gardes ne nous ont pas empêchés de le faire. En passant devant nous, ils souriaient simplement et continuaient à marcher. Il semblait que beaucoup d'entre eux savaient aussi que Dafa est bon. »

Plus de dix ans ont passé, mais l'auteur est toujours aussi touché par ce souvenir. Il croit que la chanson « Falun Dafa est bon » vivra pour toujours.

Yinghua a été émue aux larmes par ce récit. Grâce à celui-ci, elle a pu voir comment les gens – y compris les détenus – étaient inspirés par la droiture des pratiquants et le pouvoir d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

La bonté authentique qui a sauvé une famille

Dans le chaos d'aujourd'hui avec de si nombreuses incertitudes, des miracles innombrables se produisent grâce au Falun Dafa. Par exemple, « Un mariage presque brisé devient harmonieux », raconte l'histoire d'une femme qui a quitté la vie urbaine et un emploi décent pour déménager avec son mari dans la ville natale de celui-ci. Non seulement son sacrifice n'a pas été reconnu, mais en plus, son mari et sa belle-mère l'ont maltraitée et même battue, trompés par la propagande diffamatoire du PCC sur le Falun Dafa.

Elle a essayé de lui expliquer la vérité encore et encore, mais son mari n'a pas bougé. Lorsque ses parents, aussi pratiquants, sont venus lui rendre visite, son mari les a aussi humiliés. Après cet incident, l'auteure a écrit une lettre de quatorze pages à son mari.

« Pendant toutes ces années de notre mariage, constamment, je me suis rappelé d'être indulgente et gentille avec les autres, de regarder leurs forces et d'essayer de faire de mon mieux. En tant que pratiquante, je devrais être capable de faire des sacrifices et ne pas avoir peur de perdre. Six années ont prouvé que j'en étais capable. Je peux donc dire que je n'ai aucun regret dans ce mariage. J'ai renoncé à tout ce qui pouvait l'être. Je ne veux pas divorcer, mais divorcer ne me fait pas peur. Cela ne veut pas dire que, comme je cultive et pratique, je fais quelque chose de mal et je devrais tout tolérer. Ce n'est pas parce que je suis gentille et tolérante que les autres devraient pouvoir me harceler. »

Son mari a été touché. « J'ai réalisé que je n'ai pas bien agi. Je n'agirai plus comme ça », s'est-il excusé. Après cela, il est devenu franc, gentil et prêt à aider la famille. Il l'a également aidée à parler aux autres du Falun Dafa et de la répression.« Mon mari me fait souvent des compliments devant ses parents, sa famille et ses collègues de travail. Aux yeux de ses amis et de sa famille, nous sommes un couple heureux. Ils nous considèrent même comme des experts en matière de gestion des crises conjugales », écrit l'auteure.

Yinghua dit qu'elle a compris que la bonté authentique est très puissante. Il ne s'agit pas de céder sans condition. Il s'agit plutôt de se fixer des critères élevés et d'aider les autres à trouver leur conscience.

Influencer leur environnement

Les pratiquants viennent de tous les horizons. Lorsqu'ils prennent à cœur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, ils exercent une influence positive partout où ils se trouvent.

Un exemple est « Une nouvelle ambiance au parc d'attractions » (en anglais). Mme Yang, une rédactrice en chef de la ville de Taoyuan, a dit qu'elle avait beaucoup aimé cet article. L'auteure de l'article n'est pas une enseignante, mais sa façon d'être et ses pensées droites ont grandement amélioré son environnement de travail, soit un parc d'attractions pour enfants.

Du titre au contenu, Mme Yang a dit qu'elle a trouvé de nombreux détails instructifs dans l'article. Par exemple, l'auteure a écrit :

« J'ai aidé de nombreuses personnes à démissionner des organisations du PCC à l'époque. Mais Wei était un peu unique. Lorsqu'il a annoncé qu'il démissionnait des organisations du PCC, il a soudainement transpiré et son T-shirt blanc était devenu trempé. Il m'a demandé ce qui lui arrivait.

« “Avez-vous peur ?” lui ai-je demandé.

« “Non, répliqua-t-il, j'ai plutôt ressenti un courant chaud à l'intérieur de moi.”

« “C'est bien. Le PCC est vicieux et noir. Une fois que vous démissionnez du PCC et de ses organisations pour la jeunesse, vous retrouvez votre force et votre vigueur”, lui ai-je expliqué.

« À un autre moment, le jeune homme, Wei, a eu un accident après avoir renoncé aux organisations du PCC. “Tante, ce jour-là, alors que je conduisais une moto, quelqu'un m'a percuté sans raison. Je n'ai rien eu, mais mon casque est tombé par terre et a roulé loin”, a-t-il raconté à l'auteure.

« “En regardant le casque, j'ai eu l'impression que ma tête aurait été fichue en roulant comme ça si je n'avais pas été protégé”, a poursuivi Wei, “Merci beaucoup !”

En lisant cela, Mme Yang a compris l'importance d'aider les gens, en particulier les touristes de Chine continentale, à démissionner du PCC pour un avenir meilleur.

Un autre aspect qui a impressionné Mme Yang est la façon dont l'auteure a traité toutes les sortes de jeux vidéo et d'autres jouets dans son parc d'attractions qui étaient liés aux zombies, aux fantômes et aux monstres. Lorsque l'auteure a parlé au propriétaire du parc et aux vendeurs, ils ont senti qu'elle se souciait vraiment des enfants et de leur avenir, et tout le monde a soutenu son projet de remplacer ces jouets par d'autres, plus éducatifs et meilleurs.

Mme Yang a déclaré que l'auteure avait donné un excellent exemple à ses collègues, aux enfants et aux autres personnes qu'elle connaissait. « Je suis aussi fière du Falun Dafa parce que la pratique a changé tant de gens et la société pour le mieux », a-t-elle déclaré.

« Être déjà dans le Tao sans cultiver le Tao »

L'un de ces exemples était le mari d'une pratiquante, comme illustré dans « M. Wang a le meilleur emploi à temps partiel ». Après avoir été témoin des bienfaits physiques et spirituels que sa femme a obtenus en pratiquant le Falun Dafa, M. Wang respecte sincèrement le Falun Dafa et les pratiquants. Par conséquent, il a aidé à installer de nombreuses antennes paraboliques dans la communauté afin que les habitants puissent accéder à des informations étrangères non censurées, y compris celles liées au Falun Dafa.

Mme Yang a dit que M. Wang était comme ce que Maître Li, le fondateur du Falun Dafa, a mentionné : « Être déjà dans le Tao sans cultiver le Tao », (Zhuan Falun Volume II). En fait, Mme Yang a été émue aux larmes parce que beaucoup de choses que M. Wang a faites étaient si grandes que même un pratiquant aurait pu avoir du mal à faire la même chose.

« Après des décennies de propagande et de mensonges de la part du PCC, beaucoup de gens en Chine continentale veulent juste de l'argent à tout prix », a-t-elle dit. « Ce dont parle l'article nous donne non seulement de l'espoir pour la société, mais nous motive aussi, nous les pratiquants, à faire mieux et à partager la beauté de Dafa avec plus de gens. »

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais